Le modèle économique des franchises offre de belles perspectives. Passage en revue de celles-ci avec Laurent Avella, franchisé et fondateur d’une master franchise au concept innovant.

Une opportunité de reconversion

Faire le choix du modèle de développement en réseau en devenant master franchisé (c’est-à-dire être à la fois, au sein du réseau de franchises, une de ces unités mais aussi un maillon au-dessus de celles-ci), c’est aussi l’occasion de tester quelque chose de différent, voire de se reconvertir. C’est le cas de Laurent Avella : « Lors de mes précédentes expériences professionnelles, j’avais finalement été très vite un intrapreneur : j’entreprenais mais pour un patron. J’avais en moi ce goût pour l’entrepreneuriat, tout en étant en quête perpétuelle d’un concept innovant à développer. Mon épouse et moi-même avons été séduits par Kids&Us, dont le business model et le cœur de métier répondaient à nos attentes. Il s’agit en effet d’une niche et aussi en rupture par rapport aux modèles d'apprentissage plus traditionnels: apprendre les langues aux enfants selon une méthode révolutionnaire qui veille à exploiter et optimiser tous les mécanismes d’apprentissage qui s’activent pendant les premières années de l’enfance».

Franchisé vs. entrepreneur

« Contrairement à l’entrepreneur qui doit partir de zéro, c’est un véritable gain de temps, d’argent et d’énergie. Le franchisé est dans les meilleures conditions pour s’approprier le business model et le savoir-faire, et ce, avec un risque diminué.»

« En plus de bénéficier d’une exclusivité d’exploitation sur un territoire donné, le franchisé est fort d’une structure établie, voire d’un branding existant. « Chez nous, le franchisé a la garantie que les problèmes propres à toute société naissante ont été résolus par le franchiseur. Le franchisé est aussi encadré dès le démarrage et en continu, pour :

  • La recherche des locaux ;
  • L’établissement du business plan;
  • La stratégie marketing déjà bien ficelée ;
  • Le site web corporate en place ;
  • Le système informatique ou de gestion pour permettre une vision globale entre les différents centres du réseau ;
  • Les formations avec manuel à l’appui ;
  • … »

De franchisé à coach d’entrepreneurs

Laurent Avella a trouvé sa place au point de devenir franchiseur à son tour : « On peut considérer que je suis à la fois franchisé par rapport au franchiseur espagnol, mais aussi franchiseur avec la master franchise sur le territoire belge et luxembourgeois, avec l’avantage de connaître en détail le quotidien d’un centre à travers notre centre pilote tout en me permettant de gérer l’équilibre à l’échelon au-dessus. Je suis donc devenu en somme coach d’entrepreneurs, puisque j’encadre à mon tour les nouveaux franchisés du réseau ».

Le profil du franchisé

Mais qui dit « encadrement » peut aussi signifier « rendre des comptes ». Si l’on est plutôt autonome ou qu’on ne souhaite pas se conformer aux valeurs et business model d’un franchiseur, mieux vaut monter sa propre affaire. Laurent Avella le confirme : « Chez Kids&Us, comme dans certaines franchises, il y a des tests psychologiques standardisés. En effet, il existe un profil-type du franchisé : il/elle aura le sens de l’entrepreneuriat, tout en étant capable de suivre des directives et de laisser par exemple le marketing stratégique et comment l’implémenter localement au franchiseur ».

Et si c’était à refaire ?

« J’avais estimé qu’il faudrait attendre 4 ans avant que le projet puisse être vraiment rentable. J’aurais juste aimé disposer du manuel définissant la structure du réseau. Il n’en existait pas à l’époque, mais maintenant bien. Je savais aussi que mon principal défi consisterait à faire connaître une marque inconnue, en plus d’un concept en rupture. Tout le travail du positionnement de ce service de niche était à faire. Plutôt que d’être franchisé au sein d’un réseau de franchises déjà renommé, j’ai fait le pari d’un succès à venir et à construire ensemble ». 

L’expérience a eu un retour très positif : « Nos clients, à force d’en parler autour d’eux, constituent finalement notre meilleur vecteur de croissance. Ils nous donnent envie de porter plus loin encore le projet, notamment en Flandre».

Laurent_Avella

Contributeur:

Laurent Avella

Après une vingtaine d’années en PME et groupes surtout actifs dans les FMCG (biens de grande consommation), Laurent Avella a opéré un changement à 180°. En 4 ans, il est devenu franchisé et fondateur de la master franchise Belgique et Luxembourg de Kids&Us, spécialisée dans l’apprentissage de l’anglais et de l’espagnol aux jeunes de 1 à 18 ans.

Confirmer