Si vous utilisez Facebook pour votre entreprise, vous savez à quel point l’algorithme du réseau social peut être capricieux. À chaque publication, la plateforme limite la distribution du contenu pour n’atteindre qu’environ 2%. Sabrina Bulteau, CEO de l’agence de communication digitale « Be Connect », nous explique les raisons de cette sélection et nous livre de précieux conseils pour limiter son effet.

Facebook est devenu un média traditionnel

Si la plateforme était un lieu de rencontre et d’échange à sa création, elle est aujourd’hui perçue comme une chaîne d’information en continu. Des publications défilent sans cesse dans votre fil d’actualité et, tout comme pour un journal papier, la première page est la plus convoitée.

Pour mieux gérer la grande quantité de contenu et ainsi protéger ses utilisateurs de la noyade, Facebook trie les publications en fonction de leur pertinence. Dès lors, si vous aimez des pages consacrées au Football, il y a de fortes chances pour que la plateforme vous fasse parvenir du contenu lié au ballon rond. C’est cette fameuse sélection automatique que nous appelons « l’algorithme ».

Enfin, média traditionnel oblige, le réseau social permet à quiconque d’optimiser la diffusion de ses publications et d’ainsi atteindre plus de monde, moyennant un budget publicitaire supérieur à 5 euros par campagne et par jour. Vous l’aurez compris, pour une présence renforcée sur le réseau social, il est devenu obligatoire de mettre la main à la poche. Sans quoi, vos efforts ne produiront que très peu de résultats.

Utiliser Facebook intelligemment

La richesse de Facebook réside dans ses données et il en est de même pour votre page d’entreprise. Construisez votre communauté intelligemment et assurez-vous que chaque membre soit réellement intéressé par votre contenu. Trop de pages disposent de fans qui ne correspondent en rien au public cible. Rappelez-vous, si votre audience n’est pas pertinente, elle sera moins susceptible de voir vos prochaines publications et d’avoir un impact sur votre business.

Pour éviter un tel scénario, invitez vos réelles connaissances à rejoindre la page lors de sa création (vos clients, partenaires, fournisseurs, etc.). Privilégiez également la mise en avant de votre contenu et évitez de faire des publicités pour acquérir de nouveaux fans. Aussi, et encore trop peu de gens le savent, il est possible d’importer des bases de données existantes sur la plateforme (adresses e-mails, numéros de GSM, etc.). Ainsi, vous pouvez facilement interagir sur Facebook avec les personnes déjà inscrites à votre newsletter ou à un événement ainsi que vos clients et des profils similaires. De cette façon, vous pourrez augmenter l’engagement et la conversation. Attention toutefois d’avoir vérifié votre régularité en matière de protection des données (RGPD).

Publier moins…

Une fois par jour ou deux fois par semaine ? Aujourd’hui, nous conseillons de privilégier la seconde option. En effet, pour monter dans l’algorithme de Facebook, il est préférable d’espacer vos publications et de promouvoir chaque post pendant 3-4 jours. Comme la demande de contenu est faible sur la plateforme, votre offre se doit de diminuer également.

Profitez de cette charge de travail amoindrie pour soigner la préparation. Par exemple, il est important de savoir que les vidéos connaissent un taux d’engagement plus élevé que les images ou liens sur Facebook. Enfin, sachez qu’il est crucial de soigner la distribution de vos publications en les partageant sur d’autres pages et groupes partenaires ainsi qu’en notifiant les personnes ou organisations concernées dans les commentaires. En effet, vous pouvez avoir la meilleure information du monde, si elle n’est pas bien présentée et diffusée, la sauce ne prendra jamais ! 

…mais mieux

Voici quelques bonnes astuces pour vous permettre d’optimiser la distribution organique (gratuite) de votre contenu et ainsi défier l’algorithme de Facebook :

  • Publier quand votre audience est présente. En consultant les statistiques de votre page, vous pouvez visualiser les moments où votre audience est fortement présente sur la plateforme.
  • Pensez mobile. Comme la grande majorité des utilisateurs se connectent sur leurs smartphones, pensez à optimiser votre contenu pour le petit écran. Evitez les images rectangulaires et optez plutôt pour des visuels affichés en carré.
  • Générer de l’interaction qualitative. Plus votre publication génère naturellement de réactions (likes, partages, commentaires, etc.), plus elle sera diffusée. Invitez donc vos membres à ‘liker’, répondre ou partager via du contenu engageant et adapté à votre plateforme. Attention : il faut désormais faire preuve de créativité puisque la plateforme pénalise les publications trop directes et ‘’promotionnelles’’ (ex : LIKE et PARTAGE cette publication pour soutenir mon projet). Inspirez-vous, par exemple, du contenu proposé par les Glaces Franklin pour améliorer votre storytelling.
  • Identifiez des gens ou lieux dans votre publication. Une vie sociale est faite de rencontres et de voyages. Ce sont d’ailleurs les publications qui connaissent le plus de succès sur les réseaux sociaux. Dès lors, montrez vos collaborateurs, clients dans votre contenu et taguez-les. Idem lors d’un déplacement, n’hésitez pas à identifier l’endroit où vous vous situez. Tous ces bons réflexes améliorent la distribution de votre publication.

sabrina bulteau

Sabrina Bulteau

Sabrina Bulteau est co-fondatrice et CEO de l’agence de communication Be Connect, spécialisée dans l’utilisation des réseaux sociaux.