Christophe Henriet a créé son entreprise Cogengreen il y a de cela quelques années et met en avant l’importance de développer ses compétences avant de se lancer et aussi et surtout de ne jamais arrêter d’apprendre.

Cogengreen : des compétences et des outils adaptés pour réussir

Christophe Henriet, créateur et dirigeant de Cogengreen, explique l'importance d'apprendre des meilleurs pour ensuite se lancer, en s'équipant des bons outils.

Apprendre à être patient et humble

« Lorsqu’on a un projet d’entreprise, on a envie de foncer pour arriver à l’objectif du lancement. Or, il faut savoir lever le nez du guidon et être capable de reconnaître ses faiblesses, pour que le jour où on se lance effectivement, nous ayons tous les atouts en main. »

Il est parfois difficile de faire cet effort, surtout quand on sait que la place sur le marché est libre et que le potentiel est là. Or, bien développer ses compétences avant de se lancer, c’est s’assurer une arrivée sécurisée sur le marché et pouvoir grandir plus rapidement par la suite.

Apprendre des meilleurs…

« J’ai découvert et me suis intéressé à la cogénération par moi-même avant de découvrir les opportunités que cette technologie représentait sur le marché. », explique Christophe Henriet, fondateur de Cogengreen. « J’ai ensuite décidé de développer mes compétences en Allemagne, qui avait dix ans d’avance sur nous en la matière et qui possédait tout le savoir nécessaire avant de se lancer. »

Partir en Allemagne a permis à Christophe Henriet de comprendre en détails la technologie et d’ainsi pouvoir revenir en Belgique avec les compétences techniques nécessaires à la réalisation de son projet. « Sans cette phase d’apprentissage, il est évident que je n’en serais pas ici aujourd’hui et que le chemin à parcourir aurait été beaucoup plus difficile. C’est avec un certain recul que je me rends compte de l’importance d’apprendre auprès des meilleurs. »

…Mais ne pas les recopier !

« Il faut cependant savoir être opportuniste. J’ai appris ce qui se faisait de mieux en Allemagne, mais j’ai aussi appris les procédés que je ne souhaitais pas reprendre ou qui n’étaient pas logiques selon moi. De plus, à mon échelle, il était important de pouvoir me différencier de ces grands acteurs sous peine de ne jamais me faire une place stable sur le marché. »

Si l’entrepreneur donne ces conseils avisés, il n’en néglige pas pour autant la composante chance de son parcours. « Il est vrai que les opportunités se sont parfois présentées à moi et m’ont permis d’avancer, mais je suis certain que ces dernières n’apparaissent que si on les provoque ! »

Toujours développer ses compétences !

« J’ai développé les compétences techniques de mon métier avant de me lancer, mais aujourd’hui l’écosystème évolue et il faut continuer d’apprendre sous peine de ne plus avoir de valeur ajoutée ou de se faire doubler par un nouvel entrant. Une partie de mon activité est et sera toujours dédiée à la recherche et au développement et à l’apprentissage des nouveautés du secteur. C’est une dimension importante pour tout entrepreneur, peu importe le secteur d’activités ! »

Christophe Henriet

Christophe Henriet

Christophe Henriet est ingénieur de formation. Après s’être intéressé aux technologies de cogénération, il a décidé de lancer sa propre entreprise : Cogengreen qui pense, fabrique et distribue des moteurs fonctionnant en cogénération.

Confirmer