Avez-vous toujours eu envie de savoir comment lancer votre propre startup? Dans le cadre des Start-up Weekends, vous pouvez durant un week-end vivre l'ambiance de l'entrepreneuriat tout en faisant vos premiers pas dans le monde de la création d'entreprise. L'entrepreneur en série Cédric Donck explique la dynamique d'une telle initiative.

Le Start-up Weekend est une initiative d'origine américaine qui s'est déployée dans le monde entier, notamment en Belgique. "Tout commence le vendredi soir", explique Cédric Donck. "Les participants se réunissent et celui qui a une idée vient la présenter. On peut évidemment participer même si l'on n'a pas d'idée très précise. Les meilleures sont sélectionnées par le public et chacun rejoint ensuite un groupe qui travaille autour d’un des projets élus. Chaque groupe dispose alors de 56 heures, jusqu'au dimanche soir donc, pour développer cette idée et présenter un prototype.”

Les candidats (chaque groupe comprend environ 10 personnes) ne sont heureusement pas laissés à eux-mêmes. "Le samedi et le dimanche, nous mettons en place une équipe de coaches qui assistent les participants", poursuit l'entrepreneur. "Il peut s'agir d'entrepreneurs, mais aussi de professeurs et de professionnels du monde de l'entreprise." Le dimanche, enfin, le jury choisit les meilleurs projets. Et ce jury ne comprend bien sûr pas que des coaches (rire).”

Deux fois cinq minutes

Les participants ne sont pas uniquement censés présenter une sorte de prototype de leur idée, mais doivent également développer un plan de faisabilité et une stratégie marketing. “C'est pourquoi nous essayons de constituer des équipes de profils complémentaires", ajoute Cédric Donck. "Pas uniquement des programmeurs donc, mais aussi des personnes ayant un bagage en marketing, des commerciaux, des spécialistes de la conception, etc. Le dimanche soir, chaque équipe dispose de cinq minutes pour présenter son projet et de cinq minutes supplémentaires pour répondre aux questions du jury.”

"Outre l'honneur de la victoire, les vainqueurs reçoivent un ensemble de prix offerts par les sponsors. Par exemple, des progiciels de Microsoft sont à gagner, CoStation met gratuitement à disposition un espace de travail qui permettra de continuer à goûter aux joies de l'entrepreneuriat et de se lancer vraiment dans l'aventure."

“Et cela arrive plus souvent qu'on ne le pense", ajoute notre expert. "En moyenne, lors de chaque Start-up Weekend, une véritable entreprise se crée. Parfois à l'initiative des vainqueurs, mais pas forcément. En général, ce n'est pas non plus d'office l'équipe entière qui poursuit la collaboration, mais quelques personnes qui prennent l'initiative."

Pas de paroles, des actes

En Belgique, de tels week-ends sont organisés très régulièrement. Au total, plus de 30 week-ends ont déjà vu le jour et beaucoup d'autres sont attendus. "Ils s'adressent à un public très varié", note encore Cédric Donck. "Des jeunes diplômés, mais aussi des gens déjà dans la vie active. Nous voyons par ailleurs se créer toujours plus de week-ends "spécialisés", par exemple exclusivement autour du thème du secteur médical ou de l'économie disruptive."

L'ambition de ce type de week-end (entièrement mise sur pied par des bénévoles) est de stimuler l'entrepreneuriat et de mettre les gens en contact avec le monde des affaires. "Et ces rencontres doivent être aussi concrètes que possible", insiste l’entrepreneur. "Notamment dans le cadre de projets très pratiques qui doivent vraiment se développer. C'est d'ailleurs notre philosophie sous-jacente: pas de paroles, des actes (rire)."

Cedric Donck

Cédric Donck

Business Angel et doyen de la ‘Virtuology Academy’, Cédric Donck est également l’auteur de Pimento Map, une méthodologie qui permet d’évaluer son business plan. 

Confirmer