Véritable entreprise familiale, la maison d’édition de livres pour enfants Clavis a déjà parcouru un beau bout de chemin. Cela fait plus de dix ans que Kristien Werck a pris la tête de la société lancée en 1981. Dans notre discussion, l’entrepreneure nous livre les différents ingrédients qui sont, selon elle, nécessaires à la recette du succès d’une entreprise. Avec la passion pour son métier comme ingrédient principal.

Différents marchés = un grand succès

« Je suis vraiment amoureuse de notre produit, je dis toujours que c’est le plus beau produit du monde », confie Kristien. « En tant qu’entrepreneur, c’est important d’être passionné par son métier. »

Bien que la concurrence soit aujourd’hui rude sur le marché des livres pour enfants, Clavis a su maintenir sa position. Mieux encore, Clavis a enregistré une croissance impressionnante en quelques années. « Ces dernières années, nous n’avons pas eu de difficultés à grandir, car nous avons mis nos œufs dans différents paniers », explique Kristien. Nous sommes devenus actifs sur de nombreux marchés à l’international, nous étions donc bien moins dépendants d’un seul marché avec ses hauts et ses bas. Sur nos propres marchés en Flandre et aux Pays-Bas, nous nous sommes aussi beaucoup concentrés sur les activités publiques, nous avons donc créé un lien de plus en plus fort avec le monde de l’enseignement. »

Une passion partagée pour surmonter les obstacles

Les problèmes liés à la croissance sont notre plus grand défi, mais ils prouvent que nous continuons à grandir

Tous les entrepreneurs savent que gérer une entreprise, ce n’est pas toujours tout rose. Kristien n’échappe pas à la règle, elle sait que de nombreux défis l’attendent, au présent, mais surtout au futur. « Vu que nous avons très vite grandi en très peu de temps, j’ai vraiment ressenti, en tant qu’entrepreneur, les difficultés que représente la croissance », nous confie-t-elle. Je parle notamment des besoins grandissants de capital, de l’augmentation du personnel, qui nous poussent à adapter notre manière de gérer l’entreprise. Une entreprise avance ou s’arrête avec son personnel. Pour moi, c’est donc crucial de ne travailler qu’avec des gens qui partagent notre passion. Et ça, c’est beaucoup plus difficile à trouver. »

La passion d’entreprendre, on ne la partage pas qu’en interne chez Clavis : pour Kristien, il est primordial de pouvoir compter sur un soutien externe. Un soutien qu’elle retrouve notamment dans sa collaboration avec Raoul Garcia-Alonso, conseiller de la Banque des Entrepreneurs. « C’est rassurant de savoir que quelqu’un réfléchit avec vous de manière proactive », affirme-t-elle. « Certaines opportunités demandent des investissements et du capital et pour cela, je peux toujours me tourner vers Raoul ».

Dire non pour garder le cap

Pour Kristien, Raoul peut se permettre de toujours ramener l’entreprise les pieds sur terre quand il s’agit de saisir ou non des opportunités et de relever ou non des défis. « Parfois, il faut faire des choix difficiles et oser dire ‘non’ pour rester concentré sur ce qu’on fait », explique-t-elle.

« Le conseil le plus important que nous avons pu donner à Clavis dans le cadre de leur croissance, c’est de limiter leur stock », ajoute Raoul. « L’entreprise a le vent en poupe, il est donc très important de toujours garder un œil sur sa croissance. En tant que conseiller, je trouve très important de garder un contact régulier, même en face à face. Dans un monde de plus en plus digital, beaucoup de gens ont besoin d’un ‘vrai’ contact. De plus, c’est beaucoup plus simple pour donner du feed-back et répondre à des besoins constants. Autrement dit, c’est ma manière à moi d’assurer l’effet ‘wow’. »