Sur pratiquement tous les sites d’entreprises, on retrouve les valeurs que celles-ci défendent. Ne s’agit-il que de belles paroles ou ces valeurs ont-elles aussi une signification plus profonde ? Vision de l’avocat David Dessers de Cresco.

Comment se différencier de ses concurrents selon Cresco ?

David Dessers, managing partner de Cresco, nous explique comment se différencier de ses concurrents.

Quelles sont les valeurs de votre entreprise ?

“Intégrité et honnêteté sont au cœur de notre métier”, “nous recherchons des solutions créatives et judicieuses pour résoudre des problèmes  professionnels” et “nous attachons énormément d’importance au travail d’équipe dans tout ce que nous faisons pour nos clients internes et externes”. Voilà quelques-unes des valeurs clés que nous portons avec fierté sur le site de Cresco.

David Dessers, cofondateur, s’est inspiré des valeurs de la banque d’affaires Goldman Sachs et les a adaptées à Cresco. “Ce sont les règles par le biais desquelles nous nous identifions”, explique-t-il. “Elles doivent être appliquées dans toutes nos activités et à tous les niveaux, sinon cela ne marche pas.”

Plus de clichés

Pour les personnes externes à l’entreprise, ce type de liste s’apparente plutôt à l’évidence-même car les entreprises, finalement, ne sont pas très différentes les unes des autres et utilisent toutes les mêmes clichés : ‘responsable’, ‘le client d’abord’, etc. Il faut donc essayer de trouver sa propre identité et de ne reprendre sur la liste que les valeurs qui s’appliquent vraiment et de manière spécifique à votre organisation.

Si vous ne parvenez pas à définir les valeurs de votre entreprise, demandez à vos employés. Organisez par exemple de petits groupes de 5 à 10 personnes qui, ensemble, vont réfléchir pendant quelques heures à ce qui rend votre organisation unique. Faites l’exercice avec tous les membres de votre personnel, à tous les échelons de la hiérarchie. Inspiration garantie ! 

Mais ces listes sont-elles encore nécessaires à l’heure de la nouvelle législation sur la gouvernance d’entreprise* ? Pour Dessers, la réponse est ‘oui’ : “Bien sûr, les choses ne sont plus comme avant. En raison de l’évolution de la société, la défense de valeurs comme la diversité ou l’égalité des genres est devenue incontournable. Mais cela doit vous inciter d’autant plus à personnaliser vos valeurs d’entreprise.”


Un fil rouge pour le personnel et les clients

Cela peut certainement être très utile pour les entreprises en croissance rapide, qui emploient beaucoup de nouvelles recrues et où le lien organique entre les membres du personnel est difficile à entretenir. Les valeurs constituent en effet une sorte de fil rouge pour le comportement du personnel, car elles traduisent les convictions profondes de l’organisation. Elles peuvent aussi constituer une base robuste lorsqu’il s’agit de prendre des décisions difficiles, notamment dans les cas où les chiffres et les analyses n’apportent pas de réponse convaincante. Si l’une de vos valeurs clés est, par exemple, “assurer la qualité de chaque produit”, tous les produits dérogeant à ce standard seront automatiquement éliminés.

Vous pouvez également vous servir de ces valeurs pour attirer les bons clients. “Je pense que la plupart de nos clients souscrivent également à ces valeurs”, indique Dessers. “Si quelqu’un a un avis totalement différent ou presque contraire et ne veut pas en démordre, il sera très difficile de travailler pour lui.” Qui plus est, les clients attachent aussi de plus en plus d’importance à l’authenticité des produits et des entreprises, une raison de plus pour veiller à ce que vos valeurs ne soient pas qu’un simple argument de vente.

* Règles dont il faut tenir compte pour créer, au sein d’une organisation, une bonne entente entre les actionnaires, le management et le conseil de direction. Elles sont souvent influencées par les valeurs partagées par la société. 

David Dessers

David Dessers

David Dessers a étudié le droit à l'université d'Anvers et à la KU Leuven. Il a par ailleurs décroché un Master in Law à l’université d'Oxford, d’Hambourg et de Rotterdam. En 2014, il fonde Cresco en collaboration avec Filip De Schouwer. Durant ses loisirs, il consacre beaucoup de temps à sa famille et à divers sports.

Confirmer