Vous avez en tant qu’entrepreneur un produit ou un service que vous jugez fantastique : il est innovant, est façonné avec maîtrise et qualité ou répond à un besoin spécifique du marché ? Pourtant, trop peu de personnes en parlent autour d’elles. Sensibiliser les consommateurs d’aujourd’hui doit se faire au travers de deux canaux : physiques et numériques. Ceux-ci s’enrichissant mutuellement. Quel que soit le produit ou service que vous proposez, la puissance et la rapidité du bouche-à-oreille en ligne peuvent renforcer votre marque et faire décoller vos ventes. La bonne nouvelle ? Faire parler de sa marque est une pratique accessible à tout un chacun, la créativité faisant office de passe-droit vers la réussite.

1. Faire prêcher la bonne parole par des « évangélistes »

Ces personnes que l’on appelle dans le jargon marketing des « influenceurs », « ambassadeurs de marque » ou « évangélistes de marque » seront les acteurs de première ligne que vous aurez à approcher et séduire, afin de bénéficier de leur visibilité. Cette visibilité peut être en ligne, si la personne est très active sur les réseaux sociaux et compte un grand nombre de fans, ou hors ligne s’il s’agit d’une personne fortement présente aux conférences, formations et autres événements d’envergure. Souvenez-vous de la Coupe du monde de football de 2014 : toutes les caméras étaient braquées sur une jeune supportrice belge, Axelle Despiegelaere, qui ensuite avait été approchée par Ice-Watch pour devenir son ambassadrice.

▪️ICE ▫️#ICEWATCH #loveit

A photo posted by Axelle Despiegelaere (@despiegelaereaxelle) on


Ces influenceurs, à sélectionner avec soin, doivent avant tout incarner les valeurs de votre produit ou de votre société. Le fondateur d’Ice-Watch, Jean-Pierre Lutgen, avait d’ailleurs justifié son choix d’approcher cette étudiante jusqu’alors inconnue pour : « Son sourire, sa beauté, sa fraîcheur et sa spontanéité mais aussi parce qu’elle est belge, néerlandophone et bilingue. » Il est vrai qu’elle est jeune, sympathique et qu’elle ne se prend pas au sérieux, tout comme ces montres belges, design, élégantes, jeunes et accessibles…

2. Toucher le cœur et les émotions de votre audience

Tout comme l’influenceur doit personnifier les valeurs de votre marque, la façon dont vous communiquez doit pouvoir toucher la corde sensible de votre audience, les interpeller sur un plan plus personnel et les rallier à une cause que votre entreprise défend. Vendez-vous des produits locaux et bio ? Engagez-vous, par exemple, pour la cause de l’anti-mondialisation. Fabriquez-vous des produits de beauté essentiellement pour femmes ? Redéfinissez le concept de la beauté. C’est d’ailleurs ce qu’avait fait Dove avec sa campagne à succès « Real Beauty ».

Dans la même veine, Pampers avait lancé une campagne « #LikeAGirl », dont la vidéo virale (qui comptabilise près de 63 millions de vues) dénonce les stéréotypes féminins : on demande dans un premier temps à des hommes, femmes et jeunes garçons de mimer des actions telles que « courir » et « lancer » puis, dans un second temps, « courir comme une fille » et « lancer comme une fille », ce qui est interprété de façon dégradante pour le genre féminin. L’expérience ensuite répétée auprès de petites filles produit le résultat contraire : elles donnent le meilleur d’elles-mêmes ! « Depuis quand faire quelque chose ‘comme une fille’ est devenu une insulte ? » telle est la question posée par la campagne. Par le biais de cette expérience, Pampers avait donc réussi à se rallier à la cause de l’émancipation des femmes dans le monde.


3. Construire une bonne e-réputation grâce aux internautes

C’est la pratique du « User Generated Content » ou « contenu généré par les utilisateurs » où selfies, créations et filtres Instagram tant adorés par les internautes sont mis au service de votre réputation. C’est une pratique de plus en plus courante sur la Toile. Voici quelques exemples :

  • Dans un format « concours », Starbucks avait simplement demandé à ses fans de décorer leurs gobelets de dessins pour ensuite les poster sur les réseaux sociaux. De quoi afficher votre logo sur le Web sans débourser le moindre sou et élever votre produit au rang d’« œuvre d’art » !
  • Sur son site web, la marque de vernis Essie présente des photos prises par leurs fans affichant leurs ongles vernis, rassemblées par le biais du hashtag #essielove.
  • Sur base du même concept, le magasin de mode en ligne Asos enrichit sa galerie de photos #AsSeenOnMe (« le look sur moi ») postées par les internautes, fiers d’afficher leurs achats et styles vestimentaires.
  • Du côté des Belges, on se souvient des deux bruxellois Matthieu Vaxelaire et Christoph Nagel. Leur « Jojo Project » avait attiré des internautes du monde entier postant des clichés de leur paire de baskets éco-responsables Jojo, dont la marque de fabrique - un bandage noué autour de la chaussure - représente l’action de soigner les fractures du monde.


Conclusion

Bien sûr, la meilleure façon d’assurer une bonne réputation à votre entreprise est avant tout d'offrir un produit ou service de qualité et d’assurer un service à la clientèle impeccable. Ces éléments garantis, créer du buzz pour votre marque ne coûte pas forcément cher en ressources… cela nécessite seulement une bonne dose de créativité. Cette créativité peut signifier une prise de risque, mais pour les entrepreneurs qui sont assez courageux pour s’y frotter, le fruit de la récompense peut être inestimable. Cela, sans devoir débloquer des budgets dignes de multinationales ou dépendre d’une équipe marketing que vous n’avez peut-être pas encore eu le temps ou l’argent de composer.

Julie Hong

Julie Hong

Consultante en marketing digital, Julie Hong a travaillé pour différentes startups spécialisées dans les nouvelles technologies. Lorsqu’elle ne se trouve pas derrière un écran d’ordinateur, elle aime s’exprimer en jouant de la batterie.

Confirmer