En janvier 2015, le Forum Economique mondial (1) pointait du doigt le nombre restreint de start-ups lancées en Belgique. En revanche, notre plat pays se démarquait largement lorsqu’il s’agissait de noter l’ambition et l’innovation des projets mis en place! En voici la preuve par cinq :

La plus tech : Sunrise

Jeremy Le Van, c’est un peu le Stromae des entrepreneurs belges. Non seulement il a fait la une des médias en 2015 lors du rachat de Sunrise par Microsoft, mais il incarne cette génération de jeunes passionnés qui se donnent les moyens de leurs ambitions. Cette success story à l’américaine, qui fait rêver tous les « techentrepreneurs », est avant tout le fruit d’une amitié. C’est à New York que Jeremy Le Van rencontre son associé Pierre Valade. Leur pari : développer un calendrier intelligent pour smartphone qui soit moins standardisé, plus simple à utiliser et adapté à la vie moderne. Sunrise c’est un agenda qui centralise automatiquement les dates d’anniversaire, indique la météo qu’il fera au moment d’une réunion ou encore géolocalise vos meetings sur Google Maps. Trois ans après son lancement et un rachat (très lucratif) par le géant Microsoft en 2015, Sunrise a définitivement intégré la cour des grands !

La plus arty : Nationa(a)l Pop-up Store

L’idée du Nationa(a)l Pop-up store est ambitieuse : promouvoir le Belgian Spirit chez nous et à l’étranger. De la mode au design en passant par la littérature, l’initiative jouit de l’appui de parrains renommés que sont Elvis Pompillo, Véronique Leroy et An Pierlé. Le concept : un Pop-up store alliant exposition, vente, happening et créations belges. On pense dès lors aux slogans mémorables que sont « Do you aime muziek ? » ou encore « eat goei bouffe ». 2015 signe l’année du succès avec notamment l’ouverture d’un pop-up store mode & design en décembre dans l’enceinte du prestigieux PMQ à Hong Kong, nouveau hub des « create-preneurs ». En tout cas « we houden van l’initiative ! ».

La plus mode : Elegnano shoes

Nul besoin de présenter la mode ni le surréalisme belge. Pourtant, le concept développé par Katrien Herdewyn mérite qu’on s’y attarde ! Ingénieure civile de formation, Katrien Herdewyn allie aujourd’hui sa passion des sciences et du design dans un projet totalement déjanté. Ses chaussures extravagantes sont réalisées selon la technologie la plus pointue : impression 3D, matériaux auto-nettoyants et hydrofuges. Finaliste du prestigieux concours Muuse X Vogue Talents, elle crée sa marque Elegnano et enchaîne les récompenses en 2015 (Netwerk Ondernemen, Unizo-award). 

La plus urbaine : BePark

Julien Vandeleene lançait BePark il y a quatre ans: une plateforme de « smart parking » visant à bouleverser le marché très fermé des parkings urbains. C’est la saturation chronique du stationnement public dans les grandes villes qui a fait naître l’idée. Le concept est simple : réunir ceux qui cherchent une place de parking et ceux qui en ont une. En 2015, la start-up made in Bruxelles a séduit le géant français Bouygues, également très actif dans l’immobilier. Voilà qui insuffle une belle énergie ! Aujourd’hui, le projet fait son chemin, grâce à la rentabilisation des parkings d’entreprises et de supermarchés et BePark est plus que jamais armé pour devenir un acteur clé du « smart parking » européen.

La plus connectée : Destiny

Samuel De Wever est le Vlaamse Jonge Ondernemer de 2015 et le jeune Top Manager de l’année. Voilà autant de récompenses largement méritées pour le fondateur de Destiny, le nouveau venu qui révolutionne le secteur des télécoms belges traditionnels. Spécialisée dans les solutions télécoms BtoB, l’entreprise a connu une croissance fulgurante, compte plus de 50 employés et a parmi ses clients quelques-unes des plus grandes structures implantées chez nous. Samuel De Wever a non seulement réussi à introduire des pratiques technologiques innovantes au sein d’un secteur traditionnellement perçu comme un duopole bien établi. Pour cela : chapeau ! 

Confirmer