Dans un précédent article, Bizcover s’était intéressé aux principes et avantages de l’inbound marketing. À présent, voyons quels sont les outils et méthodes dont on dispose pour faire venir à soi le client plutôt que d’aller le chercher, comme cela se faisait à une certaine époque - et se fait toujours - du marketing. Passage en revue de ces méthodes avec Xavier Degraux, dont le métier consiste à accompagner les entreprises et marques au bon usage du contenu marketing, et ce, afin d’attirer, convertir et fidéliser leurs audiences.

Les diverses formes que peut prendre l’inbound marketing

L’inbound marketing commence déjà quand, sur son site internet, on pense expérience client ou que l’on rend son site mobile friendly (consultable depuis un appareil mobile). Par exemple, en faisant en sorte que son numéro de téléphone soit cliquable, on facilite déjà la conversion, voire même le passage à l’acte d’achat. L’inbound marketing, c’est aussi :

  • articles de blog ;
  • webinars ;
  • e-tools ;
  • livres blancs et autres études de cas ;
  • tutoriels et autres vidéos : pensez à une durée adaptée aux réseaux sociaux  (de 15 secondes à 1 minute et 15 secondes) ;
  • « listicles », à savoir des articles sous forme de listes (par exemple, « 3 astuces pour… », « 5 façons de… ») ;
  • FAQ ;
  • posts sur les réseaux sociaux : on n’y partage pas seulement des informations sur les produits ou services propres à l’entreprise, mais aussi des news sectorielles. Comptez 20% de contenus propres c’est-à-dire davantage publicitaires que vous produisez vous-même autour de vos produits ou services, aux côtés de 80% de contenus élaborés par d’autres et utiles à vos cibles ;
  • newsjacking : encore peu utilisé mais avec un beau potentiel, ce format a pour principe de détourner une information. Par exemple, s’il est question dans la presse d’un milliardaire qui veut investir dans l’immobilier et que vous êtes actif dans ce secteur, rebondissez sur l’événement en postant l’information sur les réseaux sociaux avec une phrase du type : « Il pourra trouver son bonheur chez nous, car nous proposons x centaines de biens »…

Booster votre SEO, mais aussi votre notoriété

En plus de permettre à votre entreprise d’afficher son expertise, ces divers formats présentent également l’avantage d’être plus présents sur le web, de faire monter votre site dans le référencement naturel de Google (SEO). Xavier Degraux explique comment ces outils peuvent servir le branding de l’entreprise : « Jouez la carte de la transparence, en montrant par exemple les coulisses de votre entreprise ainsi que les personnes qui fabriquent vos produits. C’est tout de suite plus impactant. Cela a aussi le mérite de créer de l’émotion, de la proximité et donc de l’adhésion parmi vos clients. Là est tout le principe du storytelling. Une fois encore – à moins d’être actif dans un secteur sensible ou plutôt confidentiel – cela reste accessible aux petites entreprises comme aux grandes ».

Une méthode simple et efficace pour se reconnecter à ses cibles

Tout le monde peut pratiquer l’inbound marketing. Ce n’est pas tant une question de secteur, ni de produits ou services, mais plutôt de taille d’entreprise. Les PME ont en effet tendance à être culturellement plus frileuses en matière d’adoption de ces nouvelles méthodes de marketing, mais une fois converties elles reviennent rarement au marketing traditionnel. Xavier Degraux explique : « C’est sans doute lié aux changements que cela va impliquer dans la façon de travailler au sein de la structure et au fait que cela remet en question des recettes qui ont fait leurs preuves… mais ne les font plus. Il y a donc des freins à lever, néanmoins lorsque les premiers résultats sont mesurés, on voit beaucoup d’enthousiasme pour ce nouveau type de marketing. Il faut même parfois canaliser le désir d’en faire toujours plus. Mieux vaut y aller petit à petit, et tirer chaque fois les leçons pour faire de mieux en mieux. On est à 180 degrés du mailing de masse et des publicités trop bien léchées dans lesquelles nul ne peut se projeter. Il n’est pas rare non plus d’entendre des équipes commerciales se féliciter de s’être ainsi reconnectées avec leurs cibles ».

Xavier Degraux

Xavier Degraux

Xavier Degraux a débuté dans la presse comme journaliste économique et financier. A « L’Echo », il a pris goût à Internet. Au point de changer d’orientation et de devenir gestionnaire de projets web pour la RTBF, entre autres grandes références. Depuis il est devenu consultant, formateur et maître de conférences. Son cœur de métier : le marketing digital et les réseaux sociaux. Il met son expertise au service des entreprises et des marques souhaitant utiliser du contenu web de qualité pour attirer, convertir et fidéliser leur audience. Il partage également son savoir en marketing et Net lors des Ateliers Digitaux de Google, soutenus entre autres par BNP Paribas Fortis à l’attention des entrepreneurs.