Nous avons déjà eu l’occasion de vous dire, dans l’article Made in Belgium, que les Belges sont fiers de leur secteur brassicole. Pour Jef Van der Steen, fondateur-brasseur de De Glazen Toren et passionné par la bière, cette tendance ne fera que se confirmer à l’avenir. Il nous explique pourquoi nos brasseries belges connaissent un tel succès.

Cette bière qui fait la fierté des Belges…

Le Belge est fier de sa bière, et cela se traduit par une culture de la bière extraordinairement vivante et dynamique. La Belgique, c’est bien sûr Stella et Duvel, mais aussi bien plus que cela. Selon le rapport annuel 2014 des Brasseurs belges, l’on compte pas moins de 168 brasseries dans notre pays. Ensemble, elles représentent plus de 1500 marques de bières différentes. Au niveau mondial, cela équivaut à 1% de la production totale de bière, mais la Belgique arrive nettement en tête lorsqu’on parle du nombre d’hectolitres produits par habitant,  !

Voici comment Van den Steen explique ce succès : “La Belgique est le berceau de la meilleure bière et le label de qualité ‘Made in Belgium’ fait l’unanimité dans le monde entier. Notre pays connaît en effet une production incroyablement diversifiée et s’appuie sur une riche tradition. La bière belge est donc devenue la plus ‘imitée’ dans le monde entier. Aux Etats-Unis, par exemple, nombreuses sont les brasseries qui optent pour le ‘Belgian Style'."

Le succès des bières de qualité

Sur ces 168 brasseries, la plupart sont de moyenne ou de petite taille. Elles sont généralement spécialisées  dans la fabrication de bières de qualité. “La production de ces bières spéciales s’inscrit dans une tendance mondiale : la préférence pour la qualité, par rapport à la quantité. Avant, on buvait 5 “pintjes” sur une soirée alors qu'aujourd’hui, on préfère savourer 2 ou 3 bières spéciales."

“Grâce à notre  bonne réputation, la bière belge a le vent en poupe à l’étranger.” Selon les Brasseurs belges, 62% de toute la production locale est destinée à  l’exportation. “En ce qui nous concerne, ce chiffre est encore plus important : nous exportons 80% de la bière produite, et cela, sans jamais avoir dû en faire la promotion”, souligne Van den Steen.

Les défis de demain

“Nous devons tout faire pour préserver cette renommée. Aujourd’hui, n’importe qui peut proposer une nouvelle bière sur le marché, sans que la qualité en soit garantie pour autant. C’est la raison pour laquelle je plaide en faveur d’une législation imposant des exigences minimales, comme c’est déjà le cas pour le pain par exemple. C'est uniquement de cette manière que nous pourrons garantir que nos bières se maintiennent à la première place du palmarès mondial.”

“Par ailleurs, je suis convaincu que le marché de la bière est loin d’être saturé et qu’il existe encore un immense potentiel à exploiter. Songez par exemple au marché chinois : plus d’un milliard d’individus à qui nous pouvons faire découvrir toute la saveur de nos bières ! De quoi offrir de belles perspectives au secteur brassicole pour les 20 années à venir.", explique le spécialiste.

“Réfléchir avant d’agir”

Malgré le succès des bières belges, il n’est pas facile de démarrer en tant que brasseur. “Aussi donnerai-je le conseil suivant : réfléchissez avant d’agir. Lancer une brasserie demande énormément de temps et d’investissements.”

“N’oubliez pas non plus les risques liés à une telle entreprise. Si vous ratez votre bière, vous perdez beaucoup d’argent. Il est donc préférable de suivre une formation dans une école spécialisée afin d’acquérir une connaissance suffisante du processus de fabrication pour ainsi être en mesure de corriger un éventuel dérapage.”

“Si, sachant cela, vous êtes toujours décidé à aller de l’avant, alors faites-le ! C’est aussi ce que j’ai fait et pas une seconde je ne l’ai regretté,” conclut Van den Steen.

Jef Van den Steen

Jef Van den Steen

Jef Van den Steen est passionné par la bière, à propos de laquelle il a écrit de nombreux articles et plusieurs ouvrages. En 2014, il a lancé sa propre brasserie De glazen toren. Aujourd’hui, il exporte ses bières notamment aux Etats-Unis, en Italie et en Suède.

Confirmer