Par quelles étapes passez-vous en tant que nouvel entrepreneur, quels obstacles et défis rencontrez-vous et comment devez-vous les surmonter ? Des questions universelles auxquelles nous allons tenter de répondre avec Ignace Buelens, ancien employé de BNP Paribas Fortis. L’été dernier, il a lancé sa propre entreprise. En 2019, nous allons publier régulièrement ses exploits en tant qu’entrepreneur.

Une opportunité commerciale

Déménager. Une aventure palpitante, mais pour beaucoup de personnes cela représente également un sacré travail administratif car chaque contrat existant et futur (comme la télécommunication, l’énergie, les assurances, l’eau, …) doivent être transférés vers la nouvelle habitation. C’est précisément ce processus que Smooved, l’entreprise qu’Ignace ainsi que son ami et partenaire d’affaires Nathan ont créée, tente de rendre plus facile. Tout le monde déménage bien une fois, non ? 

Tout commence avec une idée

« Nous avons remarqué ces derniers temps que cela se produisait souvent dans notre cercle d’amis » explique Ignace. « Nous sommes arrivés à un âge où l’on veut quitter le nid familial afin de trouver son propre chez-soi. Mais le processus de déménagement peut donner quelques maux de tête. Les gens sont livrés à eux-mêmes et ne savent souvent pas comment s’y prendre. Nous avons ici la base d’une idée intéressante pour créer une entreprise ». 

Le principe de Smooved est que la personne qui déménage remplisse tous les détails et les données de ses contrats existants sur le site internet et qu’ensuite tous les transferts se règlent automatiquement. « Nous voulons de cette manière faciliter la vie de toute personne qui déménage », explique Ignace. « Nous avons remarqué que les gens n’avaient aucun problème avec le déménagement, mais toute la paperasse qui s’en suit n’est en général pas leur première priorité. Nous proposons aussi activement des nouveaux fournisseurs qui peuvent peut-être être plus intéressants ». 

Un projet prend du temps

L’été dernier, Ignace et Nathan ont participé à une sorte de projet pilote grâce auquel ils sont venus en aide à une vingtaine de personnes qui déménageaient en mettant de l’ordre dans leur paperasse. « À l’époque, j’étais toujours employé à la banque, nous devions donc travailler sur Smooved pendant le week-end ou un jour par-ci par-là lorsque que nous prenions congé », raconte Ignace. « Très vite, il était devenu évident que nous ne pourrions pas tenir ce rythme là. Pas seulement parce que le volume de travail était devenu trop important, mais aussi parce que certains partis avec lesquels nous voulions travailler (comme les opérateurs de télécommunication et les entreprises de services publics) attendaient un certain engagement de notre part. Et il est impossible de faire valoir cela en étant partiellement impliqué ». 

Un switch mental

C’est ainsi qu’Ignace a fait le choix de quitter son travail pour se consacrer entièrement à l’entreprenariat. « Nous n’avons pas pris la décision sur un coup de tête. Le premier switch mental à faire est de se convaincre que c’est le bon choix. Chez moi cela était tout sauf évident (rire). C’est pourquoi, j’en ai discuté avec ma famille et ma compagne. Mes deux parents sont tous les deux indépendants, mais ce sont des médecins, c’est encore différent que de devoir gérer une entreprise. Par contre, j’ai un parrain chez qui l’entreprenariat coule dans les veines. J’ai parlé longuement avec lui et lui ai demandé son avis ».

Sans soutien, on n’y arrive pas

« Il est important de ne pas chercher que des encouragements et affirmations lors de telles conversations », poursuit Ignace. « Il faut pouvoir supporter les critiques que les gens peuvent avoir par rapport à vos projets. Bien entendu, j’en ai aussi parlé à ma copine: qu’elle y ait cru immédiatement a rendu mon choix beaucoup plus simple. Il ne faut d’ailleurs pas sous-estimer le positionnement de votre entourage face à vos projets : c’est très important de se sentir soutenu, surtout dans les moments les plus difficiles, car ils arriveront bien un jour ou l’autre ». 

Attendre la nouvelle loi sur les sociétés

En ce qui concerne Smooved, Ignace et Nathan n’ont pas encore été confrontés à de grands obstacles ou des difficultés. L’entreprise n’est par exemple pas encore officiellement une société, ils ne se sont pas encore plongés dans la mare administrative. « Nous avons repoussé cela car une nouvelle loi sur les sociétés est sur le point d’arriver», explique le nouvel entrepreneur, « Nous voulons donc l’attendre. Ce n’est pas vraiment un problème, car nous ne sommes pas encore opérationnel à 100%. Mais nous voulons bientôt attirer l’attention des financements externes, c’est pourquoi l’officialisation de Smooved sera nécessaire ».

Recherché et trouvé: un informaticien

Ce qui n’était pas évident fut la recherche du troisième membre de l’équipe : un informaticien qui doit prendre en compte toute la partie technologique. « Finalement, nous avons la chance d’avoir trouvé Laurens », raconte Ignace. « Je suis convaincu qu’une start-up est aussi forte que l’équipe qui la compose. On doit avoir le sentiment que cette équipe est plus forte que chaque membre pris séparément ». 

On peut rêver

Entre-temps il y a de grands projets ainsi que des rêves pour Smooved. C’est également un des aspects attirants lorsque vous créez votre entreprise : tous les chemins vous sont encore ouverts. Toutefois, Ignace veut aussi rester réaliste. « Nous sommes bien conscients que le trajet que nous avons choisi n’est pas le plus facile. Je me joue souvent tous les scénarios possibles pour Smooved et lorsque le doute me frappe, j’ai alors quelques scénarios catastrophiques en tête (rire). Heureusement ces moments ne durent jamais longtemps ». 

Ignace Buelens

Ignace Buelens

Ignace Buelens a obtenu un diplôme de master en économie à la KULeuven. Il a travaillé presque trois ans pour BNP Paribas Fortis et y était dernièrement Segment Manager Banking for Entrepreneurs – Starters. À force d’être en contact avec des starters, il a attrapé le virus de l’entreprenariat.