Vous travaillez depuis longtemps mais vous n'êtes pas entièrement comblé ? Vous songez à créer votre propre entreprise sans jamais avoir osé faire le pas ? Walther De Reuse avait lui-même plus de 50 ans quand il a lancé l’incubateur Bizz-Init, qui accompagne ceux qui se lancent. Il participe aussi comme expert à Start 50+, un projet qui épaule les créateurs d'entreprises de 50 ans ou plus. Il explique comment réussir à l'âge de la maturité.

Exploitez vos points forts

« La force des plus de 50 ans réside dans leur expérience et dans leur vision réfléchie. Vous travaillez depuis 30 ans ou plus et vous connaissez votre secteur mieux que quiconque. Vous avez aussi l'habitude de traiter avec les clients et les partenaires commerciaux. Ces compétences peuvent vous aider à faire la différence en tant qu'entrepreneur », explique le gérant.

« Nous constatons aussi que généralement, les plus de 50 ans qui créent leur entreprise s'appuient sur une stratégie solide. Offrez vos services et votre longue expertise à des tiers. Cette tactique vous mènera à la réussite. »

Trouvez les bons appuis

Ne vous lancez pas seul : faites-vous aider et accompagner. En Wallonie, le programme SeniorPreneur  propose aux plus de 50 ans un suivi personnalisé afin de préparer ensemble le projet d’entreprise, accéder  aux aides au lancement et, éventuellement, participer à la réalisation du business plan.

« Il faut savoir qu'en tant que senior, vous n'allez plus rester actif très longtemps dans votre entreprise. Cherchez un bon successeur et impliquez-le déjà dans votre activité. Cela évitera les mauvaises surprises si vous devez décrocher brutalement pour l'une ou l'autre raison », explique le vétéran.

« C'est aussi pour cela qu'il est bon d'envisager un partenaire complémentaire plutôt que de se lancer seul. » Pourquoi ne pas démarrer avec quelqu'un de plus jeune ? Il connaît mieux les nouvelles tendances, tandis que votre expérience représente une plus-value.

Restez prudent

« En général, contrairement aux jeunes dans la vingtaine ou la trentaine, les plus de 50 ans ont une maison ou de l'épargne. Pour protéger ces biens en cas de revers, choisissez la forme juridique qui convient à votre entreprise. Cela permettra notamment de limiter votre responsabilité en cas de faillite et protéger vos biens personnels des créanciers », précise De Reuse.

Et avez-vous songé à votre pension ? Vos droits acquis en tant que salarié sont conservés, mais sachez que comme indépendant, votre pension ne va s'accroître que modestement. Vous devrez vous en occuper vous-même, par exemple en souscrivant une pension libre complémentaire pour indépendants. Cette formule d'épargne est fonction de vos revenus. Lorsque les affaires ralentissent, vous payez moins de cotisations, ce qui est intéressant au début. Il y a aussi des avantages fiscaux : la PLCI réduit à la fois vos cotisations sociales et vos impôts. Un double bénéfice !

« Cela étant dit, créer et diriger sa propre entreprise peut être une expérience particulièrement enrichissante et instructive. Si vous y pensez depuis longtemps, n'hésitez plus, lancez-vous ! »

Walther De Reuse

Contributeur:

Walther De Reuse

Walther De Reuse a dirigé de grandes entreprises belges pendant plus de 30 ans. Il fut notamment CEO de Picanol. À 64 ans, il a lancé Bizz-Init, un incubateur qui soutient les entrepreneurs débutants. Il participe aussi comme expert au projet Start 50+, qui aide les plus de 50 ans à lancer leur affaire.

Confirmer