Après seulement neuf mois d’activité, David Goldenberg a tout recommencé. À la base d’un tel changement : l’avis de ses premiers clients qui remettaient son business modèle en question. Depuis, le fondateur de CVTrust ne se fie qu’à la parole de ses clients pour améliorer son produit, et cela paie !

Affronter la réalité

CVTrust est né en 2009. Notre ambition était de proposer un label de confiance pour les diplômes, un concept inédit qui a rapidement bénéficié d’un bouche à oreille très favorable. Nous avons également remporté un concours d’entreprise en 2010, ce qui nous confortait dans notre idée. Pourtant, notre business plan était loin d’être parfait et nous ne vendions rien. Nous foncions droit dans le mur.

Ce sont nos clients qui nous ont mis la puce à l’oreille. Au fil des rencontres, on s’est rendu compte qu’ils aimaient notre projet et notre dynamisme mais que l’exécution n’y était pas. Le besoin n’avait pas été clairement identifié, ce qui rendait notre produit imparfait, difficile à comprendre et donc invendable. Notre business ne collait pas à la réalité du marché, il fallait donc tout recommencer ! 

Organiser un tour de table

Le changement doit être nécessaire avant d’être disruptif
Pour repartir sur de meilleures bases, nous avons réuni plusieurs universités autour de la table. L’idée était de reconstruire notre produit sur base de leurs réalités. Ils nous ont parlé des nombreuses contraintes légales, des problèmes de concordances entre les pays, etc. 

Par la simple écoute, nous étions en mesure de définir un produit répondant à toutes les contraintes, une solution dès lors nécessaire à tous nos clients potentiels. L’étude qualitative et sectorielle convient parfaitement à la majorité des petites et moyennes entreprises !

Impliquer vos clients dans votre projet

En donnant la parole à vos clients, vous instaurez une relation de confiance. basée sur la collaboration et non sur l’unique prestation de service ou la vente de produit. Evitez un maximum de demander leur avis sous la forme d’un questionnaire électronique ou d’une newsletter. Essayez de voir vos clients le plus que possible pour rester informé de leurs réalités ! Si ce n’est vraiment pas possible, optez pour des logiciels tels que SurveyMonkey et Eval&Go (gratuit). 

Profitez aussi des réunions d’évaluation pour faire le point sur l’utilisation de votre produit ou service. N’hésitez pas à transformer vos meetings commerciaux en réunions de travail pour récolter leurs témoignages et ainsi venir avec la solution la plus adaptée (voire sur-mesure). En plus de vous permettre de confronter vos idées, responsabiliser vos clients est un excellent moyen de les fidéliser.

Ecouter pour ne pas cesser d’innover

Je ne connais aucune entreprise qui survit sans innover, surtout à cette époque du numérique ! Vous informer uniquement via à la presse n’est malheureusement plus suffisant. Vos clients, quant à eux, veillent à l’évolution de leurs secteurs au quotidien. Ils fournissent très souvent une mine d’informations sur leurs sites web ou pages Facebook. Ecoutez-les en permanence pour repenser votre business modèle, quitte à le changer si celui-ci ne convient pas ou plus. 

David Goldenberg

David Goldenberg

David Goldenberg est l’administrateur délégué de CVTrust, une start-up belge qui propose une solution de plateforme pour garantir l’authenticité de diplômes et de certificats.