« Un concurrent est une personne à éviter un maximum et avec qui il ne faut surtout pas partager de conseils ni meilleures pratiques » : bon nombre d’entrepreneurs ont grandi avec cette idée. Mais est-ce vrai ? Un nombre croissant de chefs d’entreprise adoptent une tout autre perspective, notamment Kaat Van den Bossche, personal coach.

Vos concurrents vous aident à avancer

Kaat Van den Bossche, personal coach chez Fit met Kaat, explique comment collaborer avec des concurrents peut mener à des situations win-win pour les deux parties.

Discuter avec d’autres acteurs de son secteur

Depuis l’an dernier, Kaat est personal coach indépendante aussi bien pour les entreprises que pour les particuliers. Elle trouve qu’il est absurde de penser qu’il faut à tout prix éviter ses concurrents. « Lorsque vous montez une entreprise, vous vous inspirez de toute façon des autres », explique-t-elle. « Vous observez le marché et la manière dont les autres s’y prennent avant de vous lancer avec les meilleures idées. Pourquoi abandonneriez-vous ensuite cette méthode ? Discuter avec les autres acteurs de votre secteur peut vous apprendre bon nombre de choses. » 

Et cela ne s’arrête pas à l’apprentissage mutuel. « Personnellement, j’envisage de partager un cabinet avec d’autres coaches personnels. Selon moi, cela n’a aucun sens que nous travaillions tous séparément. Collaborer permet de répartir le travail et, bien sûr, les frais. »

Malin en pratique et dans les affaires

Kaat pense qu’outre tous les avantages pratiques, la collaboration se révèle également judicieuse sur le plan des affaires. « Développer un réseau de coaches de même orientation vous permet, par exemple, de réorienter des clients lorsque vous n’avez plus de plage horaire disponible ou qu’ils présentent un problème très spécifique pour lequel vous n’êtes pas spécialisé. Je pense, par ailleurs, que cela ne peut certainement pas faire de mal de profiter d’un regard neuf sur votre pratique. Si vous travaillez toujours seul, vous commettrez toujours les mêmes erreurs et courrez le risque de finir par adopter une vision en tunnel. Il est tout à fait possible que d’autres acteurs du même domaine vous mettent fortement au défi. »

Les concurrents partagent leurs préoccupations

Ce sont de bien jolis principes, mais soyons honnêtes : on a beau collaborer avec d’autres, on reste tout de même concurrent, pas vrai ? « Je ne suis pas de cet avis », déclare Kaat. « Je tire surtout mon énergie de mon travail en lui-même, le coaching. Toutes les autres facettes de l’entrepreneuriat, les formalités pratiques et la paperasse administrative me prennent surtout de l’énergie. Si vous pouvez partager ces aspects avec d’autres, tout le monde y gagne et tout devient beaucoup plus efficace. Vous ne pensez pas ? »

Couchez les choses sur papier

Kaat n’est pas indépendante depuis très longtemps. Sa réelle collaboration avec des concullègues n’en est dès lors qu’à ses balbutiements, déjà par le simple fait qu’en tant que consultante du mouvement, elle n’a travaillé que pour une seule entreprise durant toute une période. Elle espère procéder à quelques changements à l’avenir. « J’ai déjà noué des contacts et rencontré différentes personnes », explique-t-elle. « Il faut à présent voir si cela fonctionne et si nous partageons la même vision. Cela demande du temps et plusieurs entretiens approfondis. J’aimerais toutefois conseiller à toutes les personnes qui souhaitent suivre cette voie de coucher les choses sur papier. Décrivez précisément les objectifs et vos attentes mutuelles, ainsi que l’organisation des différents aspects pratiques. Les bons accords font les bons amis, même entre concurrents ! »

Bref, vos concurrents ne nuisent pas spécialement à vos affaires. En collaborant, vous pouvez apprendre les uns des autres, vous mettre au défi, dépasser certaines difficultés ensemble et vous envoyer des clients. Que des avantages !?

Kaat van den Bossche

Kaat Van den Bossche

Kaat Van den Bossche, de Wavre-Sainte-Catherine, dispose d’un master en éducation physique et en sciences du mouvement. Depuis l’an dernier, elle travaille en tant que personal trainer indépendante pour les particuliers, les entreprises et les pouvoirs publics. Durant son temps libre, elle aime s’adonner à l’escalade.