Claire Munck, CEO et Administrateur Déléguée de Be Angels, l’un des réseaux de business angels les plus actifs en Europe, nous explique le fonctionnement des business angels et la mesure dans laquelle vous devriez vous tourner vers eux.

1. Identifiez votre besoin

Il y a deux raisons principales pour lesquelles un entrepreneur se tourne vers un business angel : 

  • La première est sans surprise un besoin en fonds propres via un financement alternatif au prêt bancaire.
  • La seconde, moins connue mais pourtant plus importante, est la valeur ajoutée que cet investisseur privé peut apporter à l’entrepreneur, car il va accompagner le développement de la jeune entreprise. En effet, vous vous tournerez vers un business angel qui a soit de longues années d’expérience dans le secteur d’activités dans lequel vous vous lancez soit parce que ses compétences viennent compléter votre profil.

2. Trouver le bon business angel

Comme les business angels sont des personnes physiques privées qui investissent leur propre patrimoine, à moins qu’ils soient très médiatisés, il est plutôt difficile de les trouver. C’est là tout l’objectif des différents réseaux qui ont été créés à l’instar de Be Angels. Non seulement un entrepreneur peut déposer son projet plus facilement, mais en faisant cela, il a directement accès à un panel de profils et de compétences qui correspondront plus facilement à ses attentes. Pour information, le bon business angel est en réalité souvent représenté par un consortium de plusieurs investisseurs.

3. L’innovation comme mot d’ordre

C’est le caractère innovant de votre projet ainsi que son potentiel de croissance qui intéressera le business angel. En effet, ce qui intéresse ce dernier est non seulement d’accompagner des entreprises dans leur stade de développement mais aussi de créer de la valeur qu’il pourra récupérer à sa sortie du capital de l’entreprise.

Peu importe donc le secteur d’activité tant que votre entreprise présente une courbe de croissance hypothétiquement importante et en tous cas suffisamment intéressante pour compenser le niveau de risque pris à votre stade de développement et surtout tant qu’elle est innovante (que ce soit au niveau de votre business model, que vous vous lanciez sur un nouveau marché, ou que vous présentiez un produit de consommation innovant, etc.).

Par ailleurs, il faut faire attention à ne pas mélanger innovation et nouvelles technologies car, même si ces termes sont très liés, de nombreux autres secteurs d’activité sont innovants. À titre d’exemple, le réseau Be Angels a créé une cellule dédiée à l’entrepreneuriat sociétal.

4. La complémentarité des sources de financement

Les entrepreneurs se tournent généralement vers les business angels lorsque leur projet, jugé trop risqué, ne permet pas d’obtenir un prêt bancaire. Ce qu’il faudrait, en revanche, c’est approcher ces deux sources de financement comme complémentaires, car l’apport d’un business angel viendra souvent débloquer le crédit bancaire. Et inversement, si un prêt bancaire est accordé, s’armer des compétences et du soutien d’un business angel n’est pas contradictoire mais viendra renforcer votre développement.

Et cela fonctionne aussi avec les autres modes de financement, comme par exemple le crowdfunding qui peut permettre de débloquer un crédit bancaire puis de faire connaître sa marque ou son entreprise avant même son lancement !

5. Soyez patients !

Lever des fonds est un processus qui prend du temps et il ne faut pas vouloir brûler les étapes. Que ce soit pour un business angel, un crédit bancaire ou toute autre source de financement, soyez patients ! Souvent l’entrepreneur a beaucoup d’ambition et veut que tout avance aussi vite que dans son esprit, ce qui est compréhensible. Mais il est aussi très important de poser les choses et d’apprendre à prendre du recul !

Claire Munck

Claire Munck

Claire Munck est CEO et Administrateur Déléguée de Be Angels, un réseau de Be Angels créé il y a plus de 15 ans, actif à Bruxelles et en Région Wallonne et l'un des plus actifs en Europe et anime aussi le Women Business Angel Club. Elle est une alumni de McGill University au Canada (BA Arts, Distinction), de l'EFAP (Master, Grande Distinction) et de l'Université Libre de Bruxelles (Post-Graduat, Grande Distinction).

Confirmer