Le gourou des start-ups et scale-ups belges @omohout a écrit récemment dans un tweet : «Il n’y a pas de secret pour connaître le succès. C’est le résultat d’une bonne préparation, d’un travail important et de la faculté d’apprendre de ses erreurs». Jo Vanwittenbergh, manager en marketing & business et knowledge & information chez NautaDutilh ajoute volontiers : « vous devez également vous entourer et être conseillé par les bonnes personnes. »

L’importance de soulever les vraies questions

Il y a peu de temps, j’ai eu l’occasion de participer à la conférence «De la TPE à la PME» au Liège Science Park. Cet évènement me donna un aperçu des défis que les micros, petites et moyennes entreprises et leurs CEO’s rencontrent au quotidien. David Dalla Vecchia et Serge Pampfer des incubateurs wallons WSL et WBC mirent en avant des idées intéressantes concernant l’importance de disposer du bon investisseur – s’il en existe un – et sur la métamorphose d’un CEO qui doit passer de membre d’un orchestre à son leader.

Bien que cet évènement se révéla très intéressant, quelque chose me sauta aux yeux. Je fus étonné de constater que personne ne parle du potentiel que représente un advisory board ou comité consultatif pour une entreprise. On souligne souvent  ô combien il est important d'établir son réseau et de choisir les bonnes personnes pour constituer un conseil d'administration, mais il s’agit là d’autres questions.

Un réseau officiel, un organe de décision officieux

Un advisory board est un groupe informel constitué d’hommes et de femmes d’affaires qui peut aider à améliorer la gestion de votre activité. Car soyons honnêtes : être le CEO d’une start-up ou d’une scale-up n’est pas chose aisée. Il est donc essentiel de s’entourer d’un groupe de conseillers de confiance qui peuvent vous fournir des conseils objectifs, identifier les tendances futures, (re)définir votre marché ou simplement servir de caisse de résonance à votre business. Dans tous les cas, leur rôle est de vous conseiller, d’évaluer les actions de votre société et, de temps à autre, d’être l’avocat du diable.

Les membres d’un advisory board ne jouent pas un rôle de décision actif ou ne peuvent être tenus responsables de leurs avis devant l’entreprise. C’est la raison pour laquelle, ce comité ne peut être confondu avec un conseil d’administration. S’il est efficace, il représente toutefois un atout significatif pour le succès de toute start-up ou scale-up.

Tout le monde à bord

Le succès d’un advisory board repose, pour une grande part, sur la composition de ce comité qui, à son tour, dépend de ses objectifs. Cela signifie que les candidats adéquats peuvent être trouvés parmi des entrepreneurs à succès actifs dans différentes branches : des professionnels du secteur des services comme des consultants financiers ou juridiques et même de jeunes experts en digital. Dans tous les cas, il est indispensable d’arrêter votre choix sur des personnes qui peuvent aider votre entreprise en apportant un regard nouveau sur ses activités. Lors du choix des candidats, il est crucial d’opter pour des personnes prêtes à consacrer du temps et de l'énergie à votre projet.

Pour les convaincre de monter à bord, vous pouvez arguer qu’ils vont élargir leur réseau professionnel, ce qui est susceptible de leur ouvrir de nouvelles perspectives commerciales. En apportant leur pierre au conseil consultatif de votre entreprise, ils bénéficieront également de nouvelles idées proposées par des personnes dynamiques et inspirantes.

Que faire si vous disposez d’un réseau de taille minime ou si vous ne connaissez des professionnels que dans une seule branche ? Dans cette situation, je vous conseillerais d’élargir votre réseau LinkedIn et de nouer de nouveaux contacts par l’intermédiaire de personnes de confiance. Vous serez étonné par les conséquences positives d’un tel acte. Si vous êtes vraiment audacieux (ce qui est le cas de la plupart des entrepreneurs), n’hésitez pas à viser haut et à solliciter les personnes les plus ‘succesful’ que vous connaissez. Dans le pire des cas, vous ferez face à leur refus. Mais, dans le même temps, vous leur aurez présenté votre idée d’entreprise.

Ne convient pas seulement aux start-ups

Au-delà de sa taille, de la fréquence de ses réunions ou des questions liées au dédommagement de ses membres, le plus important concernant un advisory board est d’en constituer un. Un tel comité consultatif n’est pas seulement important pour les start-ups et scale-ups. Patrick McKenna stratégiste pour cabinets d’avocats, m’a conseillé d’en mettre un sur pied pour NautaDutilh où je travaille.

Grâce à lui, nous disposons maintenant d’un groupe informel qui, en tant que caisse de résonance de notre organisme, prend la forme d’un forum de discussion où les membres peuvent jouer le rôle d’«avocat du diable» et aussi soulever des questions délicates et difficiles. Son avis est parfois dur à avaler, mais, après tout, il nous a rendus plus forts et nous sommes très satisfaits de son influence sur notre activité.

Vous désirez mettre en place un advisory board de manière efficace ?

Jo Vanwittenbergh

Contributeur:

Jo Vanwittenbergh

Jo Vanwittenbergh est manager en marketing & business et knowledge & information chez NautaDutilh, un organisme qui accompagne le développement et la croissance des cabinets d'avocats. 

Confirmer