Sept ans, c’est le temps pris par le docteur Anne-Catherine Mailleux pour mettre au point Acar’up. Ce produit apporte une solution aux 15% de personnes allergiques aux acariens à travers le monde. Attirer les acariens pour mieux les éliminer... ce concept novateur a trouvé son marché grâce à l'association d'un profil scientifique et d'un profil entrepreneurial.

Mieux vaut être bien accompagné

Il faut sortir du bois. Faire tester son produit, c’est faire parler de soi. Cela nous confronte à la réalité, aux besoins du consommateur.
Anne-Catherine Mailleux est certaine de détenir une innovation à haut potentiel. Encore faut-il la valoriser commercialement. C'est la raison pour laquelle elle s'adresse à un Technology Transfer Office, dont le rôle est de s'appuyer sur les résultats de recherches pour trouver des applications grand public. Elle y rencontre Pierre Buffet, notamment coach auprès de starters. Acar’up et le défi qu’il représente titille l’intérêt de l’entrepreneur, riche d’un impressionnant réseau et de connaissances commerciales.

Ensemble, ils travaillent huit mois pour affiner le concept. Un constat : il ne connaît actuellement pas de concurrent. Pour se convaincre de son efficacité, le duo d’entrepreneurs le fait tester à une quarantaine de personnes. Le produit n’est ni un médicament ni un insecticide. C’est ce qui le rend unique. Un réel atout sur un marché où l’unicité est vectrice de succès.

La multiplication des fonds

L’existence même de Domobios, société produisant Acar’up, repose sur de nombreuses sources de financement, notamment les subsides d’Innoviris ou les traditionnels crédits bancaires. Innoviris a pour objectif de financer des projets de recherche scientifique. 700.000 euros ont ainsi pu être investis en recherche et développement avant même la création de la société. 

De son côté, Pierre Buffet « pitche » nombre d’investisseurs et séduit notamment le Caring Entrepreneurship Fund, proche du monde pharmaceutique et de la santé. Domobios devient une S.A., détenue à 51% par ses fondateurs et à 49% par différents investisseurs. Une forme juridique délibérément choisie pour permettre une certaine flexibilité de l’actionnariat. Il est en effet primordial de réfléchir dès maintenant à l’internationalisation et à la diversification de l’entreprise. Innoviris sponsorise d’ailleurs un nouveau programme de recherche à concurrence de 300.000 euros.

Se faire connaître pour se développer

La communication est un facteur important de réussite. Communication vers les pharmaciens constituant le réseau de vente, mais aussi communication vers les médecins, prescripteurs, et, enfin, vers le grand public. Passages en télévision et campagnes marketing (traditionnelles et digitales) ont permis à Domobios de gagner rapidement en notoriété. L’engagement de collaborateurs néerlandophones ouvre alors la voie au nord du pays.

Toutefois, avant de se faire connaître, d’autres démarches sont indispensables pour protéger l’innovation. Il est notamment question de brevets et autres démarches administratives. Pour Domobios, un enregistrement auprès de l’agence fédérale des médicaments et des produits de santé s’est avéré nécessaire. Autant de démarches qui nécessitent de bien s’entourer tant elles sont fastidieuses. Un coût indéniable, notamment en avocats, mais vital d’un point de vue stratégique.

L'Avenir avec un grand A

Aujourd’hui, Domobios compte onze collaborateurs et se tourne résolument vers l’international. Pour Pierre Buffet, le développement passe par un recrutement important et rapide, et de nouveaux recrutements sont d'ores et déjà à l'ordre du jour.

4 conseils aux Starters

À refaire, j’engagerais plus rapidement afin de stimuler la croissance de Domobios. Pierre Buffet
  • Entourez-vous des bonnes personnes avec les compétences adéquates pour répondre aux problèmes tant récurrents que ponctuels. 
  • Constituez-vous un réseau, entretenez-le et utilisez-le pour vous faire connaître ou trouver de nouvelles solutions à un problème donné. 
  • Ne sous-financez pas votre entreprise. Les besoins sont souvent plus importants que prévu. Il s’agit d’une question de survie lors des premiers pas de votre entreprise.
  • Écoutez le marché et adaptez votre offre à ses mutations. La capacité d’adaptation est souvent un facteur clé dans la vie et la croissance d’une entreprise. 

pierre buffet

Contributeur:

Pierre Buffet

Pierre Buffet est titulaire d'un master d'ingénieur de Gestion. Après avoir travaillé au développement commercial en Asie, il s'est dirigé vers l'entrepreneuriat et le financement de PME. C'est dans cet environnement qu'il a rencontré Anne-Catherine et qu'il a rejoint le projet Domobios.

Confirmer