Vous avez une idée mais pas les moyens de la réaliser ? Le crowdfunding est peut-être la solution. Katrien Verfaillie aussi a pu en bénéficier : via une campagne de crowdfundingavec Hello crowd !, elle a réussi à lever les fonds nécessaires à son projet PigeonOnPiano – une salle de concert d’une personne en forme de pigeonnier - et à la réalisation de son tout premier CD. Des possibilités qu’elle n’aurait sans doute pas pu envisager sans ce financement participatif. Mais attention : il y a plusieurs points à vérifier avant de se lancer. Voici quelques conseils pratiques de son agent Geert Vandenbon.

Un budget réaliste

Tout commence bien sûr par une idée et par la manière dont vous allez calculer le montant dont vous avez besoin. Sur ce point, mieux vaut ne pas exagérer ni deviner : l’estimation doit être précise et réaliste car si vous ne parvenez pas à rassembler la somme prévue, les investisseurs récupèrent tout simplement leur mise et vous en restez au stade de l’idée. Veillez donc à ce que “le compte soit bon”. Geert Vandenbon : “Dans ce cas-ci, cela voulait dire que l’espace devait pouvoir accueillir non seulement un piano mais aussi l’électronique et l’éclairage. La construction devait aussi être parfaitement étanche et résistante au vent ; elle devait pouvoir être aisément transportable, facile à monter et à démonter. Tous les matériaux nécessaires devaient être inclus dans le prix, sans oublier les heures nécessaires au montage.” Tenez compte aussi de la commission que la plateforme de crowdfunding réclame pour l’élaboration de votre budget.

Motiver vos supporters

Une fois le budget déterminé, la campagne peut vraiment commencer. Atteindrez-vous votre but ultime ? Cela dépend en grande partie de vous, mais aussi de la mesure dans laquelle vous parvenez à mobiliser vos partisans. Geert Vandenbon : “Contrairement à ce que certains pensent, l’argent ne tombe pas du ciel. Nous avons donc travaillé en étroite collaboration : ensemble, nous avons commencé par nous adresser à nos amis et à la famille pour obtenir leur soutien et faire de la ‘pub’, mais ce n’est pas tout. Nous avons aussi imprimé des brochures, lancé une campagne d’emailing et publié une promo payante via Facebook. Tout cela n’est pas évident pour des gens qui, comme nous, n’ont aucune expérience en la matière : nous avons donc dû tout chercher par nous-mêmes. Ce qui n’est pas si simple...”

Quels seuils ?

Une autre difficulté est que la plateforme n’est pas facile d’utilisation pour les personnes non-expérimentées. “Une bonne partie des gens qui ont bien voulu appuyer notre projet sont des seniors ; pour eux, il n’était donc pas évident de parcourir la procédure, de répondre à toutes les questions légales incontournables et d’exécuter le paiement via la plateforme en ligne. Même pour des plus jeunes, c’était parfois limite...  C’est pour cela que nous l’avons fait à leur place, même lorsque les gens voulaient nous donner de l’argent cash, ce qui a pris énormément de temps.” Il y a donc pas mal de tâches administratives à prendre en considération avant que l’argent du donateur n’arrive réellement sur votre compte.

 

Qui plus est, vous ne disposez en général que d’une période limitée pour rassembler les fonds nécessaires. “J’avais pensé à une campagne de trois à quatre mois, mais la plateforme de crowdfunding ne nous a accordé que deux mois, parce que, selon elle, c’était la formule la plus efficace. Il s’agit dès lors d’utiliser de manière optimale le temps qui vous est imparti !”

Pitch?

Il faut donc penser à bien plus de choses qu’il n’y paraît à première vue. Geert Vandenbon : “Bien que nous ne fussions pas toujours préparés à tout, nous avons trouvé que le crowdfunding était quelque chose d’absolument magnifique et nous réutiliserions certainement la formule si nécessaire. Cela nous a donné la possibilité de faire des choses que nous n’aurions sans doute pas pu faire autrement, sans nous mettre personnellement en difficulté financière.” Par ailleurs, cela ressemble un peu à une sorte de pitch pour votre idée : si vous n’obtenez pas le montant projeté, cela peut vouloir dire que, sous sa forme actuelle, votre concept n’est peut-être pas viable, ou que vous devez encore l’affiner. Par contre, si vous parvenez à lever les fonds nécessaires, vous pouvez directement vous faire une idée du potentiel de réussite de votre projet et vous mettre au travail. Nous espérons que ces quelques conseils vous aideront à bien vous préparer !

Geert Vandenbon

Geert Vandenbon

En plus d’être lui-même musicien, Geert Vandenbon est l’agent de différents artistes Flamands dont, entre autres, Pigeon on Piano, l’alter-ego musical de la pianiste Katrien Verfaillie. En 2014, elle a sorti son premier CD grâce au crowdfunding. En 2017, elle veut surprendre le monde (des festivals) avec une idée particulièrement originale : une salle de concert mobile d’une personne en forme de pigeonnier.

Confirmer