Du logo à la police d’écriture, l’identité visuelle de votre entreprise vous permet de dire qui vous êtes et comment vous envisagez votre métier. C’est elle qui va jeter les bases de votre charte graphique à décliner dans vos newsletters, sur votre site Internet, etc. C’est aussi votre identité visuelle qui va permettre à votre entreprise de s’affirmer et se démarquer. Mais comment s’y prendre ? Le point avec Georges Caron, co-fondateur de Piximate et surtout professionnel rompu à la création d’identité visuelle.

La triple vocation d’une identité visuelle

L’identité visuelle a une triple vocation :

  • créer de l’impact ;

  • exprimer les valeurs de l’entreprise ;

  • traduire graphiquement un objectif business.

Un logo permet de synthétiser ces trois vecteurs marketing à lui seul et rapidement. Ce qui, à l’écrit ou à l’oral, demanderait bien des mots.

Comment s’y prendre pour choisir l’image la plus pertinente ?

Choisir le visuel le plus pertinent, c’est-à-dire celui sur lequel va reposer votre branding à terme est parfois le fait du hasard. Mais en général, cela repose sur une solide réflexion. Pour ce faire, 

  • commencez par définir le message à faire passer. Cela vous permettra de mettre l’accent sur l’émotionnel et de créer plus d’impact auprès de votre groupe-cible. C’est ainsi que, dans les campagnes publicitaires pour des voitures, on voit défiler des images associées à la famille, à la performance ou à la liberté avant de montrer le produit lui-même ;

  • misez sur des visuels originaux, plutôt que d’utiliser des images, photos ou vidéos devenues des clichés à force d’être vues. Par exemple, pour signifier « contact », le pictogramme représentant une dame avec un casque a perdu de son impact, oubliez-le. Même chose des photos-bateaux propres aux banques d’images ;

  • testez plusieurs options. A savoir : comparez l’impact de divers visuels auprès de votre groupe-cible. Déclinez ensuite à une plus grande échelle celui qui plaît le plus.

Les ingrédients à réunir pour une identité visuelle réussie

La recette d’une identité visuelle réussie est la même pour tous types d’activités ; ce sont les ingrédients qui varient. Georges Caron illustre: « Il n’y a pas vraiment un type d’image dédié à une activité plus qu’une autre. On tomberait aussi vite dans le travers des clichés, comme évoqués ci-dessus. La ‘bonne image’ pour votre entreprise est un compromis entre la réponse aux attentes de votre client final et l’image véhiculée par votre cœur de métier. Par exemple :

  • que recherche-t-on dans le secteur médical ? Un sentiment de sécurité et d’empathie ;

  • en quête de quoi est-on plutôt dans le secteur de la mode ? De reconnaissance sociale ;

  • qu’attend-on d’un entrepreneur actif dans le secteur de la construction ? De la compétence métier, du sérieux et de la qualité ;

  • qu’espère-t-on trouver quand on est candidat auprès d’une entreprise ? Un sentiment d’appartenance et une convergence de valeurs…

Sachant cela, orientez-vous vers une identité visuelle répondant à ces points d’influence et ayant du sens tant pour votre groupe-cible que pour votre entreprise ».

Les éléments propres à votre entreprise à prendre en compte

Pour définir son identité visuelle, les moyens à se donner et les collaborateurs ou départements à impliquer varient. Au sein d’une entreprise, cela va dépendre de :

  • sa stratégie à court, moyen et long terme ;

  • sa taille : l’identité visuelle peut devenir le fait de chacun, depuis les sales et le marketing ou encore la communication interne, jusqu’au département RH en passant par le responsable de l’e-commerce. Dans une PME, on ne disposera certainement pas de nombreux départements avec de multiples collaborateurs. Or, l’identité visuelle peut aussi être gérée par une seule et même personne. Il n’est pas non plus nécessaire d’externaliser. Les processus de semi-automatisation et d’autres plateformes intégrées viennent en renfort des petites structures ;

  • ses objectifs : il s’agit de savoir si vous voulez accroître votre chiffre d’affaires, booster votre notoriété, faire un buzz ou en revanche créer de la rassurance après un bad buzz, attirer de nouveaux talents, etc. En sachant cela, vous saurez s’il vous faut mettre l’accent sur la rassurance, les valeurs de votre entreprise, ou plutôt remettre les choses d’équerre, voire inverser une tendance par rapport à ce que vous pratiquiez avant.

Savoir impliquer ses collaborateurs et aller à la rencontre de ses clients

Créer une identité visuelle réussie, c’est certes savoir parler de soi, mais aussi des autres et aux autres : « Mettez vos collaborateurs à l’honneur et impliquez-les, en les faisant s’exprimer dans une courte vidéo corporate, par exemple. Il y a plus de chances d’engager votre audience – prospects comme candidats potentiels – de la sorte qu’en montrant la vidéo d’un expert s’étendant longuement sur les particularités techniques de votre métier. N’hésitez pas non plus à aller à la rencontre de votre groupe-cible : les réseaux sociaux et les forums regorgent d’avis et autres commentaires. C’est une mine d’infos sur les attentes de ceux à qui vous adressez vos produits et services. Bref, il s’agit d’une clé de voûte pour booster tant votre business que votre branding ».

Georges caron

Georges Caron

Diplômé à la fois des hautes écoles de commerce (Solvay) et d’ingénieur en télécommunication, Georges Caron a co-fondé Piximate en 2016. Cette entreprise néo-louvaniste combine intelligence artificielle et automatisation des fichiers médias pour fournir une plateforme de gestion et de création de contenu. Au sein des entreprises, ces solutions digitales se mettent ainsi au service des équipes marketing, commerciales ainsi que de la communication interne, des RH et de l’e-commerce.