On les appelle en anglais « CMS » (Content Management System) ou en français « SGC » (Systèmes de Gestion de Contenu). Il s’agit d’outils permettant de créer et gérer des sites Internet. Depuis les traditionnels Drupal, WordPress, Joomla, PrestaShop, Magento… jusqu’aux récents éditeurs de contenu plus intuitifs (Wix, Jimdo, Weebly…), le choix ne manque pas. Bien employés, ils peuvent aider à accroître sa visibilité on line, booster le référencement naturel de son site (SEO) et a fortiori augmenter ses ventes. Mais comment optimaliser ces précieux outils ? Eléments de réponse avec Charly Misme, patron de l’entreprise Wapix, active dans le web design.

A quoi va me servir mon site Internet ?

Avant tout, il faut s’interroger sur la finalité de son site :

  • montrer son entreprise : dans ce cas, on optera pour un site-vitrine ou site corporate ;
  • vendre des produits en ligne : il s’agira de mettre en place un site d’e-commerce ou webshop ;
  • publier du contenu avec régularité : on créera alors plutôt un blog.

Il est important de savoir ce que l’on veut. Cela permet en effet de définir le type de site que l’on va créer, mais aussi le système de gestion que l’on va employer. Par exemple, certains CMS ne permettent pas de gérer l’e-commerce ou alors ils requièrent des connaissances pointues ou du temps pour l’administrer. Mieux vaut donc investir dans le bon outil après avoir passé en revue ses besoins et attentes.

Ai-je assez de connaissances techniques et de créativité ?

Il est fréquent de designer un superbe site et de se heurter ensuite à une part incontournable de technique (réserver un nom de domaine, choisir une adresse url à connecter au site…). Mieux vaut donc se renseigner au préalable à ce sujet, voire se faire accompagner par un développeur. Inversement, on peut avoir de solides bases techniques, mais manquer un peu de créativité. Il est possible dans ce cas d’utiliser des CMS proposant des modèles et autres designs de sites. Et, pour éviter de se retrouver dans une impasse tant technique que créative ou encore financière, Charly Misme recommande :

  • Essayez plusieurs CMS. Certains offrent la possibilité de tests gratuits. Cela vous permettra de voir lequel vous convient le mieux. Cela évite d’investir, et de réaliser ensuite qu’on ne peut pas s’en servir comme on le souhaiterait ;
  • Avant de faire des dépenses, évaluez toujours bien le budget dont vous disposez à terme et comparez bien les outils. Certains outils semblent bon marché au départ, puis on réalise en fin de process qu’ils sont coûteux à force d’ajouter des fonctionnalités payantes par la suite.

Quelles sont les tendances en matière de site actuellement ?

La tendance est essentiellement dictée par l’expérience usager. On tend ainsi vers des sites qui privilégient :

  • L’ergonomie : à l’ère des smartphones, pensez « mobile friendly », c’est-à-dire à concevoir un site qui se consulte aisément via les appareils mobiles;

  • Un design moderne et épuré : privilégiez des textes courts et quelques visuels. Cela a le mérite de ne pas « charger » la lecture, mais aussi de teaser;

  • Les supports vidéo : Facebook et LinkedIn mettent les vidéos au cœur de leur stratégie, car elles accrochent le visiteur. Quand elles sont partagées sur les réseaux sociaux, c’est gage de visibilité organique auprès du plus grand nombre ;

  • L’hébergement sécurisé sous https : ces 5 lettres désignent le protocole de transfert hypertexte sécurisé. 

Comment faire pour générer plus de trafic sur mon site ?

Pour augmenter le trafic sur son site, il existe divers types de stratégies :

 

Les possibilités de générer du trafic sur son site ne manquent donc pas. Charly Misme rappelle toutefois une règle d’or : « Ne tentez pas de tout faire en même temps, sinon vous finirez par ne rien faire du tout. Définissez une stratégie, maîtrisez-la et ensuite, évaluez vos résultats ».

Comment booster mon taux de conversion

Avoir du passage sur son site, c’est bien. Faire revenir le visiteur et idéalement le pousser à l’acte d’achat, c’est encore mieux. Charly Misme explique : « L’augmentation de vos visites ne signifie pas forcément une augmentation de vos ventes. Votre objectif ne doit donc pas être d’amener le plus de personnes possible sur votre site, mais plutôt d’améliorer votre taux de conversion pour que vos visiteurs achètent. Il existe des moyens simples et peu coûteux :

  • Améliorer la vitesse du site ;

  • Créer des « call to action » (appels à l’action) avec un bouton « lire la suite », « en savoir plus »… ;

  • Rassurer les prospects grâce à des références, comme des banners « ils nous font confiance », ainsi que des cases stories et autres témoignages de clients ;

  • Proposer des réductions ou offrir les frais de livraison ;

  • Pratiquer le reciblage quand vous sentez que le client ne remplit plus son panier sur votre webshop ou se fait moins présent sur votre site.


Il est possible – en outre, via certains CMS et Google Analytics – de suivre l’évolution de la conversion d’un client ou encore d’identifier les pages du site qui convertissent le plus. On peut ensuite décliner sur le reste du site le modèle qui génère le plus de leads. Bref, n’hésitez pas à tester, puis reproduisez ce qui fonctionne le mieux ».

Charly Misme

Charly Misme

Charly Misme est patron de Wapix, entreprise active depuis 2012 dans la communication multiservices ainsi que le web design. Il a également mis au point Wapixweb. Il s’agit de la première plateforme belge permettant de développer son site Internet facilement et à moindre coût, et ce, sans connaissances préalables en codage ni autres prérequis.