Dans le cadre de son dossier « L’été Starters », Bizcover proposera aux starters jusqu'en octobre des articles pour les accompagner sur la route du succès. Après un premier chapitre dédié à l'idéation, nous abordons ici la validation de votre idée par le marché. Une étude de marché offre une mine d’informations qui vous permettront d’optimiser votre produit ou service et de renforcer votre projet. Mais quels sont les différents types d’études de marché et par quoi faut-il commencer ? Nicole Huyghe, fondatrice du bureau d’études Boobook nous en présente les principes de base.

Le qualitatif face au quantitatif

Tout d'abord, il convient de faire une distinction importante entre une étude de marché qualitative et une étude de marché quantitative. Une étude de marché qualitative est effectuée auprès d’un groupe limité de personnes et ses questions sont, pour la plupart, des questions ouvertes. L’objectif est d'examiner en profondeur la motivation du client (potentiel). Ce type d’étude a un intérêt particulier pour les start-ups ou les entrepreneurs qui souhaitent combler un vide dans le marché, étant donné qu’il vous permet de tester votre idée ou prototype auprès d’un groupe limité de personnes – pas plus de quelques dizaines de personnes  – qui peuvent vous fournir un feed-back approfondi et ciblé. Gardez à l’esprit que le feed-back que vous obtenez ne s'applique pas nécessairement à tous vos clients. 

Dans le cas d’une étude quantitative, vous vous adressez à un grand groupe de personnes - de 500 à 1 000 personnes - et vous leur posez des questions spécifiques. Pensons aux enquêtes classiques avec des questions à choix multiples. L’objectif de ce type d’enquête est de collecter beaucoup de données sur un échantillon aussi représentatif que possible de vos clients.

Étude qualitative avec un groupe de discussion ciblé ou des entretiens détaillés

Une des méthodes les plus couramment utilisées pour effectuer une étude qualitative consiste à recourir à un ou plusieurs groupes de discussion, c’est-à-dire des groupes d’une dizaine de personnes au plus qui vont traiter d’un sujet que vous déterminez au préalable. Si vous souhaitez réaliser une étude qualitative, tenez compte des éléments suivants :

  • Constituez votre groupe de façon à ce qu’il soit aussi représentatif que possible de votre clientèle : par exemple, pas uniquement des hommes à la retraite, mais un mix composé d’hommes et de femmes, de jeunes et de personnes plus âgées. Recourez à votre réseau (famille, connaissances, etc.) pour constituer ce groupe, mais évitez d’y intégrer des personnes ayant des liens trop étroits avec votre entreprise (pas de fournisseurs par exemple). Naturellement, cela peut être une très bonne idée de s'adresser aux clients.

  • Choisissez un endroit agréable qui favorise la conversation et prévoyez une mesure d’incitation, comme un bon d’achat pour votre entreprise, de façon à assurer la présence des personnes interrogées.

  • Expliquez clairement au préalable de quoi il s'agit et préparez la conversation. N’hésitez pas à intervenir si la conversation prend une tournure inattendue. Tenez également compte du fait que la préparation, l’entretien en soi et son analyse sont des activités qui prennent du temps.

  • Vous pouvez également prévoir des entretiens personnels approfondis – conversations détaillées avec une seule personne – avec différentes personnes. Dans ce cas, les deux premiers points ont moins d’importance, étant donné que vous pouvez aussi réaliser ces entretiens par téléphone ou sur Internet.

Si vous enregistrez la conversation, cela vous permettra de réaliser une analyse ultérieurement, mais réécouter un enregistrement prend aussi du temps. C'est pourquoi il est toujours utile de prendre des notes. Cela vous permet de rechercher des énoncés ou des commentaires qui sont en rapport les uns avec les autres. Vous pouvez ainsi dégager de la conversation des idées ou des tendances qui sont applicables à votre entreprise ou à votre produit. Il peut s’avérer, par exemple, que vos clients sont souvent actifs en ligne et que, par conséquent, il est peut-être temps pour vous de renforcer votre présence en ligne.

Étude quantitative via Internet

La méthode la plus évidente pour réaliser une étude quantitative consiste à utiliser le courrier électronique ou votre page Facebook. Par exemple, vous pouvez demander à vos clients ou à vos fans de répondre à une enquête en ligne. Il existe différents outils simples et gratuits pour réaliser de telles enquêtes, comme SurveyMonkey. Vous obtenez ensuite une présentation claire des résultats, ce qui vous permet de tirer facilement des conclusions.

Avant de préparer le questionnaire, expliquez clairement l’objectif de l’étude, et  formulez ensuite les questions. Pour être sûr d’obtenir un nombre suffisant de répondants, il faut aussi que l’invitation soit assez attrayante, que le questionnaire ne soit pas trop long et que les questions soient compréhensibles et sans ambigüité. Vous devriez expliquer clairement les motifs pour lesquels vous effectuez cette étude et prévoir une petite rétribution ou un prix pour les participants.

Ce type d’étude va essentiellement vous fournir des chiffres et des pourcentages sur des aspects spécifiques de votre entreprise. Par exemple : 78 % de vos clients sont satisfaits de votre offre de produits. C'est donc un moyen idéal d’identifier des problèmes concrets. Ensuite, c'est naturellement à vous qu’il appartiendra de trouver une solution appropriée.

Le choix de la méthode adaptée

Opter pour l'une ou l'autre approche est bien sûr fonction des moyens dont on dispose. En tant que starter, on l'a vu, l'étude de marché qualitative est souvent la plus adaptée, voire parfois la seule réalisable. D'un autre côté, des méthodes quantitatives à petite échelle peuvent rapidement être mises en place, également au début de votre parcours entrepreneurial: création d'une page Facebook, sondage via votre communauté de followers de départ, données de popularité de la concurrence...

Bien vite, l'entrepreneur disposera en interne d'une mine d’informations à exploiter pour valider et adapter son projet. A lui à ce moment de peaufiner au mieux son offre de produits ou services pour se donner les meilleures chances. Ce travail d'adaptation en amont paiera par après.

 

Nicole Huyghe

Nicole Huyghe

Nicole Huyghe a fait des études de bio-ingénierie et de statistiques appliquées. Après une expérience de plusieurs années avec des grands acteurs du secteur à Londres et à Bruxelles, elle a fondé Boobook en 2002, une entreprise spécialisée dans l’analyse approfondie des données des entreprises et pour les entreprises.