En tant qu’entrepreneur, vous connaissez toute l’importance d’un réseau – et cela vaut tout autant pour les freelances. Vos commandes dépendent en grande partie de votre réseau. Mais comment le construire lorsqu’on travaille à son compte? Michel Piedford, fondateur de Freelancenetwork.be, donne quelques conseils.

Utilisez vos contacts existants

Lorsqu’on débute comme freelance, mieux vaut se construire un réseau pour obtenir des commandes. “Mais il ne faut pas nécessairement partir de rien”, insiste Piedfort. “Souvent, vous bénéficiez déjà de plusieurs relations suite à votre job précédent. Clients, employeurs, collègues, fournisseurs, … Prenez contact avec eux !”

Les réseaux sociaux aussi, en particulier LinkedIn, sont très intéressants pour se construire et entretenir un réseau. “Il ne faut pratiquement aucun budget pour cela, on peut y retrouver facilement des personnes et en rencontrer de nouvelles via des contacts existants.” 

“Attention cependant : n’annoncez pas d’emblée et systématiquement ‘je cherche du travail’, car vous risquez de tomber dans la routine et ... de faire fuir vos contacts. Au contraire, essayez de les intéresser en leur envoyant de temps à autre une photo de vous au travail, ou un article sur votre activité. Votre message sera d’autant plus intéressant et sera rapidement relayé par d’autres. N’oubliez pas non plus de partager l’une ou l’autre publication de vos connexions dans votre réseau.”

Evènements et Open Coffee

Nouer des contacts peut également se faire lors d’événements de réseautage ou autres. “Dans ce cas cependant, cherchez d’abord des contacts potentiels et, en fonction de cela, repérez un événement qui se déroule dans la région.” Ces rencontres sont généralement plus informelles et plus conviviales qu’un rendez-vous planifié directement.

De plus en plus de freelances utilisent aussi des événements comme Open Coffee pour faire du réseautage. “Ce sont des événements très accessibles qui gagnent en popularité dans des villes comme Anvers, Gand, Courtrai et Turnhout. Gratuits, ils ont généralement lieu entre 8h00 et 10h00 le matin et tous les participants y sont présents pour la même raison : élargir leur  réseau et rencontrer des clients potentiels”, explique Piedfort.

Approfondir ses relations

Le but final ne se limite évidemment  pas à nouer des contacts, mais à développer des relations durables. “Pour cela, le contact dans le monde réel reste la méthode la plus efficace, la communication virtuelle par e-mail ou via LinkedIn devant toujours être considérée comme une préparation.”

“Par ailleurs, il est important que les deux parties bénéficient de la relation. Si vous faites toujours appel au réseau sans rien donner en retour, vos contacts risquent de se lasser rapidement.”

Et pour terminer, un bon conseil de Piedfort: “La puissance de votre réseau n’est jamais l’objectif premier. Demandez-vous plutôt qui communiquerait votre nom à un client potentiel. Ce sont ces personnes-là qui doivent faire partie de votre réseau.”

D’autres idées concernant le réseautage? Partagez-les avec nous en commentaire!

michel

Michel Piedfort

Michel Piedfort travaille lui-même comme indépendant et est fondateur et gestionnaire de Freelancenetwork.be. En outre, il est impliqué dans de nombreuses initiatives de promotion des activités d'indépendants.

Confirmer