Entrepreneurs Weekend est une initiative qui vise à stimuler la création d’entreprises en Belgique. Lors de sessions thématiques, des experts de l’entrepreneuriat viennent partager leur expérience du métier. Parmi ceux-ci : Benoit Lips, l’un des pionniers de l’Internet en Belgique, devenu aujourd’hui coach d’entrepreneurs. Il évoque ici le concept Entrepreneurs Weekend, ainsi que la vision de l’entrepreneuriat qu’il y transmet et n’hésite pas à briser certains mythes…

Le public des Entrepreneurs Weekends est remarquable de mixité : étudiants, demandeurs d’emploi et salariés qui veulent devenir indépendants ou développer une activité complémentaire. Leur dénominateur commun ? Être arrivé à un moment de leur parcours où ils ressentent comme un goût de trop peu et veulent développer leur projet. Encore faut-il savoir déconstruire avec eux certaines idées reçues sur l’entrepreneuriat pour les reconstruire ensuite avec méthode. Ils apprendront à développer leur idée, à calculer leur rentabilité, à se lancer et à financer leur entreprise.

Un bon moment pour créer une activité

Avant de construire et de parler avenir, certains s’interrogent, un peu frileux, sur le contexte actuel. Est-ce le bon moment pour entreprendre ? Ce type d’interrogation est justement l’une des fausses croyances bloquantes. En réalité, le moment est idéal pour redéfinir la chaîne de valeurs : le monde change et cela oblige à repenser des métiers traditionnels de façon différente. C’est l’occasion de se détacher des modèles anciens mais aussi de découvrir des possibilités souvent insoupçonnées. Par exemple, les nouvelles technologies sont un secteur florissant. Comme il n’est pas encore arrivé à maturité, il génère non seulement des opportunités de création de nouveaux métiers et d’entreprises, mais aussi de réinvention des secteurs existants. En outre, il est parfois plus facile de lancer un nouveau projet que d’ajuster l’existant. C’est un avantage certain pour les nouveaux entrants. 

Le piège de la bonne idée

En lien étroit avec ces questionnements sur le timing, un autre mythe est à briser : attendre d’avoir la bonne idée pour se lancer. Au risque de choquer certains, dans le monde d’aujourd’hui, une idée n’a pas de valeur car il n’en manque pas. Ce qui est important, c’est la façon dont on met son idée en œuvre. La bonne idée est en fait le résultat d’un travail. C’est aussi vrai que les bonnes idées peuvent devenir des pièges : on risque de s’y enfermer et de ne pas s’ouvrir aux réelles opportunités. Il faut continuer de chercher, même si c’est autant une source d’appréhension que d’intérêt.

L’entrepreneuriat, une belle aventure

Se questionner est le propre de l’entrepreneur : celui-ci est constamment dans la recherche sans que le chemin ne soit tout tracé au préalable. L’entrepreneuriat reste ainsi une belle aventure qui peut évoluer dans un monde en constant devenir, et donc se réinventer. Si c’est le bon moment pour entreprendre, il n’y a toutefois pas d’urgence. Entreprendre, cela s'apprend, notamment grâce aux Entrepreneurs Weekends ! 

Benoît Lips

Contributeur:

Benoît Lips

Benoît Lips a fondé plusieurs entreprises dans le secteur du marketing digital et de la technologie. Aujourd’hui coach, il met l’expérience acquise au cours des 15 dernières années au service d’entreprises mais aussi d’entrepreneurs en devenir afin de les aider à développer leur potentiel digital.

Confirmer