Fort de son expérience de la gestion de projets et de l’entrepreneuriat, Geoffrey Holsbeek était souvent sollicité pour aider à développer les idées de ses proches. Avec quelques amis ils décident alors en 2014 de créer « Hivemade », un club d’élevage collectif d’idées : un concept d’échange de bonnes pratiques où chacun peut compter sur l’intelligence de la communauté pour passer du simple projet à sa réalisation concrète.

Un concept inspirant

« Hivemade » est un double jeu de mots. Cela signifie :

- littéralement : « réalisé par la Ruche » (de l’anglais « hive », la ruche et «made», fait)

- mais aussi « I’ve made », c’est-à-dire « je l’ai fait ».

Il s’agit de se réunir pour co-développer et challenger positivement des projets et des idées, peu importe leurs stades de développements. Concrètement, lors des réunions, à tour de rôle, chacun dispose de 3 minutes pour exposer son projet. Ensuite vient un brainstorming avec des entrepreneurs chevronnés issus de tous les secteurs, enfin le débriefing et « les devoirs », c’est-à-dire un ensemble d’actions concrètes à entreprendre. Toutes les trois semaines, chacun revient exposer l’évolution de son projet, tout en continuant de l’enrichir et d’enrichir celui des autres.

Pour tous ceux qui bourdonnent d’idées

Ces sessions gratuites sont ouvertes à tous,  tous secteurs confondus et il suffit de s’inscrire en ligne.  Il n’y a pas de profil type : de l'idée toute neuve au projet déjà avancé : à tous les stades il est essentiel d'avoir du feedback!. Les « Hivemakers »,  ont pour dénominateur commun de co-générer de nouvelles perspectives. Citons, par exemple, ces candidats qui veulent :

- organiser un festival de musique original à Werbomont. Un proche des organisateurs du Pukkelpop et du Festival de Dour était à la session HiveMade et les a fait se rencontrer.

- développer un système de balises pour retrouver les personnes âgées perdues. Le projet a pu mûrir aux côtés d’autres participants. Il en a été question il y a peu dans la presse.

Mais ne risque-t-on pas de se faire piquer ses idées originales ? Geoffrey Holsbeek reste résolument positif : « La meilleure personne qui puisse développer une idée est celui qui l’a eue au départ car il/elle est résolument motivé(e) à la concrétiser ! ».

Portés par l’envie d’essaimer

« Parce qu'il faut toujours passer à l'action pour concrétiser les idées qui nous tiennent à cœur ! »
Au sein de cette ruche entrepreneuriale, il est possible également :

- de prendre du galon : de porteur de projet, on peut devenir animateur de sessions dans sa région.

- de faire des dons et d’investir dans un projet auquel on croit, à l’exemple des actions de crowdfunding.

- de poursuivre l’expérience, via une plateforme online (Slack), outil collaboratif et interactif permettant aux membres « Hivemade » d’interagir en dehors des rencontres physiques.

Enfin, le concept a fait émulation : né à Liège (chez LeanSquare), « Hivemade » a ensuite gagné Louvain-la-Neuve (au Créative Spark). L’idée étant d’essaimer en Belgique et à l'étranger, partout où les gens ont des idées et où il y a donc de l’intelligence collective. C’est tout l’art de faire rimer « buzz » avec « biz ».

Geoffrey Hoslbeek

Contributeur:

Geoffrey Holsbeek

Geoffrey Holsbeek, ingénieur en biochimie, est le co-fondateur d’AmplyCell . Cette 1re spin-off des Hautes Ecoles de Wallonie opère dans la technologie innovante du « fitness cellulaire ».

Confirmer