Olivier Brisac, CEO et co-fondateur du comparateur de prix KillMyBill (énergie, télécoms et finance), présente ses conseils pour optimiser sa présence sur un comparateur de prix en ligne.

Internet est devenu en quelques années la première source mondiale d’informations. Si le marché du web en Belgique n’est pas encore aussi mûr qu’au Royaume-Uni ou en France, il est cependant essentiel d’anticiper les enjeux qu’il implique. Les comparateurs de prix et sites de référencement en ligne, à ce titre, peuvent représenter une porte d’entrée sur le monde numérique, que votre activité soit liée au web ou non.

Être présent sur un comparateur de prix : pourquoi ?

De plus en plus nombreux, les comparateurs en ligne représentent pour beaucoup de consommateurs un filtre supplémentaire dans leur processus d’achat (65% des Belges affirmaient avoir utilisé un comparateur de prix en 2013*). Y être référencé permet de s’assurer une visibilité supplémentaire et aussi et surtout d’atteindre un marché de prospects complémentaire. Il existe des comparateurs pour tous les secteurs d’activité (énergie, Horeca, assurances, services à la personne,…) et vous êtes peut-être même déjà référencé sur un de ces sites sans le savoir. En effet, certains comparateurs recensent les informations publiques de votre entreprise pour créer votre profil et certains sites donnent aussi la possibilité aux internautes de créer une page vous concernant. Afin de savoir si c’est le cas pour votre entreprise, une simple recherche sur Google suffit.

Comment optimiser sa présence sur un comparateur en ligne ?

Si vous êtes présent sur un comparateur de prix ou un site de référencement, il convient de soigner sa fiche de présentation pour optimiser les retours. Des détails simples peuvent vous aider à faire la différence : renseignez toutes les informations pratiques vous concernant de manière claire et visible (adresse postale et e-mail, numéro de téléphone, horaires, etc.), ayez une politique de prix identique sur tous les canaux de vente et illustrez votre activité avec une photo (de votre boutique, de votre produit, ou en lien avec votre activité).

Un site web, une page Facebook ou une newsletter vous permettront d’entrer en contact direct avec vos potentiels clients en leur partageant vos actualités et vos promotions. Vous capterez dès lors une partie du flux généré par les sites de comparaison et de référencement et pourrez le ré-internaliser en un fichier de prospects en interne.

Comment générer plus d’avis positifs ?

Si les prix jouent un rôle important, les avis aussi. N’hésitez donc pas à remettre à vos clients actuels une petite carte les invitant à laisser un commentaire sur la ou les plateformes où vous êtes référencé (que ce soit au comptoir de votre magasin, avec l’addition ou lorsque vous envoyez vos factures). Cela permettra de rééquilibrer la tendance des clients mécontents qui sont généralement plus enclins à laisser leur avis en ligne.

Olivier Brisac[2] - copie

Olivier Brisac

Olivier Brisac est Managing Partner chez Co.Builders. Cet accélérateur de start-ups s’est spécialisé dans le digital, l’intelligence artificielle et les objets connectés.

Confirmer