2008 reste une année noire qui rime avec « crise ». Il s’agit d’un changement de paradigme pour certains, d’un retour à la case départ pour d’autres. Mais il existe une autre catégorie : ceux qui ont lancé leur business à ce moment-là. Et qui l’ont même bien développé ! Cécile Vicard, active dans la consultance IT et l’agilité d’entreprise avec Cream Consulting – tout juste élu Ambassadeur des Trends Gazelles de Bruxelles – fait partie de ces entrepreneurs talentueux dans l’adversité. Elle évoque le modèle qui a porté Cream Consulting vers le succès, et vers le titre.

Structurer son business dans un contexte difficile

Cécile Vicard explique en quoi un contexte économique difficile doit être vu comme une opportunité pour l’entrepreneur : « Notre projet entrepreneurial a vu le jour en 2008, soit en pleine crise économique. D’une part, nous avons cru en notre rêve malgré tout, et avec ce qu’il faut de rigueur et de sérieux. D’autre part, la crise a quelque part joué en notre faveur : quand on construit et structure son entreprise dans des conditions difficiles, il devient plus facile de continuer son évolution lorsque le contexte redevient favorable ! On n’a plus de limites ! En revanche, les sociétés qui ont commencé dans la facilité n’ont pas cette force. Elles sont plus vite déstabilisées lorsqu’un retournement de marché survient ».

Opter pour un modèle agile

Auprès des clients qu’elle côtoie dans le cadre de son travail, la société promeut le modèle agile qui l’a aidée à développer sa propre activité : « Chez Cream Consulting, nous accompagnons surtout de grandes entreprises leaders sur leur marché, et ce, tous secteurs confondus. Ces géants ont une grande force : ils sont très bien organisés et structurés dans ce qu’ils doivent délivrer de façon constante. En contrepartie, ils ont perdu de la créativité, du sens de l’innovation et de l’adaptabilité rapide qui sont le propre des entreprises agiles ». Il faut savoir insuffler de l’agilité là où c’est pertinent et requis : « Un projet peut commencer à s’essouffler parce qu’il rencontre des contraintes dictées par le client ou encore la réglementation. Dans cet esprit, nous avons accompagné des entreprises lorsqu’il a fallu mettre en place la réforme fiscale ou encore la nouvelle réglementation en matière de données personnelles ». Tout performant que l’on soit, il faut être capable d’adopter une posture agile quand le contexte vient freiner notre potentiel.

Se positionner comme le capitaine du navire

Cécile Vicard a fait le choix de l’entrepreneuriat car elle souhaitait être capitaine à bord. Mais le capitaine sait aussi composer avec ses limites et contraintes : « Quand on se lance dans l’entrepreneuriat, il faut prendre le package complet. Par exemple, se former à de nouveaux métiers comme la fiscalité et la comptabilité. Et c’est un passage obligé. C’est aussi renoncer à la frontière utopique vie professionnelle / vie privée. Ne parlons pas en termes de sacrifices puisqu’il s’agit d’un projet de vie, mais plutôt en termes d’état d’esprit. Il faut, par exemple, savoir expliquer à ses proches qu’on ne va pas faire 38 heures/semaine, qu’on sera souvent absent ou qu’on devra passer des coups de fils pro en soirée et les week-ends. Car le capitaine sait rester sur le pont et quitte le navire en dernier ! »

Se faire bien conseiller pour développer en toute sérénité

Née dans une famille d’entrepreneurs, Cécile Vicard a su trouver l’équilibre entre forte détermination, réflexion mûrie et conseils avisés : « Nous n’avons pas tout misé sur les subsides, des régions par exemple. Ce sont des extras bienvenus quand ils sont possibles ; mais nous avons fait en sorte que notre business plan soit viable sans ce type de subsides. Par contre, nous avons pu bénéficier du conseil de BNP Paribas Fortis : notre secteur, la consultance ne demande pas d’investissements lourds au départ. Mais pour envisager la croissance, il faut du cash. Aussi, dès le début, nous avons, avec la banque, envisagé des dispositifs à mettre en place le cas échéant. Savoir que nous disposions d’un filet de sécurité a été gage de sérénité. Etre bien entouré et conseillé nous a permis de nous concentrer sur notre business et son développement. »

Une croissance que l’entreprise compte poursuivre dans les 2 prochaines années. Son plan « Cream 2020 » la mènerait à la conquête des marchés français et luxembourgeois, avec en ligne de mire les mêmes valeurs et la même équipe gagnante.

Cécile Vicard

Cécile Vicard

Cécile Vicard est co-fondateur et managing partner chez Cream Consulting. Cette entreprise, créée en 2009, est active dans la consultance IT. Elle s’est fixée pour mission principale d’apporter l’agilité aux entreprises. Au cours des 5 dernières années, son activité a connu une forte croissance. L’entreprise a d’ailleurs reçu Le prix Gazelles 2018 dans la catégorie « Moyenne Entreprise » pour la région de Bruxelles.