Le crowdfunding ou financement participatif représente une belle opportunité pour développer son activité. C’est ce qu’explique Pauline Rutten, fondatrice de Made with love. Elle a eu recours à ce mode de financement alors que son activité de fabrication de coffres pour enfants en petites séries a eu besoin soudainement de fonds à la hauteur du succès qu’elle rencontrait.

Une demande croissante et des fonds requis pour tenir la cadence

Pauline Rutten explique : « J’avais reçu un coffre que j’ai customisé. Ensuite, mes amis m’ont demandé d’en réaliser pour eux. De fil en aiguille, ma communauté Facebook a passé la barre des 7.000 membres. Les commandes affluaient et j’avais du mal à suivre, il me fallait entre 1 à 2 mois pour livrer. Pour tenir la cadence, j’avais besoin d’investir tant dans la main d’œuvre que dans les outils. C’est ainsi que j’ai pensé à faire appel à un atelier protégé pour peindre une centaine de coffres, et ainsi regagner du temps. En parallèle, un vrai site Internet s’imposait. Des fonds étaient donc indispensables ».

Le crowdfunding, mode de financement idéal pour un projet populaire

La starter raconte comment elle a opté pour le financement participatif : « J’étais déjà cliente chez BNP Paribas Fortis, où j’ai mon crédit habitation. Mon contact habituel à la banque m’a dirigée vers un conseiller starters. C’est celui-ci qui a pensé au crowdfunding au vu de ma communauté Facebook. Je dois dire qu’il a eu la bonne idée. J’ai aussi pu apprécier son soutien en tant que conseiller, notamment pour réaliser mon business plan. C’est lui aussi qui m’a parlé de Hello crowd!, la plateforme de crowdfunding de Hello bank!, qui propose un système basé sur la contrepartie. Ce système m'a permis de proposer mes produits comme contrepartie en échange du soutien financier du grand public, tout en me faisant connaître via la campagne de crowdfunding elle-même. Cela m’a valu 1.000 followers Facebook en plus ».

Comment être largement plébiscité et obtenir 3 fois plus de fonds que prévu

Mi-novembre 2018, le dossier a été constitué chez BNP Paribas Fortis et ensuite adressé à Hello crowd! qui a directement mis Pauline en contact avec un coach afin de bien préparer sa campagne de crowdfunding, et de la guider tout au long du processus : « Mon coach Hello crowd! m’avait dit de travailler par paliers plutôt que de vouloir être trop ‘gourmande’. En effet, dans le cas où l’on n’atteint pas le montant escompté à 100%, tout doit être reversé aux contributeurs. J’ai ainsi commencé petit, mais très vite atteint un premier palier de 3.500 €. A la date-butoir, c’est-à-dire un peu avant Noël, nous avions collecté un montant qui dépassait de loin nos attentes initiales : plus de 11.000 €. C’est ainsi que nous allons pouvoir - en plus de notre site Internet envisagé au départ - investir dans une imprimante laser. En janvier, nous allons pouvoir lancer un leasing via BNP Paribas Fortis, le coût total étant de 12.500 € ».

Les avantages du financement participatif

Pauline Rutten explique ce qu’elle a apprécié le plus dans le financement participatif : « Je ne me voyais pas demander davantage de soutien à mon entourage. Je n’excluais certes pas la possibilité d’un crédit bancaire, mais ce serait plutôt pour une éventuelle boutique physique à venir. J’ai, par ailleurs, aussi un Renting chez Arval, et je ne souhaitais pas pour l’heure me lancer dans un crédit. Le crowdfunding a donc été une alternative intéressante, en même temps qu’une opportunité de :

  • se mettre sur les rails sereinement ;
  • corollairement, pouvoir consacrer toute son énergie à son activité et libérer sa créativité ;
  • assurer à ses produits et services une belle visibilité ;
  • faire le choix du qualitatif d’entrée de jeu et ne pas se rabattre sur du second choix, en se disant qu’on achètera mieux par la suite.

Donc, si c’était à refaire, je repasserais par le crowdfunding ».

 

Pauline Rutten

Pauline Rutten

Après avoir décroché son diplôme en communication & marketing, Pauline Rutten a été déléguée commerciale une dizaine d’années. En novembre 2018, elle a fondé son entreprise, Made with love. Elle y crée de la déco et du mobilier, et en particulier des coffres à jouets personnalisables pour enfants.