Ne croyez pas que bien acheter est quelque chose d’inné. Il s’agit d’une compétence professionnelle qui s’acquiert et se forge progressivement. En tant qu’acheteur, vous devez connaître vos besoins et analyser votre marché afin de définir une approche vis-à-vis de vos fournisseurs. Pour Frédéric Anspach, patron d’XLPS, tout bon achat se prépare !

Identifiez vos besoins

Avant même de scruter le marché en quête d’opportunités, vous devez faire preuve d’introspection et définir vos besoins. Trouver un juste équilibre entre un stock qui vous prémunit contre des ruptures d'approvisionnement, sans pour autant gonfler démesurément la valeur des actifs de la société, garantira les meilleurs indices de performances financières possibles. Optimiser vos commandes en tenant compte des risques et délais fait partie des solutions à envisager. À cet égard, l’acquisition d’un logiciel de gestion adapté à vos activités peut s’avérer très utile.

Comparez les offres

Vous devez être critique par rapport à vos clients car ils auront toujours tendance à vouloir s’en tenir à des fournisseurs aux marques connues, minimisant ainsi leurs risques. Il reste primordial de chercher continuellement des alternatives en comparant les offres disponibles, en se rendant à des foires ou en visitant des sites comparatifs.

Anticipez les changements

Comparer ne suffit pas, il faut aussi aller de l’avant et anticiper les prochaines tendances ! Vous devez assurer une veille technologique afin d’être au courant des grandes innovations sur votre marché. Si vous ne tenez pas compte des avancées, vous risquez rapidement de ne plus pouvoir suivre et ce, particulièrement dans les secteurs techniques ou numériques. Les évolutions accélèrent les processus et, bien souvent, les coûts diminuent à la longue. Pour rester ‘à la page’, abonnez-vous à des magazines et newsletters sectorielles.

Négociez intelligemment

Une fois bien informé sur vos besoins précis et les opportunités qu’offrent votre marché, développez une approche adéquate en préparant une liste d’arguments à présenter lors de futures négociations. Gardez en tête qu’une diminution des frais ne doit pas uniquement être liée à l’exercice d’une pression sur le fournisseur. Il est toujours préférable de passer par une réflexion commune visant à réduire les coûts en optimisant, par exemple, le processus de livraison. Privilégiez une relation ‘win/win’ et non pas à sens unique !

Frédéric Anspach

Contributeur:

Frédéric Anspach

Frédéric Anspach, 59 ans, dispose de 14 ans d’expériences opérationnelles et de 12 ans de conseils et formation en entreprise. Il travaille actuellement comme consultant et formateur en achat au sein de la société XLPS auprès de nombreuses sociétés nationales et internationales. Il est sportif, mais également passionné de musique classique.

Confirmer