« Si vous vous lancez à plusieurs dans une aventure entrepreneuriale, les différences d’âge ne devraient pas constituer un problème. ce qui compte, c’est avant tout l’expérience que vous amenez dans l’équipe » Aissa Laroussi, co-fondateur d’Edebex.

Edebex, la startup dont je suis un des cofondateurs, a été créée en 2013. Je suis le benjamin de l’équipe dirigeante, mais je n’ai pas pour autant l’impression d’être “le petit jeune”. À mon sens, c’est probablement le cas dans la majorité des projets entrepreneuriaux. 

L’expérience avant tout !

Lorsque plusieurs personnes décident de s’associer, en effet, l’âge des partenaires n’est pas un critère décisif. Ce qui compte, ce sont les compétences que chacun apporte dans l’équipe. En ce qui me concerne, par exemple, ce qui intéressait mes associés, c’était mon expérience du développement commercial et marketing. Xavier Corman, un autre cofondateur, apportait sa connaissance des défis que rencontrent les PME à la recherche de financement. David Van der Looven, pour sa part, disposait d’un solide carnet d’adresse et d’une expérience dans la recherche d’entreprises souhaitant investir leurs liquidités excédentaires. Bref, chacun a ses points forts. Lors de nos réunions stratégiques, nous avons des échanges équilibrés où chacun partage son point de vue, basée sur sa propre expertise. C’est cette expertise qui compte dans nos débats, et non l’âge de chacun.

Une valeur ajoutée

En réalité, je pense que les différences d’âge au sein de l’équipe dirigeante créent même une véritable valeur ajoutée. Nous sommes issus de générations différentes, et cela se ressent dans notre culture entrepreneuriale et notre vision du monde. Par exemple, ma génération a une vision particulière du risque, une moins grande envie de sécurité. Du coup, j’ai tendance à appuyer une stratégie de croissance plutôt agressive.  Mes associés, eux, veulent aussi une croissance rapide, mais privilégient d’autres scénarios. Cela crée plus de débats entre nous, mais je pense qu’au final, cela nous permet de parvenir à des décisions plus équilibrées, et donc meilleures pour l’entreprise. 

Avec le recul, il me semble que les seuls moments où mon “jeune” âge - j’ai quand même 32 ans maintenant - se fait sentir, c’est face à des gens externes à l’entreprise. En général, ça ne dure qu’un moment : dès que les discussions démarrent, cette première impression s’estompe rapidement. 

L’anticipation, clé de la réussite pour la Fintech belge Edebex

Aïssa Laroussi, co-fondateur de la Fintech belge Edebex, nous donne ses astuces pour bâtir les fondations d’une réussite entrepreneuriale. S’orienter vers les solutions, la clé du succès !

Aissa Laroussi

Contributeur:

Aïssa Laroussi

Aïssa Laroussi a vécu sa première expérience entrepreneuriale à 23 ans. Aujourd’hui, il fait partie de l’équipe fondatrice d’Edebex, une plate-forme de financement participatif basée sur le rachat de créances commerciales.

Confirmer