Cela ne fait aucun doute : les marchés sont en vogue. À Barcelone, le Marché de la Bocqueria est une institution incontournable, mais partout dans les grandes villes européennes, de nouveaux marchés couverts font leur apparition : de Lisbonne à Copenhague et d’Anvers à Amsterdam. Malines aussi aura prochainement son propre marché couvert. Kevin Goos et Veronique Smolders, qui ont organisé avec succès dans le passé différents festivals de bière et de gin, nous expliquent comment ils vont insuffler une nouvelle vie aux Anciennes Halles aux viandes (Oude Vleeshalle).

Des mets savoureux, une expérience en soi

L’alimentation, et tout ce qui s’y rapporte, est depuis longtemps déjà un sujet tendance. Le succès de programmes tels que « Top Chef » en témoigne. En outre, on porte de plus en plus d’attention au produit lui-même et à son origine. De même, l'expérience est de plus en plus importante : les gens veulent retrouver le plaisir d’un repas dégusté dans un cadre approprié, en compagnie d’amis ou de proches. Le concept ancestral des halles s'adapte parfaitement à cet engouement renouvelé pour l’authenticité. En effet, on y retrouve le contact personnel avec le vendeur/producteur, quelque chose que l’on ne voit généralement pas au supermarché. De plus, les halles peuvent accueillir des producteurs locaux, de plus petite envergure, qui misent, par exemple, sur la durabilité et le commerce équitable de produits biologiques. 

 

Kevin Goos : « En tant qu'amateurs auto-proclamés de la bonne cuisine, nous souhaitons réunir à nouveau les personnes et recréer une expérience authentique autour des aliments, à mille lieux de la culture du fast-food. Nous n'avons pas encore décidé, par exemple, s’il sera possible de commander des repas en ligne. D’une part, nous souhaitons naturellement offrir un maximum de confort, mais, d’autre part, notre intention est précisément de sensibiliser à nouveau les gens aux métiers de l’artisanat et au savoir-faire associé à des produits de qualité, élaborés selon des méthodes artisanales. Ce qui est évidemment difficile, quand on passe commande nonchalamment depuis son canapé. »

Un marché par et pour les Malinois

Goos et Smolders, qui ont exploité un commerce de boissons pendant huit ans à Malines, veulent s'adresser en premier lieu aux résidents locaux avec la rénovation des Anciennes Halles aux viandes (Oude Vleeshalle). « L’intention, c'est que les Malinois viennent autant que possible aux Halles pour y faire leurs courses quotidiennes : des produits de base comme la viande, le poisson et les légumes qui, grâce à la collaboration avec la société ECOkoeriers, peuvent également être livrés à domicile. Il y aura aussi différents établissements de restauration, de façon à ce que les gens puissent manger sur place et on a aussi prévu de l'espace pour d’autres activités commerciales, comme un salon de coiffure par exemple. »

 

Ils n’ont aucune crainte quant à l'existence d’éventuelles nuisances causées par le marché couvert : « Afin de limiter à un strict minimum les nuisances éventuelles pour les résidents locaux, nous nous concertons avec les comités de quartier et le conseil municipal. Nous voulons que l’aspect historique du bâtiment soit préservé autant que possible en positionnant délibérément le marché couvert comme un ensemble. Il n'est donc pas question que les exploitants puissent aménager leur stand de manière indépendante et selon leurs propres préférences. Ils devront faire leur choix dans un manuel contenant un certain nombre de couleurs et de matériaux prédéfinis, afin de garantir une uniformité sur le plan esthétique. C'est pourquoi nous avons délibérément choisi de ne pas travailler avec des partenaires externes, afin de ne pas perdre notre liberté à ce niveau. 

Payer sans argent liquide

Dans d’autres domaines, ils misent pleinement sur l’innovation : ainsi, tous les paiements effectués dans les Halles seront cashless, via bancontact ou des applications de paiement. « En Belgique, nous sommes le premier détaillant-Horeca à lancer ce mode de paiement. Il faut naturellement attendre les réactions, mais, dans les magasins, on constate que de moins en moins de personnes paient en espèces. Nous croyons donc dans ces solutions. De plus, du point de vue de la transparence et de la sécurité, nous pensons que cela constitue un atout supplémentaire non négligeable. »

Kevin Goos

Kevin Goos

Kevin Goos et Veronique Smolders sont un couple d’entrepreneurs malinois passionnés par les voyages, la gastronomie et les boissons. Ils exploitent ensemble la centrale d’achat de boissons Quali-Drinks et ils organisent également des festivals de bière et de gin à succès dans leur ville. Leur dernier projet, un marché couvert dans les Anciennes Halles aux viandes (Oude Vleeshalle), ouvrira ses portes début 2018.

Confirmer