Créer un spectacle qui raconte sa vie d’entrepreneur et sensibiliser les jeunes à l’entrepreneuriat, tel était le but de Davy Courteaux avec « Je lance ma boîte ». Le spectacle tourne actuellement dans de nombreuses salles. Voici quatre conseils qui devraient inspirer le starter qui sommeille en vous.

Croire en soi et en ses rêves

Cela peut paraître bateau, mais c’est un formidable moteur pour se lancer. Vous doutez ? Ce n’est pas grave. Croire en soi vous immunise contre la peur et la peur de la prise de risque : les principales raisons qui empêchent aujourd’hui les jeunes de se lancer dans l’entrepreneuriat. Croire en soi vous permet d’arrêter de réfléchir et de vous lancer. Cela n’a rien à voir avec la confiance qui viendra plus tard avec les réussites. C’est aussi une formidable protection contre le parasitage. Celui de vos amis ou de votre famille qui, dans le but louable de vous protéger, tentent de vous dissuader de prendre des risques. 

Partir de sa passion

La passion, c’est le cœur de votre projet. Entreprendre est un sport d’endurance voire de combat. Si votre projet vient de vos tripes et vous fait vibrer, alors vous vous relèverez en cas de coup dur. Vous n’entreprenez pas pour l’argent ou pour la reconnaissance. Vous le faites parce que c’est ce qui vous représente le mieux. En laissant votre passion s’exprimer, non seulement vous n’aurez pas l’impression de travailler mais vous serez plus efficace sur la durée. Entreprendre signifie souvent trouver des solutions intelligentes aux problèmes qui se dressent devant vous. Avec passion, c’est beaucoup plus facile.

Se préparer à l’échec

L’échec est inévitable, d’une manière ou d’une autre. Beaucoup de jeunes se lancent avec ambition mais sans imaginer qu’ils peuvent échouer. Or, se préparer à l’échec permet d’anticiper et de relativiser. Un projet de base sera, avec justesse, agrémenté d’un plan B et d’un plan C qui vous permettront de redresser la barque. Il est important de régulièrement se rappeler que l’échec est possible. Il ne faut pas en avoir peur pour autant. En fait, l’entrepreneuriat n’est rien d’autre qu’une suite de relations humaines. Dans la vie, c’est pareil. Quand un sponsor ou un partenaire vous rejette, c’est pareil qu’une petite amie qui vous quitte. Comment avez-vous fait pour vous relever de cette séparation ? S’en souvenir permet de savoir comment réagir en cas d’échec…

Bien s’entourer

Cela a l’air évident mais cela ne se résume pas à vous entourer de gens compétents. Il faut être sur la même longueur d’onde humainement, partager la même passion, être prêt à renoncer ensemble à ses week-ends quand il le faut. Au moment de se choisir un partenaire ou un associé, si vous avez le moindre doute, il ne faut pas y aller. Il en va de même pour un mentor ou un parrain. Il faut les passer au filtre des valeurs et des principes. Si tout n’est pas partagé, il ne faut pas foncer. Bien s’entourer, c’est aussi créer un environnement positif. Chassez de votre vie les gens négatifs, toujours critiques et qui vous tirent vers le bas. Enfin, bien s’entourer, c’est s’assurer que votre conjoint(e) comprend parfaitement ce que vous faites et les sacrifices que cela peut engendrer.

Davy Courteaux

Davy Courteaux

Davy Courteaux, jeune entrepreneur et animateur de NRJ Startup a pour objectif de vulgariser et de populariser l’esprit d’entreprendre. Il a écrit un spectacle « Je lance ma boîte » qui raconte son parcours.

Confirmer