Ces 7 et 8 février, le premier Sommet de l’Etudiant Entrepreneur (SEE17) s’est tenu à Liège, à l’initiative de l’incubateur VentureLab. Bizcover s’est mêlé à cet écosystème entrepreneurial afin de rencontrer les jeunes entrepreneurs de demain et ceux qui les accompagnent. Ils nous expliquent les défis qu’ils ont à relever ensemble, et comment chacun d’eux participe à réinventer l’entrepreneuriat.

Vers le passage à l’acte entrepreneurial

Alors que 93% des moins de 30 ans croient en l’entrepreneuriat, seuls 3% franchissent le pas (chiffres HEC Liège). Et pour cause : les préjugés de toutes natures ne manquent pas quant aux étudiants entrepreneurs. Face à la motivation et au potentiel de ceux-ci, un incubateur comme le VentureLab a notamment pour mission de :

  • leur offrir expérience et expertise ;
  • les encourager et les coacher ;
  • les aider à trouver l’équilibre entre leurs études et leur projet entrepreneurial ;
  • leur permettre de crédibiliser leur projet ;
  • mettre à leur disposition des réseaux professionnels ;
  • fédérer les initiatives qui poursuivent les mêmes objectifs ;
  • les inspirer, en leur permettant d’identifier les bonnes opportunités entrepreneuriales ;
  • apporter une structure à leur démarche et incuber dans un espace de coworking.

En bref : œuvrer à tout ce qui favorise le passage à l’acte entrepreneurial, tout en respectant le parcours de vie de ces jeunes.

Le statut d’étudiant entrepreneur

Albert Corhay, Recteur de l’ULg, insiste sur l’importance de soutenir les choix de vie de chacun : « Au même titre que l’étudiant artiste ou l’étudiant sportif, le statut d’étudiant entrepreneur a vu le jour. Dans tous les cas, il s’agit de prendre en compte le parcours spécifique de l’étudiant pour qu’il puisse concilier ses études avec son activité, sans que l’un ne soit préjudiciable à l’autre ».

Après l’ULg, pionnière en la matière, d’autres établissements ont accordé ce statut, et aujourd’hui nos décideurs, tant au niveau fédéral que des régions, prennent des dispositions pour protéger le statut juridique et les droits des étudiants entrepreneurs. Les interfaces de développement économique et autres partenaires apportent leur soutien à l’entrepreneuriat des jeunes.

Un accompagnement depuis l’idéation jusqu’à la croissance

Les coaches du VentureLab témoignent :

  • Olivier de Wasseige : « On voit en nous des mentors, mais nous sommes des entrepreneurs en résidence. Nous nous formons en continu et disposons d’outils. Nous grandissons, nous aussi, grâce à l’interaction des connaissances de chacun, y compris celles des étudiants. Il y a une réelle complétude au sein de cet écosystème. Ce que j’apprécie vraiment, c’est accompagner le starter tout le long de son parcours, de l’idéation au lancement de sa startup, jusqu’à sa croissance ».
  • Bernard Surlemont : « Le monde dans lequel nous vivons n’est pas en crise, mais plutôt en mutation. Avec le recul, dans 30 ans, on verra que l’époque actuelle a été l’occasion de belles opportunités. Et les jeunes en constituent les leviers. Nous veillons à mettre le plus tôt possible ces étudiants en contact avec le marché et le client. Nous coachons avant tout l’individu, plutôt que le projet ».

Des étudiants boostés

  • Sophie Neven (Approach) : « Docteur en histoire de l’art, j’ai pu mettre, grâce à mon projet entrepreneurial, le résultat de mes recherches académiques à disposition de chacun. C’est culturel et novateur. Cela montre bien que le coaching des étudiants entrepreneurs ne s’adresse pas uniquement aux profils type HEC ».

  • Sébastien Remacle (Trust’up) : « Si je m’étais lancé seul, j’aurais peut-être fait certaines choses plus rapidement. Mais je suis content d’avoir bénéficié de l’éclairage judicieux des entrepreneurs en résidence sur les problèmes rencontrés ».

  • Lionel Halleux (Xpelio) : « Lorsque j’ai rencontré les experts du Venturelab, je voulais au départ un peu challenger mon projet. J’y ai trouvé un entourage très complet. De plus, le statut d’étudiant entrepreneur m’a donné une certaine crédibilité lorsque j’ai dû trouver un partenaire financier ».

Autant de synergies et de création de valeurs afin d’être acteurs d’un monde en devenir. Aussi est-il primordial de former les jeunes au très beau métier d’entrepreneur.

Message aux femmes entrepreneurs : l’équipe de coaches-entrepreneurs du VentureLab est à ce jour composée d’hommes. Ceux-ci aimeraient y apporter de l’expertise entrepreneuriale au féminin !

Confirmer