Les fonds propres

Vos ressources personnelles sont essentielles pour le financement de votre entreprise.
Les fonds propres représentent l’apport initial, sur base de ressources personnelles ou d’un apport provenant d’amis ou de la famille. Ce capital de base sera principalement constitué de liquidités, mais peut également contenir, par exemple, des bâtiments, des véhicules ou des terres.

Les ressources personnelles

Ce sont les ressources que vous apportez vous-même dans l'entreprise. Pensez à votre épargne, mais aussi à un véhicule que vous utiliserez à titre professionnel.

La hauteur nécessaire de votre apport fluctue d'un secteur à l'autre. Nous évoquerons une fourchette allant de 10 % à maximum 40 % de ressources propres.

Conseil : préservez une réserve financière d’un montant pouvant s’élever jusqu’à  6 mois de dépenses personnelles et de dépenses professionnelles. Vous utiliserez, par exemple, cette réserve pour compenser les effets d’un client mauvais payeur.

Les fonds émanant de la famille et des amis

Les apports de la famille et/ou des amis représentent également des sources importantes à la création du capital de base. Ils découlent d’une présentation de votre projet et de leur confiance en celui-ci, mais aussi en vous. Ils sont prêts à vous soutenir. En règle générale, il est plus aisé de rechercher des fonds auprès de connaissances que de parfaits inconnus. Accordez-vous au préalable si l'argent est considéré comme un don ou un prêt. Dans ce cas, établissez clairement les modalités de remboursement.

Conseil : Parlez à vos amis, connaissances ou membres de la famille du prêt win-win. Il s’agit d’un prêt subordonné permettant à une personne étrangère à l’entreprise de prêter de l’argent à une PME ou à un indépendant. Remboursable en 8 ans, le taux appliqué est laissé au libre choix des parties pour autant qu’il soit compris entre 1,375% et 2,75%. Sachez que cette possibilité n’est actuellement offerte qu’en Flandre.

Vous êtes dans l’impossibilité d’apporter des fonds propres au capital de base de votre entreprise ? Tournez-vous vers des partenaires externes qui seront en mesure de vous fournir des fonds dits de tiers.

Les fonds de tiers

Les fonds de tiers proviennent de l’apport d'investisseurs. Leur but est de faire fructifier leur argent. Vous devrez donc leur proposer une contrepartie. Il s’agira, par exemple, du montant investi augmenté d’intérêts, d’actions de l’entreprise ou d’un rôle décisionnel au sein du conseil d’administration. 

Le financement bancaire et les subventions

Votre banque, dans la phase de démarrage de votre entreprise, jouera un rôle important dans le financement de votre entreprise. On parlera ici de financement à court ou à long terme, de leasing financier… N’hésitez pas à rencontrer votre banquier pour lui parler de votre projet. Vous obtiendrez en outre toutes les informations nécessaires sur les soutiens gouvernementaux, les subsides, les primes et autres avantages fiscaux.

L’investisseur en capital-risque

Vous souhaitez lancer une société nécessitant un investissement à haut risque, mais aussi un large potentiel économique ? Adressez-vous à un investisseur en capital à risques.

Le crowdfunding

Le mot Crowdfunding signifie littéralement « financement par la foule ». Imaginons que vous ayez une idée brillante et que vous soyez à la recherche de fonds pour la concrétiser.

Vous présentez votre projet en ligne sur MyMicroInvest ou Hello crowd! et vous tentez de convaincre un maximum de personnes de vous soutenir.

Découvrez-en toutes les ficelles dévoilées par l'expert Pierre Marchand.

Confirmer