Bernard Leboucq, cofondateur de la Brasserie de la Senne, nous partage son expérience, du projet d’entreprise à aujourd’hui et donne ses conseils pour tout entrepreneur qui souhaite se lancer.

Rester fidèle à son projet initial

L’aventure entrepreneuriale de Bernard Leboucq a commencé avec une passion et une volonté : faire de la bière locale et de qualité sans concession. Cela fait partie de l’ADN de son entreprise. Aujourd’hui, si le succès est indéniable, il insiste tout de même sur l’importance de ne pas s’éloigner de la raison d’être de son activité au risque d’en perdre sa valeur ajoutée. 

« Si aujourd’hui, nous travaillons en partie à l’export, notre business model a toujours insisté sur le marché bruxellois. Nous souhaitons que ce dernier reste notre priorité car c’est là toute la valeur ajoutée de notre projet depuis son départ : le renouveau brassicole de la région. », ajoute Bernard Leboucq.

Evaluer le potentiel de son projet

« Je suis parti de trois fois rien et me suis lancé dans le monde de l’entrepreneuriat sans toujours savoir ce qui nous attendait. Je n’avais pas imaginé en être ici aujourd’hui, je n’avais pas pensé à la taille que ce projet pouvait prendre. Avec un recul certain, je pense qu’il est indispensable d’évaluer le potentiel de son projet d’entreprise. »

Afin de le réaliser, Bernard Leboucq a su s’entourer des bonnes personnes, mais aussi faire appel aux ressources financières nécessaires pour se développer, notamment grâce aux subsides, qui lui ont permis de se baser dans la capitale, un de ses principaux objectifs.

Les collaborateurs, véritables acteurs du développement

Bernard Leboucq met aussi un point d’honneur à s’assurer du bien-être de ses collaborateurs : « Ils me permettent de faire avancer mon entreprise au quotidien, il est important de le reconnaître et de faire en sorte qu’ils s’épanouissent dans leur environnement de travail. »

En effet, le cofondateur de la Brasserie de la Senne avoue ne pas hésiter à se mettre de côté lorsqu’un de ses collaborateurs a une bonne idée ou s’il le surpasse dans un certain domaine. « Je n’ai pas la prétention d’être le meilleur, nombreux de mes collaborateurs ont des idées brillantes. Je souhaite alors qu’ils puissent les exprimer entièrement dans mon entreprise, quitte à ce qu’une innovation ne vienne pas de moi. C’est selon moi la meilleure façon de progresser. »

Stimuler la réussite

Pour que la réussite dure, pas de doute pour l’entrepreneur, il ne faut pas se reposer sur ses lauriers, mais toujours se réinventer. « Une idée simple peut être géniale, il faut savoir oser. Il faut aussi accepter de se tromper. Parfois, on croit à un nouveau produit et le marché ne répond pas comme on l’avait prévu…Pas de souci, on fera mieux la prochaine fois ! »

Contributeur:

Bernard Leboucq

Bernard Leboucq est le cofondateur de la Brasserie de la Senne. Parti de peu, il a fait de cette dernière la plus grande de la région bruxelloise.

Confirmer