Le réseau social d’entreprise (RSE) est devenu dans beaucoup de start-ups et de jeunes PME la clé de voûte de la gestion opérationnelle. Jean-Yves Huwart, fondateur de Social Workplaces nous explique pourquoi toutes les PME devraient implémenter un RSE.

Un RSE, c’est quoi exactement ?

Un réseau social d’entreprise est, concrètement, une communauté animée par les collaborateurs d’une entreprise. « Le RSE bouleverse la communication interne des sociétés. Alors qu’elle était jusqu’ici univoque et linéaire, elle devient transversale et collaborative ». Plus interactif qu’un Intranet, le RSE est aussi plus communautaire qu’un réseau social traditionnel. On peut soit utiliser des plateformes de RSE existantes, comme Slack, Basecamp, Trello, Jive, Yammer, Talk Spirit… soit implémenter une plateforme originale, propre à l’entreprise et à ses besoins.

Les usages d’un RSE diffèrent selon les fonctions exercées. Là où un responsable des ressources humaines l’utilisera pour communiquer sur la sécurité au travail, par exemple, un informaticien s’en servira pour faire du support. Le point commun étant le besoin de mieux communiquer et de mieux gérer les projets.

Les avantages du RSE

Les avantages du RSE pourraient se résumer en trois mots :

Confiance : chaque membre du RSE a une vue sur l’ensemble des discussions et des projets en cours. Rien n’est caché, tout se fait en toute transparence. Chacun ayant l’opportunité d’exprimer son avis par le biais de commentaires ou de conversations directement sur le réseau. Ce qui fédère davantage les équipes et surtout décloisonne les départements. Les petits jeux politiques entre les personnes deviennent quasi inexistants.

Rapidité : les informations étant centralisées en un seul endroit, leur circulation est grandement facilitée. Ce qui engendre un gain de temps précieux. La réactivité est aussi plus grande.

Engagement : les RSE suscitent le partage des bonnes pratiques, l’entraide, la veille, l’innovation. Les collaborateurs suivent plus aisément la gestion des projets et y participent.

Avec les réseaux sociaux d’entreprise, l’humain est replacé au cœur de la stratégie globale de l’entreprise. Contrairement au modèle traditionnel de gestion de l’entreprise, devenu complètement obsolète.

Les principales applications du RSE

Parmi les principales applications disponibles dans un RSE, on citera, entre autres :

  • la mise à jour d’un agenda ;
  • la gestion d’une base documentaire pour partager les ressources ;
  • le networking ;
  • l’alerte e-mail ;
  • les enquêtes/sondages ;
  • le like ;
  • les flux d’actualité ;
  • la conversation instantanée.

Notons que pour être viable et durable, un RSE doit répondre à une charte de bonnes pratiques et de bonne gouvernance. « Imposez-vous des règles et des objectifs clairs, délimitez vos besoins, et évitez la diffusion d’informations trop sensibles et confidentielles. Enfin, nommez ou engagez un responsable du réseau social qui sera le garant des bonnes pratiques et pilotera l’aspect opérationnel mais aussi stratégique de votre RSE ».

Jean-Yves Huwart

Contributeur:

Jean-Yves Huwart

Jean-Yves Huwart est le fondateur de Social Workplaces qui organise à travers le monde des conférences dédiées au coworking. Il est également à l’initiative du think tank Entreprise Globale.

Confirmer