Selon le Syndicat des Indépendants et des PME, l’artisanat représente en Belgique plus de 270 000 entreprises actives, soit plus de 35% de l’ensemble des sociétés assujetties à la TVA. Réputés pour leur autonomie et leur créativité, les artisans représentent également une belle source de conseils pouvant s’appliquer à tout entrepreneur ! Découvrez ces conseils à travers l’expérience et les caractéristiques de 5 entreprises artisanales. 

Se concentrer sur la qualité

Nicolas Noblet a créé son entreprise artisanale Noble Cycles avec pour objectif de fabriquer des vélos de qualité, durables et sur mesure. Pour chaque pièce, il rappelle sur son site web qu’il prendra le temps nécessaire afin de délivrer le meilleur produit possible… et cela vaut pour toute entreprise !

Dans tout domaine d’activité, il est en effet important de miser sur la qualité du résultat final. Et pour cela, il vous faut bien estimer le temps dont vous avez besoin pour la création de votre produit : ne vous risquez pas à des deadlines trop courtes et prévenez vos clients du délai d’attente nécessaire. Ils préfèreront obtenir un produit ou service mieux fini, quitte à devoir attendre un peu plus longtemps ! De plus, n’oubliez pas qu’il est parfois préférable de dire « non » plutôt que d’accepter des demandes sans fin !

C’est en forgeant que l’on devient forgeron

Frédérik Rombach est verrier et artiste. Globe-trotteur depuis ses 4 ans, il a voyagé dans le monde entier. Il a commencé à travailler le verre il y a de cela 17 ans de manière autodidacte auprès de différents artisans pour ensuite créer son entreprise Rombachs Glass. C’est grâce à ces années durant lesquelles il a pu côtoyer différents artisans et apprendre « sur le tas » que Frédérik Rombach a pu se former et faire évoluer son savoir-faire. 

Tout comme pour cet artisan, développer vos compétences peut se faire de manières très variées. Que ce soit par la pratique ou par un apprentissage plus théorique, le tout est de se lancer. Si vous ne réussissez pas forcément du premier coup, persistez et n’oubliez pas : c’est en forgeant que l’on devient forgeron !

L’attention aux détails

Il ne s’agit pas toujours d’apporter des innovations technologiques dites « disruptives » pour se faire une place dans un marché très compétitif. Et ceci, Nina Bodenhorst l’a bien compris. En portant une attention particulière à la haute qualité des matériaux qu’elle utilise et du service qu’elle fournit, elle a su se démarquer, mettre en avant son entreprise artisanale de maroquinerie Niyona et même s’installer au cœur de la capitale.  

Lorsque vous vous lancez dans un secteur compétitif, la qualité ou la différence de vos produits ou services par rapport à ceux de vos concurrents est votre meilleur atout pour marquer les esprits de vos clients. Celle-ci mettra en avant votre savoir-faire qui se reflètera, entre autres, dans l’attention que vous porterez aux détails. Ce sont parfois les petites choses qui font les grandes différences ! 

La personnalisation pour se différencier

Ludovic Elens est artisan lunetier et a créé son entreprise artisanale de fabrication de lunettes sur mesure à Bruxelles. Chaque modèle est pensé pour et avec le client. Chaque client reçoit sa paire de lunettes signée de son nom en plus de celui de l’artisan : de quoi faire de chaque paire un objet singulier et unique pour l’acheteur ! 

Dans le secteur de l’artisanat, il n’est pas toujours simple de se différencier des enseignes de la grande distribution. Tout comme pour le lunetier, le recours à la personnalisation de votre produit ou service peut rendre votre signature unique aux yeux du client.

Faire confiance à son intuition

En tant que chef d’entreprise, il est important de pouvoir faire confiance à sa propre expertise et de parfois oser suivre son intuition. C’est précisément ce qui fait la fierté de Vincent Degrande. Artisan-luthier, son métier consiste en la fabrication de violons et autres instruments à corde. S’il travaille selon des traditions italiennes datant des XVIIe et XVIIIe siècles, il doit aussi se fier à ses intuitions et à son imagination pour arriver à un produit fini qui soit unique et surtout qui corresponde au mieux à la demande de son futur utilisateur. Depuis le choix de modèle et du bois jusqu’à réalisation finale de l’instrument, l’artisan fait confiance à son savoir-faire et son expérience. Cependant, cette qualité n’est pas réservé à certains métiers et à l’artisanat ! De la même façon que Vincent Degrande et de nombreux autres chefs d’entreprise, il faut parfois faire confiance à votre intuition. Cela ne signifie pas pour autant que votre démarche en sera moins méthodique ou ne sera pas encadrée !

Confirmer