Vincent Tadino, CEO et fondateur d’ORA (Optimized Radiochemical Applications) a quitté Liège en 2012 pour s’installer au grand air à Philippeville, dans le Namurois. De ses bureaux, il voit paître les vaches dans les prairies… une plus-value pour le business ? 

Le calme et l’espace pour une meilleure productivité

En 2008, deux ans après la création d’ORA à Liège, je me suis installé à Walcourt. Après quatre ans de déplacements fastidieux, j’ai déniché un bâtiment en périphérie de Philippeville. « L’accès est aisé tant pour nos collaborateurs que pour nos fournisseurs. Ici, pas d’embouteillage ». Le grand avantage est la proximité entre le domicile et le lieu de travail, à peine 12 km. S’installer à la campagne vous permet d’être moins stressé car vous n’avez pas de problèmes de mobilité. En conséquence, vous évoluez dans un cadre de travail plus serein et plus détendu. Ce qui est tout à l’avantage de la réflexion et de la productivité de votre équipe

Un cruel manque d’infrastructures pour les entreprises

L’un des inconvénients de la campagne est le manque d’espaces dédiés spécifiquement aux entreprises. Les parcs industriels dans la région sont plutôt des centres commerciaux. Par ailleurs, il faut également souligner que les communications Internet sont un peu plus lentes et que la couverture du réseau GSM n’est pas optimale partout. Si votre activité ne nécessite pas ces infrastructures dans l’immédiat, ce n’est pas un inconvénient majeur. « Le conseil que je peux donner aux entrepreneurs qui souhaitent s’installer à la campagne est de bien choisir leur emplacement, en fonction de leur activité ». Si vous voulez des connexions à la pointe, il vaut peut-être mieux vous orienter vers un parc scientifique. De plus, si l’accès est aisé en voiture, ce n’est pas toujours le cas avec les transports en commun.

Un recrutement à l’échelle locale relativement aisé

« Travailler à la campagne offre toutefois un confort de vie inestimable ». La quasi-totalité de mes collaborateurs habitent dans la région. En outre, contrairement à ce que l’on pourrait penser, nous recrutons du personnel assez facilement. Il nous a fallu à peine un mois pour procéder à l’engagement d’un profil spécialisé qui habite dans le village d’à côté.  Il est vrai que pas mal de personnes préfèrent, quand c’est possible, décrocher un job près de chez elles plutôt que de perdre leur temps dans les embouteillages. Ce qui ne risque pas d’arriver ici. 

Vincent Tadino

Vincent Tadino

Vincent Tadino est le CEO et fondateur d’ORA (Optimized Radiochemical Applications), créée en 2006. En 10 ans, l’entreprise est devenue leader dans la fabrication d’automates destinés à la production de traceurs radiopharmaceutiques pour l’imagerie médicale. Elle emploie une douzaine de collaborateurs et exporte 100% de sa production notamment aux Etats-Unis, au Japon et en Chine.

Confirmer