Que l'on parle de responsabilité sociétale des enterprises ou d'entreprendre de manière sociale et durable, le concept gagne toujours plus en popularité. Et il existe de bonnes raisons qui justifient ce succès. Piet Lietaer, directeur général de la plateforme de croissance De Punt, fait le point sur la question.

La plus-value du concept social et durable

"Un nombre croissant d'entrepreneurs sont acquis à l'idée que le modèle d'entreprise qui a prévalu ces dernières décennies et qui était surtout fondé sur le profit, n'est désormais plus tenable. Ils constatent que la planète et ses habitants ne peuvent être surexposés et proposent un autre modèle à la place", explique Lietaer. "Ce modèle d'entreprise sociale et durable n'exclut évidemment pas la recherche du profit, mais s'efforce par ailleurs de conscientiser ces entrepreneurs et de les faire réfléchir à leur impact sur l'environnement et la collectivité.”

“C'est ce que j'appelle l'entrepreneur de l'avenir", poursuit le directeur général. "Il gère ses matériaux, ses matières premières et son personnel de manière responsable. Selon moi, et je ne suis certainement pas le seul à partager ce point de vue, il s'agit de la seule manière de laisser une planète et une société meilleures aux générations à venir. Ce ne sont d'ailleurs pas uniquement les jeunes entrepreneurs qui adoptent ce mode de pensée – même si ceux-ci se montrent en général plus réceptifs -, mais aussi les entrepreneurs 'traditionnels' qui adhèrent à ce type de message.”

Franchir le pas

Toutefois, franchir soi-même le pas de l'entreprise durable et sociale n'est pas toujours évident. Lietaer conseille dès lors à chacun de bien se faire accompagner. "Des organisations comme De Punt se tiennent à la disposition de tout entrepreneur pour l'accompagner et rechercher ensuite des solutions adaptées en compagnie de coaches. Même si vous n'avez pas encore d'idée bien précise, mais que vous faites preuve d'ambition d'entrepreneuriat, vous serez le bienvenu ! La seule condition est évidemment que la finalité de votre projet soit sociale et durable.”  

Outils durables et sociaux

Il existe tout un éventail d'outils pour rendre les entreprises durables et sociales. Si vous être hébergé dans un centre d'affaires ou un incubateur, vous pouvez opter pour un cadre en phase avec votre vision, explique Lietaer. “En regroupant sous un même toit des personnes partageant les mêmes valeurs, on crée une sorte de fertilisation croisée qui génère toujours une plus-value.”

“Par ailleurs, différents organismes proposent du capital-risque et un support de qualité aux entrepreneurs sociaux. C'est ce que nous faisons par exemple par l'intermédiaire d'un fonds d'investissement social", souligne encore le directeur. "De même, des ateliers et bootcamps peuvent permettre à un entrepreneur de se familiariser davantage avec l'entreprenariat social. C'est le cas de notre 'Bootcamp Entreprendre', une session de 4 jours où les participants (entrepreneurs, starters, intrapreneurs, personnes ayant des ambitions d'entreprendre, etc.) doivent passer d'une idée à un plan concret qui sera présenté le dernier jour devant un jury.”

Les exemples de réussite

Plusieurs exemples de réussite prouvent que l'entrepreneuriat social et durable en vaut la peine : “Roof Food a par exemple choisi de travailler avec nous. Il s'agit d'une entreprise qui propose des plats végétariens et cultive dès lors des légumes biologiques sur un potager-toit urbain. En outre, ils emploient des personnes exclues du circuit du travail traditionnel. Ecologie et social vont ici main dans la main.”

“Une autre entreprise à avoir vu le jour chez nous est WijDelen. Cette initiative a pour objectif de permettre d'emprunter des objets dont on n'a pas souvent besoin. Ce faisant, il n'est pas toujours nécessaire d'acheter du neuf, ce qui permet de limiter sensiblement les émissions de C02. En outre, ce projet permet de renforcer le tissu social de quartier", conclut Lietaer.

Contributeur:

Piet Lietaer

Piet Lietaer est directeur général de De Punt, une plateforme de croissance qui place le social et le durable au centre de ses préoccupations. Auparavant, il a été actif dans le secteur IT et a occupé différentes fonctions chez Microsoft.


 

 

Confirmer