La presse est considérée par certains entrepreneurs comme un vecteur de communication stratégique. A juste titre. Encore faut-il savoir s’y prendre. Un journaliste a pour mission d’informer, pas de faire gratuitement de la publicité. Tour d’horizon des bonnes pratiques en la matière.

Adressez-vous aux bons journalistes

La première question à se poser est celle-ci : quels sont les journalistes et les médias qui sont susceptibles de s’intéresser à ce que je propose ?

L’entrepreneur qui innove, à quelque niveau que ce soit, a parfois tendance à considérer que son innovation va forcément passionner ses interlocuteurs. Le problème, c’est que… c’est souvent vrai, mais pour qui ? Qui va trouver cette information intéressante ? Bien sûr que les actionnaires de l’entreprise, son personnel, ses stakeholders, ses clients et ses fournisseurs seront intéressés, mais l’on privilégiera les canaux de communication directs pour les informer.

La presse peut se révéler un outil utile pour informer dans un cercle plus large, mais veillez néanmoins à cibler les bons journalistes. Tout dépend du message et du public auquel il est destiné. 

Prenons quelques exemples : un nouveau service ? Une innovation technique ? Ce sont typiquement des informations qui intéressent la presse professionnelle de votre secteur. Une nouvelle entreprise qui s’installe dans un zoning ? Les médias locaux comme les hebdos communaux et les correspondants locaux des médias régionaux seront intéressés. Un gros investissement qui crée beaucoup d’emplois ? Voilà une information qui peut trouver sa place dans les médias nationaux.

Offrez aux journalistes une information de qualité

Les journalistes sont inondés de communiqués. Avec pour conséquence qu’ils ne font que les survoler. Il arrive trop souvent que le message que veut diffuser une entreprise soit confus, mal écrit, dissimulé sous une littérature commerciale envahissante. Alors qu’il doit être simple et qu’il doit apparaître dès les premières lignes. Sinon, classement vertical. 

L’abc des relations avec la presse tient en deux principes : bien communiquer, c’est-à-dire diffuser des messages clairs, d’intérêt général et bien rédigés, et entretenir avec les journalistes des relations fondées sur la confiance réciproque. 

Question de confiance

La confiance qui peut naître entre une entreprise ou un entrepreneur et les journalistes repose sur la clarté de la relation : vous diffusez des informations intéressantes et les journalistes sont du même avis. Compliqué ? Pas du tout. Simplement, dans ce domaine comme dans tant d’autres, il n’y a pas de place pour l’improvisation. Prenez la peine de comprendre les besoins des journalistes, connaître leur média, leur transmettre des informations vérifiables. 

Si vous êtes confiant que votre message est intéressant, il ne faut pas hésiter à prendre contact avec eux. Généralement, les adresses sont sur le site des médias internet. Un coup de fil, un email, une invitation sont des choses que les journalistes apprécient, mais à une condition, une condition à respecter absolument : ne prenez pas la presse pour un diffuseur d’informations commerciales gratuit. 

Un communiqué de presse, ce n’est pas de la publicité. Hélas, trop de communiqués de presse n’en ont que l’intitulé et sont en fait des messages publicitaires. Cela crée la suspicion auprès du journaliste. Si vous voulez faire de la publicité, acheter de l’espace publicitaire est plus judicieux !

jean blavier small

Jean Blavier

Jean Blavier, journaliste indépendant pour L’Echo et la RTBF, suit depuis fort longtemps l’actualité des indépendants et des entreprises.