Lorsqu’il s’agit des bonnes résolutions, vous connaissez le dicton : « L’enfer est pavé de bonnes intentions ». Sachez profiter de la période des fêtes qui offre des opportunités de changement facilitées. C’est aussi le moment idéal pour faire le point sur l’année écoulée, de réfléchir sérieusement à l’introduction de nouveaux processus, d’effectuer les changements nécessaires et pourquoi pas faire le point sur le positionnement de votre entreprise sur le marché.

1. Une résolution réfléchie!

Prendre une « résolution » entre deux coupes de champagne le 31 décembre au soir n’est pas pertinent. Faites le point sur l’année écoulée, ce que vous avez atteint ou non, comparez-la à vos objectifs et choisissez les trois points les plus importants sur lesquels un véritable changement est nécessaire. Êtes-vous assez actif sur LinkedIn ? Pouvez-vous améliorer vos réunions et briefings ? Posez-vous les bonnes questions !

2. Une résolution planifiée!

Une résolution implique une évolution : tous vos collègues doivent être intégrés pour diminuer au maximum les risques de freins au changement. Ne l’oubliez pas, vos collaborateurs sont vos premiers ambassadeurs ! Pour les engager et les mobiliser dans ce processus, créez une discussion, sollicitez l’avis de tous et construisez un véritable plan d’action du « projet ».

3. Une résolution réaliste!

Une étude menée il y a quelques années par Richard Wiseman, Professeur en Psychology Studies à l’Université du Hertfordshire en Grande-Bretagne démontre que 88% des résolutions pour la nouvelle année échouent. La première explication est que nous saturons nos capacités à changer en une fois et que notre volonté, qui fonctionne comme un muscle, ne peut pas gérer autant de sollicitation d’un coup. Il est donc important de pondérer vos résolutions et de les répartir tout au long de l’année pour ne pas vous démotiver.

4. Une résolution tout de même!

S’il s’agit ici d’atteindre des objectifs et de rester dans le domaine du réalisable, ne vous bridez pas pour autant. Vous ne devez pas perdre une seule miette de votre créativité ! Voir les choses en grand ne veut pas dire vouloir l’impossible : soyez visionnaire !

En somme, une bonne résolution se gère comme un projet. Le but est de vendre l’idée, de la justifier et d’en faire un véritable point de convergence pour tous vos collaborateurs. Créer une synergie implique un effort moins lourd pour mettre en place un changement sur le long terme. Aussi, cela augmentera votre ‘volonté disponible’ pour prendre de nouvelles résolutions ! En stimulant ce cercle vertueux, plus de doutes, 2016 sera l’année des très bonnes résolutions pour vous et votre entreprise!

Marc Henri De Bruyne

Marc Henri De Bruyne

Marc Henri De Bruyne est Professeur de Relations Publiques à la Haute Ecole Libre de Bruxelles, consultant en Communication ainsi que fondateur de l’agence Vademecom et de son réseau Paneuropéen ComUnity.pro. Grand curieux, il possède de nombreuses passions comme l’ornithologie et n’est jamais aussi heureux qu’avec un bon verre de vin dans une main et un cigare dans l’autre.

Confirmer