L'efficacité et la rentabilité d’une entreprise dépendent en grande partie de la motivation de ses collaborateurs. Dès lors, il est primordial d’apporter des incentives à l’esprit d’équipe et d’assurer la cohésion et le sentiment d’appartenance vis-à-vis de l’organisation. Dirk Buyens, Professeur en Human Resources Management à la Vlerick Business School, souligne l’importance d’un team building.

Quand et à quelles occasions organiser un team building ?

Plus qu’une sortie entre collègues, le team building est un investissement. Il est donc naturel d’en espérer un retour. Difficile d’en mesurer les retombées, surtout qu’il vise souvent à renforcer des « soft-skills », peu quantifiables. Pour pallier à cela, veillez à identifier la raison qui vous pousse à l’organiser et à l’inscrire au sein d’un agenda cohérent. Un séminaire sur la gestion du stress et une course d’orientation ne répondent pas aux mêmes besoins. Il faut donc établir les repères pour le projet commun : que vous vouliez développer la synergie, stimuler le leadership ou améliorer la communication, il existe toujours une activité qui répond à vos besoins. Team building sportif, créatif, récréatif, stratégique, indoor ou outdoor… Les possibilités ne manquent pas !

Les trois axes du team building

Généralement, trois axes sont avancés dans la typologie du team building. Ils répondent chacun à des besoins et à des objectifs ciblés : 

  • Le team building de récompense réunit les meilleurs vendeurs ou employés d’une société. Conçu de façon ludique, il n’induit généralement pas d’enjeux cachés. Le but est avant tout de mettre en avant le travail réalisé par les collaborateurs et leur démontrer l’intérêt et l’estime que l’organisation a pour eux. Les activités récréatives outdoor s’y prêtent à merveille: elles permettent de relâcher la pression et de redynamiser le team spirit.

  • Le team building d’intégration. Les gens ne sont pas des robots. Pour faire connaissance sur le plan professionnel mais aussi humain, le team-building est un outil idéal. Le fait de vivre des expériences et de réaliser des choses ensemble soude le groupe et implique les nouveaux venus. Il est évident que tous les collaborateurs n'ont pas les mêmes compétences. Un team building doit permettre aux participants de tisser des liens interpersonnels mais surtout de révéler les atouts de chacun pour créer un effet de synergie positif. De surcroît, pour que les employés s’accordent sur le but à atteindre, veillez à présenter des objectifs clairs et supportés par tous. A l’issue d’un team building d’intégration, chaque membre doit être conscient qu’il incarne un maillon essentiel du projet de l’entreprise.

  • Le team building de résolution de crise. Il émane souvent d’une demande et permet de désamorcer des conflits et de surmonter des obstacles. Egalement prisé dans les phases de changement, il vise à apporter des solutions concrètes à des problèmes d’ordre organisationnel, relationnel ou hiérarchique. Par exemple, en cas de mésentente ou de rivalité au sein d’une équipe, un team building « MBTI » permet d’améliorer les systèmes de collaboration et de communication en identifiant d’une part, le profil psychologique de chacun (sa façon de percevoir et d’interagir) et d’autre part, le profil global de l’équipe elle-même (ses forces, ses faiblesses et son potentiel de développement). 

Le Myers Briggs Type Indicator (MBTI) est un outil d'évaluation psychologique qui détermine le fonctionnement individuel d'un sujet, suivant une méthode développée dans les années 1960 par Isabel Briggs Myers et Katherine Cook Briggs. Le MBTI identifie les dominantes psychologiques des personnes dans des cadres liés au management ou aux problèmes interpersonnels.

Dirk Buyens

Contributeur:

Dirk Buyens

Dirk Buyens est professeur en gestion de ressources humaines à la Vlerick Management School. Il prodigue son expertise et savoir-faire en ‘People Management’ aux étudiants depuis plus de 25 ans.

Confirmer