Au sein même de votre entreprise, il est possible de rendre votre activité plus ludique et pour certaines d’en enlever le côté parfois rébarbatif. Sans transformer votre lieu de travail en cour de récréation, découvrez comment la gamification (ou ludification) peut changer votre entreprise avec les conseils de Laurent Grumiaux, cofondateur de Fishing Cactus.

La gamification pour travailler en s’amusant

Toutes les missions d’une entreprise ne sont pas toujours très attrayantes même si elles sont indispensables à son bon fonctionnement. Les rendre ludiques en y intégrant un principe de jeu (récompenses, défis, progression personnelle) est un moyen d’inverser la tendance.

Par exemple, au sein même de notre entreprise, vous recevez tous les mois 100 points à distribuer selon vos désirs à vos collaborateurs pour leur signifier votre gratitude concernant leur aide sur un projet ou leur contribution aux tâches ménagères. Les points cumulés à la fin de l’année permettent d’acheter des petits cadeaux. Ainsi, même les tâches peu motivantes gagnent en intérêt car on y entraperçoit un gain.

La gamification à 4 niveaux de l’entreprise

  • Process humain
    La gamification peut s’appliquer à 4 niveaux différents de votre entreprise. Le premier est, comme le présente l’exemple précédent, de rendre ludiques toute une série d’actions quotidiennes que l’on peut faire au sein d’une société, que ce soit en termes de travail, comportement ou petites attentions.

  • Outils de travail
    Puis, il est aussi possible de ‘gamifier’ ses outils de travail, en les rendant plus graphiques, agréables d’utilisation. Par exemple, si vous utilisez un logiciel dans votre entreprise, le rendre ergonomique et intuitif, y rajouter des sons originaux ou des images, rendra son usage non seulement plus simple mais aussi et surtout plus motivant, à l’instar de Newpharma.

  • Formation
    En troisième niveau, la gamification peut s’appliquer à tout ce qui concerne la formation. Par exemple, Fishing Cactus a créé un jeu vidéo pour une entreprise qui souhaitait former ses équipes sur les règles de sécurité dans lequel deux collaborateurs jouent en simultané. Le premier incarne son propre personnage et l’autre, depuis son écran, doit tenter de placer des pièges sur son parcours, représentant les dangers en cas de non-respect des règles, manière détournée de lui faire prendre conscience des risques.

  • Team building
    Enfin, le quatrième niveau de la gamification concerne les exercices de teambuilding ou de travaux de groupe. Ici, l’idée est de rendre plus originales ces activités en détournant par exemple un jeu de plateau comme le Risk ou le Cluedo. Stratégies, coopérations et créativité rendront cette expérience partagée encore plus marquante.

Laurent Grumiaux

Laurent Grumiaux

Après avoir obtenu son MBA en économie à l’ICHEC, Laurent Grumiaux a multiplié les expériences professionnelles réussies dans le monde de la consultance. Depuis plus de six ans maintenant, il a co-créé Fishing Cactus, une entreprise de développement de jeux vidéo, notamment à destination des entreprises.

Confirmer