Votre site web est la vitrine de vos activités professionnelles. Il est donc primordial de bien préparer le terrain avant d’attaquer un tel projet. Sa création doit se concevoir dans les règles de l’art ! Voici quelques conseils à suivre pour bien lancer votre nouvelle plateforme.

1. Le contenu, cœur de vos activités

Il arrive encore trop souvent que les chefs d’entreprise mettent un site en ligne juste « pour avoir quelque chose », sans aucune réflexion ou stratégie. Concentrez-vous d’abord sur le thème principal de vos activités. Il ne doit pas être trop large afin d’éviter que les visiteurs ne se perdent, mais pas trop fermé de sorte que vous puissiez l’alimenter régulièrement avec du contenu varié. 

2. Votre site respecte-t-il la législation ?

Les sites professionnels doivent obligatoirement reprendre certaines informations, à savoir les mentions obligatoires selon que vous exercez en tant que personne physique (nom, adresse, téléphone, TVA) ou entreprise (raison sociale, forme juridique de la société, registre de commerce). Ne négligez pas non plus la loi sur les « cookies », ces petits fichiers espions qui ont désormais l’obligation de tenir compte de la protection de la vie privée des internautes! Vous devez informer vos visiteurs de leurs objectifs (publicité, tracking, etc.) et leur fournir un moyen de les refuser.

3. Simplifiez le message !

Évitez de surcharger les pages du site par crainte de ne pas tout dire ! Trop d’information aboutit à la confusion. Focalisez-vous sur le contenu indispensable et soignez la mise en page. Un contenu habilement orchestré devrait également avoir un impact positif sur votre référencement naturel, et donc sur la recherche de votre site sur Google. « Keep it simple ! ».

4. Choisissez bien votre nom de domaine

Après avoir défini le thème central du site et son habillage, optez pour un nom de domaine (URL). Optez pour une adresse et un hébergement payant hautement personnalisable. Les noms de domaine hébergés gratuitement sur des plateformes commerciales (Google, Apple, OVH) vous imposeront en effet de la publicité et sont dès lors à éviter.

Le choix de l’extension du nom de domaine (.com, .be, .eu, .net) est davantage une question stratégique. Il dépendra de la nature de vos activités. Votre entreprise a-t-elle un rayonnement international ou est-elle davantage ancrée localement ? Notez qu’il est désormais possible de se tourner vers des extensions plus locales (.vlaanderen et .brussels) dans le cas où la variante .be ne serait plus disponible.

5. Pensez mobilité

Les internautes sont désormais mobiles. Il est primordial de réaliser un site compatible avec les petits écrans des smartphones et tablettes. Le site doit donc obéir au standard « responsive design » et « HTML5 » pour s’adapter automatiquement à tous les écrans.

Boris Jancen

Contributeur:

Boris Jancen

Rédacteur en chef du mensuel Inside digital media depuis 2006, Boris Jancen s’est imposé comme observateur avisé du marché digital dans toutes ses composantes, du mobile au social en passant par le cloud ou l’e-commerce.

Confirmer