Avec l’arrivée de la fonctionnalité « Shopping », Instagram est en passe de devenir la plus grande vitrine e-commerce du monde. Une opportunité à ne pas manquer pour les marques et commerçants. À condition de bien s’y prendre. Mode d’emploi.

Instagram, les chiffres

Avec plus de 800 millions d’utilisateurs, 4 milliards de « likes » et 95 millions de photos et vidéos publiées quotidiennement, Instagram s’est imposé comme réseau social de premier plan. D’autant que la nouvelle fonction « Shopping » transforme le compte professionnel en boutique virtuelle dotée d’un potentiel énorme : 80% des abonnés âgés principalement entre 18 et 29 ans sont connectés à une marque. Et 25 millions d’entre elles utilisent dorénavant la plateforme dans le cadre de leur stratégie Marketing & Communication. Un atout de taille que les entrepreneurs souhaitant doper leurs ventes en ligne auraient tort de négliger. Surtout lorsqu’on sait que 14% des utilisateurs mobiles du réseau se disent prêts à l’achat. (*) 

En Belgique, de nombreuses enseignes, start-up et créateurs ont adopté ce nouveau canal de vente. McDonalds, Starbucks, Nike, Levis, Ikea ou la marque belge de mode Essentiel Antwerp campent leurs produits sur le fil des stories. Avec des millions de followers transformés pour l’heure en consommateurs. Si la plate-forme ne sera pas adaptée au commerce de chaque entreprise, le taux d’engagement, jusqu’à 20 fois plus élevé que Facebook, en fait un levier parfaitement adapté au marketing local et aux commerces de proximité.

Instagram Shopping, une manière innovante de vendre en ligne

Concrètement, il suffit de toucher ou cliquer les zones interactives d’une photo ou vidéo (produit « tagué ») pour faire apparaître un prix et une description du produit. Un bouton « Acheter » permet d’accéder dans la foulée à l’e-shop du commerçant. Pour les comptes d’entreprise, un onglet « Shop » peut être ajouté (il contiendra l’ensemble des produits), à condition d’avoir créé au minimum 9 publications d’achat sur le profil professionnel Instagram. 

Pochon sac - FR DEF
Description photo - FR

Pour doper l’expérience d’achat des abonnés, de nouvelles fonctionnalités apparaissent régulièrement sur le réseau : les éphémères « stories » acceptent désormais l’intégration de liens pointant vers une boutique en ligne, tandis que le « swipe up & buy » fait apparaître l’e-shop en balayant l’écran du smartphone vers le haut. Par ailleurs, les « Stories Highlights » rassemblent de manière permanente les images de produits en haut de son profil.

Webshop - FR

Comme pour tout autre contenu publié sur les médias sociaux, il convient de s’assurer qu’il soit pertinent, original, interactif et cohérent avec l’image de la marque.

Lancer sa boutique sur Instagram ? Pas si simple …

Instagram Shopping est gratuit, mais avant de commencer à vendre sur le réseau, il faut obligatoirement avoir un profil professionnel et une boutique reliée à votre Page Facebook. 

La gestion d’un e-Shop sur Instagram implique de nombreuses manipulations (synchronisation du catalogue de produits avec la plateforme e-commerce, authentification du compte commercial, gestion des achats média) qui requièrent un minimum de compétences en marketing digital. Dans la pratique, les grandes marques confient ces tâches à des agences spécialisées qui s’occupent aussi bien de l’intégration du catalogue produit que de la promotion des produits. 

Car sans publicité payante, difficile d’assurer une visibilité optimale de sa boutique et des stories. C'est ce qu’ont constaté plus de 2 millions de marques dans le monde.

Pour bien débuter

Instagram est aujourd’hui un moyen efficace pour faire décoller sa boutique grâce au taux de conversion impressionnant que cette plateforme génère, à condition d’adopter les tactiques adéquates. Si le réseau est essentiellement basé sur les photos, il autorise également la publication de textes courts (maximum 2.200 caractères) pour décrire les images qui seront commentées et indexées via des hashtags. Le texte accompagnant la biographie du commerçant doit compter tout au plus 150 caractères (30 caractères pour le nom de profil). Avec un nombre de « hashtags » limité à 30.

Il est donc primordial de :

  • rédiger ses posts de manière incisive, idéalement en 3 lignes, soit entre 138 et 150 caractères.

  • Pour les publicités, il est conseillé de ne pas excéder les 125 caractères. Tout en jouant avec les polices.

  • Concernant les hashtags : entre 5 et 10 feront l’affaire. Au-delà, vous risquez le « shadow banning » (blocage du contenu), surtout si vous utilisez constamment les mêmes hashtags sur tous vos posts.

  • Enfin, n’abusez pas des mots-clés : 24 caractères ou moins feront l’affaire.

Un canal shopping « limité »

Instagram reste une app inspirationnelle, un complément e-commerce dans une stratégie marketing omnicanal. Malgré les options de ciblage, la visibilité demeure relativement faible compte tenu de l’audience du réseau. Sans oublier qu’il est difficile de retenir l’attention des utilisateurs sur Instagram pour les pousser à l’achat. À moins d’investir dans la publicité et autres messages sponsorisés. Le revers de la médaille en somme.

6 conseils pour bien vendre sur Instagram

1. Intégrer un lien dans la biographie
La méthode la plus simple et gratuite de promouvoir un produit est d’intégrer le lien de votre e-shop dans votre biographie. Il permettra ainsi de rediriger les visiteurs vers votre marketplace. 

2. Inclure un lien dans la story
La story d’Instagram constitue une autre manière de transformer les utilisateurs en clients. Affichez une story, avec une photo de votre produit. Elle apparaitra au-dessus des actualités des utilisateurs et disparaitra à la fin de la journée. En affichant un code promo ou une offre temporaire, vous instillerez un sentiment d’urgence. La méthode a fait ses preuves.

3. Créer une « landing page » personnalisée 
Une landing page spécifique contenant des photos du compte permet d’optimiser les chances d’attirer les visiteurs vers la boutique où ils pourront acheter les produits sur ces photos. La personnalisation est en effet cruciale pour générer de l’attention et augmenter les ventes en ligne. 

4. Les utilisateurs, votre meilleur pub !
Encouragez vos abonnés à afficher des photos de vos produits. La promotion faite par les utilisateurs est l’un des moyens les plus authentiques de vendre sur un réseau. Demandez-leur de « taguer » votre compte et d’utiliser votre hashtag. Cette stratégie développera une communauté autour de votre marque et augmentera le taux d’engagement.

5. Utilisez vos influenceurs
Les personnes influentes possèdent d’importantes « fan base » qui les suivent au quotidien. En s’associant à elles ou en nouant un partenariat à plus long terme, vous toucherez une cible plus large ou de nouveaux segments d’audience. Pour un coût inférieur à une publicité sur les réseaux sociaux. Astuce: accordez un code de réduction aux influenceurs afin que les utilisateurs puissent rapidement acheter vos produits et découvrir votre boutique Instagram.

6. La pub pour doper les ventes
Miser uniquement sur votre contenu et les actions des abonnés ne suffira pas à maintenir des ventes importantes sur Instagram. À l’instar des Facebook Ads, les publicités Instagram (dont le coût par acquisition reste relativement avantageux) permettent de cibler précisément son audience. A fortiori, favorisez le « retargeting » en ciblant des personnes qui ont déjà manifesté de l’intérêt pour votre produit.

Boris Jancen

Boris Jancen

Rédacteur en chef du mensuel Inside digital media depuis 2006, Boris Jancen s’est imposé comme observateur avisé du marché digital dans toutes ses composantes, du mobile au social en passant par le cloud ou l’e-commerce.