Une entreprise de travail adapté est bien davantage qu’une institution caritative où peuvent travailler de nombreuses personnes. L’externalisation de tâches répétitives, l’établissement de partenariats et le soutien dans le cadre d’un investissement sont quelques-unes des possibilités qu’une telle organisation peut offrir à votre entreprise. Koen Mollen de l’entreprise de travail adapté Entiris nous l'explique.

Une entreprise de travail adapté, qu’est-ce que c'est ?

Selon Eweta.be, le portail de l’Entente Wallonne des Entreprises de Travail Adapté, une entreprise de travail adapté ou atelier protégé est une organisation qui offre du travail sur mesure aux personnes qui ont des difficultés à s’intégrer dans le circuit de travail conventionnel. Une entreprise de travail adapté a donc un caractère social et se présente toujours sous la forme d’une asbl. Mais elle n’est pas seulement un organisme de bienfaisance comme beaucoup le pensent encore.

Nous sommes une véritable entreprise qui opère sur le marché libre et qui doit rivaliser avec d'autres entreprises dans des conditions de concurrence, et pour certaines activités, avec des entreprises de pays pratiquant des bas salaires. Et bien que nous soyons une asbl et que nous recevions des subsides, en raison du bas rendement de notre groupe cible et pour soutenir durablement celui-ci,  ces subsides sont soumis à une réglementation stricte. Nous devons donc aussi atteindre le seuil de rentabilité pour garder la tête hors de l’eau. En outre, comme toutes les entreprises, nous devons nous conformer à la législation et aux réglementations parfois complexes, par exemple en ce qui concerne la politique du personnel et la sécurité.

Externalisation de tâches à une entreprise de travail adapté

Les entreprises de travail adapté excellent en particulier dans le travail répétitif. L’emballage de produits ou l’assemblage d’un produit déterminé constituent de bons exemples d’activités dans lesquelles nous nous distinguons. De plus, nous pouvons proposer ces services à un prix attractif. De nombreuses entreprises externalisent ces tâches chez nous. La seule condition est que la mission qui nous est confiée comporte un très grand nombre d’heures de travail : ce type de travail n'est rentable que si nous travaillons sur de grandes quantités. Malheureusement, nous devons parfois accepter de plus petites commandes.

Notre grand avantage réside dans la diversité des secteurs où nous pouvons intervenir. Nous avons de l’expérience dans des domaines aussi variés que l’alimentation, l’emballage, la décoration intérieure, les produits pharmaceutiques, le commerce électronique, le jardinage, etc. En outre, nous ne restons pas toujours dans nos propres bâtiments. Il nous arrive fréquemment d'envoyer des équipes d’au moins quatre collaborateurs du groupe cible et un accompagnateur sur place, dans d'autres entreprises, pour y réaliser une partie du processus de production. Nous appelons cela du travail en enclave. Et comme nous disposons d’un nombre relativement important de travailleurs, une mise à l’échelle rapide ne pose aucun problème pour nous. Dans tous les cas, et malgré notre statut d’entreprise sociale, cela dépend du client.

Nous profitons également du fait que de nombreuses entreprises familiales ne trouvent pas ou ont des difficultés à trouver un repreneur. Quand nous identifions du potentiel pour donner du travail à nos effectifs, nous cherchons à savoir si une collaboration est envisageable. Dans certains cas, nous pouvons même aller jusqu’à racheter une partie de l’entreprise ou toute l'entreprise. À condition, bien-sûr, qu’il y ait assez de travail pour tous nos collaborateurs. On peut donc parler d'un système où toutes les parties sont gagnantes: l'entreprise peut continuer à se développer et nous pouvons offrir du travail à davantage de personnes. 

Quand une entreprise nous contacte, nous étudions ensemble si et à quel stade du processus de production nous pouvons apporter une valeur ajoutée. Ce n'est pas toujours le cas et, à certaines occasions, nous devons malheureusement refuser la mission. Nos ingénieurs et nos collaborateurs RH explorent ensuite la façon dont cette optimisation peut être transposée dans la pratique. En effet, nous sommes une entreprise de travail adapté dans tous les sens du terme : nous livrons sur mesure, mais nous avons aussi besoin d’un environnement de travail sur mesure. Cela signifie que vous allez aussi devoir réaliser certaines adaptations pour tenir compte de notre méthode de travail. Mais à long terme, ce sera payant.

Collaboration à long terme

Comme toute entreprise, nous sommes constamment à la recherche de nouvelles opportunités et, à cet égard, nous allons assez loin dans la démarche. Si nous pouvons offrir nos services à plus long terme, nous ne ménageons pas nos efforts pour démarrer la collaboration dans la pratique. Exemple : si un emballeur a besoin d’une nouvelle machine, mais ne dispose pas des moyens financiers nécessaires, nous pouvons lui apporter notre aide. Nous réalisons alors l’investissement, à condition, bien entendu, de pouvoir conclure un contrat de long terme. Nous pouvons ainsi amortir l’équipement. Pour ces entreprises, nous sommes en quelque sorte un partenaire, plutôt qu’un simple fournisseur. Autrement dit : tout le monde y gagne !

Koen Mollen

Koen Mollen

Koen Mollen est depuis 2012 le directeur commercial d’Entiris, une entreprise de travail adapté qui emploie 1700 travailleurs dans les provinces d’Anvers et du Brabant flamand. Avant cela, il a dirigé pendant deux ans l’atelier protégé d’Aarschot et a été actif pendant plus de vingt ans à différents postes chez Tessenderlo Group. 

Confirmer