Gérez le financement de votre entreprise

Même s'il est préférable de limiter ceux-ci, les crédits font partie des moyens les plus usités pour financer une entreprise. Les autres moyens sont le capital libéré à la création d'une entreprise et l'autofinancement. D'aucuns évoqueront aussi les subsides proposés par l'État fédéral ou les entités fédérées. Intéressons-nous plus particulièrement aux crédits financiers à votre disposition.

Différentes formules…

Une entreprise, quel que soit le stade de sa croissance, de starter à société bien établie sur le marché, a besoin de fonds pour investir ou, tout simplement, pour offrir plus de flexibilité à la gestion quotidienne de vos relations avec les fournisseurs d'une part et d'autre part, les clients. Un crédit n'est pas l'autre. Raison pour laquelle la souscription de celui-ci répondra  à certaines exigences et nécessitera à tout le moins une série de questions. On en déterminera l'objet, la nature comptable, la durée, le taux d'intérêt appliqué, la construction technique qui l'accompagne en matière de remboursement, les modalités, les obligations et, bien évidemment, les garanties qui seront exigées par l'organisme prêteur pour débloquer les fonds.

Emprunter de l'argent coûte de l'argent, mais…

Retenons sept formules de crédit auxquelles votre société fera sans doute appel au cours de son existence : 
  • Le crédit à tempérament vous permet d'échelonner dans le temps des biens acquis dont vous pouvez profiter immédiatement.  
  • Le crédit d'investissement vous autorise à planifier certains achats à long terme et repris au titre d'investissements dans la société. Le crédit d'investissement concerne un montant fixe pour une période donnée. Vous connaissez donc les mensualités et l'échéance avant de vous engager.
  • Le leasing financier permet d'utiliser du matériel (de production, informatique...) sans avoir à l'acheter immédiatement. Dans la formule du leasing financier, c'est l'organisme financier qui achète la machine, le véhicule... que vous louez pour une période déterminée. En fin de contrat, vous avez même même l'opportunité de racheter le matériel à un prix avantageux. 
  • Le renting offre les avantages d'un financement à long terme d'un véhicule de société, mais avec ce petit plus de la formule all-in. Réparations, entretiens, pneus d'hiver, taxes, assurances... Tout est compris. 
  • La garantie bancaire vous permettra de sécuriser vos opérations professionnelles avec différents partenaires. Celle-ci peut, par exemple, vous permettre d'apporter une dose de confiance supplémentaire dans une relation commerciale.
  • Le crédit pour versement anticipé d'impôts est, comme son nom l'indique, un crédit vous permettant de préfinancer les impôts futurs à payer. Vous y verrez un double avantage : ne pas subir de surimposition pour paiement tardif et bénéficier de conditions fiscales avantageuses.
  • Le factoring revient à un paiement assuré de vos factures. La banque gère ensuite la question des paiements avec les débiteurs. Principal avantage : vous ne déséquilibrez pas votre fonds de roulement.
  • Le crédit de caisse est le moyen le plus facile pour combler les écarts temporaires entre rentrées financières et dépenses. Vous disposez ainsi d'une trésorerie suffisante pour faire face à vos obligations si vous êtes confronté, par exemple, à de mauvais payeurs.

Faire croître votre entreprise…

… par un financement externe

Les crédits divers et variés tels que présentés sur cette page sont effectivement des moyens de faire face aux besoins factuels de votre entreprise. Mais la croissance de celle-ci nécessitera sans doute un apport financier plus important. Vous pouvez alors faire appel à des investisseurs externes à l'entreprise. Il existe différentes manières de financer ou de faire financer votre entreprise. Gardez à l'esprit que chacune d'entre elles possède ses avantages et ses inconvénients. Nous vous les présentons via le lien ci-dessous.

Le crowdfunding…

...pour financer vos projets innovants

Une autre voie de financement pour des projets ponctuels, originaux et/ou innovants est apparue ces dernières années et fait appel à l'intérêt du grand public. C'est la multiplication de sommes relativement modestes qui permettra alors d'atteindre ses objectifs. Il s'agit du crowdfunding. Le crowdfunding tend aujourd'hui à se professionnaliser et différentes plateformes permettent aux entrepreneurs de soumettre leur projet et aux investisseurs d'y répondre en connaissance de cause. Nous vous dévoilons les ficelles du crowdfunding via le lien ci-dessous.

Les crédits alternatifs

Afin d'aider les entreprises à croître, État fédéral et entités fédérées ont mis au point plusieurs formes de crédit à taux bas. Celles-ci nécessitent souvent la création de dossiers et un examen approfondi de votre éligibilité à ce type de crédit. On parlera ici du Fonds de participation, des crédits de la SRIB pour Bruxelles...

Quelques règles de base...

  • Comprenez bien le crédit proposé avant de signer.
  • Identifiez vos besoins et ne surestimez pas le crédit nécessaire.
  • Prévoyez la viabilité des remboursements sur la durée du crédit.
  • Optez pour différentes sources de crédit.
  • Optimisez vos crédits avec votre conseiller financier.

Confirmer