Il ne faut plus convaincre les entrepreneurs : la plupart de nos métiers et activités requièrent une vitrine virtuelle, c’est-à-dire un site Internet. Mais encore faut-il que cet outil soit bien pensé, et donc que l’expérience de l’usager soit la plus agréable possible et conforme à ses attentes. C’est ici que la notion de mobilité et d’ergonomie des sites Internet trouve tout son sens. Laurent Di Carlo, CEO de l’agence digitale Produweb, explique en quoi cela peut faire toute la différence. 

Ne pas négliger l’importance d’un site mobile

Un site Internet peut être consulté depuis ordinateur (version "desktop") ou depuis smartphone et tablette (version "mobile"). On dit d’un site qu’il est "mobile friendly" lorsqu’il est facile et agréable à consulter dans sa version mobile. Par exemple, les images sont bien dimensionnées, le texte est lisible sans zoomer ou encore les liens et boutons gardent la même précision que sur le site sur ordinateur. 

Cette ergonomie du site en version mobile est source d’avantages intimement liés :

  • Une expérience usager améliorée ;

  • Un intérêt accru de l’usager et plus d’interactions ;

  • Une rétention de l’usager sur le site en question et une diminution du taux de rebond : si l’usager est satisfait de son expérience sur smartphone et tablette et de ce qu’il trouve, il a moins de raisons de sortir du site et d’aller chercher ses infos sur un site concurrent qui serait, lui, plus ergonomique.

Optimiser son référencement sur le web

« Cette mobilité et cette ergonomie n’ont pas seulement de l’intérêt auprès de l’usager. Elles jouent aussi un rôle non négligeable dans le référencement du site. En effet, en 2016, Google a rentré dans son algorithme des critères ayant trait à la mobilité et à l’ergonomie. Cela signifie un meilleur positionnement du site dans les moteurs de recherche pour les sites répondant à ces critères ». Un site mobile facile à utiliser fait donc bon ménage avec le SEO (Search Engine Optimization ou, en français, optimisation pour les moteurs de recherche).

Définir le support en fonction de ses interactions clients

Alors que les applications reculent depuis quelques années déjà - exceptés quelques mastodontes comme les réseaux sociaux ou encore Snapchat et Uber - on note que les mobiles ont, eux, la cote partout dans le monde. L’un n’explique pas l’autre pour autant : c’est-à-dire que les applis ne reculent pas à mesure que les sites mobiles gagnent du terrain. Il s’agit plutôt d’une question d’usage : « Tout dépend de ce que l’on fait et recherche, et comment on le fait. Utiliser une appli plutôt qu’un site mobile ne dépend pas vraiment du secteur, du marché, de l’âge des usagers. Tout est en fait question d’interactions et de récurrence des actions de l’usager ». 

Par exemple, si on emploie régulièrement Amazon et qu’on y a ses données de carte de crédit et autres éléments liés au compte, on emploiera plus volontiers l’application. Par contre si on cherche quelque chose de ponctuel comme les horaires d’ouverture de son fleuriste, on consultera alors la version mobile de son site. Notre fleuriste a tout intérêt à avoir une version mobile de son site et sans doute moins de raisons d’investir dans une appli. Il n’oubliera pas non plus de bien rendre son numéro cliquable. De plus, notons également une différence en termes de frais de développement : les coûts liés à la création d’un site mobile sont moins élevés que ceux engendrés par la mise au point d’une application.

IMAGE_APP_BIZCOVER_FR

Opter pour un site responsive pour la création d’un e-commerce

À part dans quelques secteurs pointus – comme la chimie ou la sidérurgie – pour lesquels la version mobile aura moins de sens, tout entrepreneur a intérêt à avoir une version mobile de son site à l’heure des achats multicanaux. « L’acte d’achat passe aujourd’hui par le mobile ! En effet, la plupart des consommateurs comparent ce qu’ils voient dans les rayons des magasins physiques et consultent les sites concurrents via leur smartphone ». Donc autant être aussi mobile que les concurrents lorsque le consommateur va étudier les diverses possibilités sur le marché pour un même produit.

Bien réfléchir au contenu de son site mobile

C’est facile et peu coûteux de créer des sites via des CMS (Content Management System ou systèmes de gestion de contenu). Par contre, il faut bien réfléchir, voire impliquer un professionnel pour aider à l’analyse lorsque l’on veut faire cohabiter deux versions d’un même site, l’une mobile et l’autre desktop. Il y a en effet site mobile et site mobile. 

Soit le design sera « responsive », c’est-à-dire que le site passera en mode mobile de façon automatique en s’adaptant au matériel, selon qu’on surfe sur ordinateur ou sur smartphone et tablette. 

Soit on fait le choix de 2 sites, l’un plus complet en version desktop, l’autre allégé en version mobile. Dans ce dernier cas où cohabitent 2 sites, ce sera plus coûteux. 

Enfin, il existe des outils pour tester soi-même si son site est bien mobile friendly. C’est le cas du test d’optimisation mobile mis à disposition gratuitement par Google.

Laurent Di Carlo - Produweb

Laurent Di Carlo

Laurent Di Carlo est, depuis 2014, CEO chez Produweb. Créée en 2003, Produweb est la 1ère agence digitale "full service" de Wallonie. Elle est active dans la création de sites Internet, e-commerce et web design, avec pour spécialité le web marketing & les technologies. L’entreprise vient de franchir le cap des 3000 clients.