Vous envisagez sérieusement de vous lancer dans l’e-commerce ? Que vous souhaitiez créer une extension virtuelle de votre magasin physique, donner une dimension internationale à vos affaires ou tout simplement lancer vos produits en ligne, l’e-commerce ouvre de nombreuses opportunités aux entrepreneurs enthousiastes.

Sachez, avant de commencer, que chaque business model n’est pas adapté à l’e-commerce. Votre webshop doit, avant tout, être rentable, présenter une valeur ajoutée pour vos clients et ne pas cannibaliser vos ventes physiques.

1. Définir une stratégie

Pour définir votre stratégie, posez-vous les bonnes questions. Voici une check-list :

  • Quels sont mes produits ?
  • Mes clients potentiels sont-ils sur le Web ?
  • Quel est mon USP (Unique Selling Proposition), l’avantage essentiel et unique proposé par mon webshop ?
  • Comment vais-je financer ce webshop ?
  • Comment distinguer mon magasin physique de mon webshop ?
  • Quelle est la valeur ajoutée de mon webshop ? 
  • Ma marque peut-elle survivre dans un environnement digital ?
Quels sont mes objectifs d’ici à 5 ans et comment mon webshop va-t-il y contribuer ?

2. Trouver la bonne formule

Il y a plusieurs formules de webshops. La première consiste à utiliser une plateforme de vente telle que eBay, Amazon, Bol.com, AliBaba ou 2ememain.be.

Ces sites d'envergure permettent aux entrepreneurs et aux particuliers de vendre leurs services et produits, et d’atteindre une cible potentiellement énorme en ligne. Ils constituent aussi une bonne manière de tester de nouveaux produits auprès des clients. Pour ce qui est de la personnalisation, vous pouvez brander votre page avec votre marque.

Pour un webshop plus « personnalisable », optez pour une solution tout-en-un. Cette formule bon marché et all in permet de commencer en quelques jours. Elle comprend le logiciel, l’hébergement, les mises à jour du support et le traitement des paiements en ligne.

Deux autres solutions existent : l’open source et le sur-mesure. La première, une sorte de « do it yourself », permet de créer gratuitement un compte en ligne et de formatter votre webshop comme bon vous semble. Seul hic : il faut des connaissances digitales pointues. 

Enfin, la formule sur mesure permet d’acquérir le webshop de vos rêves. Vous sous-traitez son développement à une entreprise spécialisée. Sachez cependant que cette solution peut s’avérer coûteuse.

3. Soigner la forme

Pour commencer, la livraison doit être très rapide car elle est déterminante. Plus elle est courte mieux c’est.

Autre point sensible : l’emballage. Il est primordial de le soigner. Des éléments comme l’identité de la marque, la personnalisation, le mode d’expédition doivent être clairement définis et identifiables.

Un système de retour bien réglé est tout aussi capital.

4. Faciliter le paiement

L’une des raisons pour laquelle la plupart des clients abandonnent l’achat en dernière minute est le manque de fluidité du paiement. Si celui-ci semble peu sécurisé, trop lent, long ou complexe, les clients abandonnent l’achat au moment précis de l’encaissement. 

Afin de faciliter ces paiements, il est donc recommandé de faire appel à des Payment Service Providers (liste exhaustive). Les sites sécurisés tels que Paypal et Saferpay, sur lesquels les clients paient par carte de crédit dans un environnement sécurisé, constituent une autre méthode de paiement. 

Certains webshops proposent une solution de virement -courant en Belgique- ou le paiement après livraison. Il faut aussi tenir compte du fait que le consommateur utilise de plus en plus son smartphone et les autres appareils mobiles. Prévoir une app de paiement (Paypal app, Bancontact app, Sixdots) n'est donc pas superflu.

5. Concocter le mix marketing optimal

Un mix marketing multicanal va de pair avec un webshop.

Le contenu de votre site doit être optimisé pour les moteurs de recherche en intégrant certains mots-clefs pertinents par rapport à vos produits et services et à ceux fréquemment utilisés par vos clients potentiels. C’est ce qu’on appelle rendre votre site « SEO-friendly ».

L’e-mail -souvent mésestimé- constitue aussi un outil marketing intéressant, pour peu que ses champs soient judicieusement utilisés. On a souvent tendance à penser qu’il sera noyé dans la masse. Alors qu’en réalité, un e-mail efficace va au moins inciter le destinataire à consulter le nom de l’expéditeur et les premières lignes du message. Pour l’inciter à acheter, le contenu sera d'autant plus déterminant.

Enfin, les médias sociaux contribuent à construire un lien émotionnel avec vos clients et à entrer directement en interaction avec eux. Les réseaux sociaux permettent aussi de gérer le service après-vente. 

6. Elaborer un plan financier

La plupart des entrepreneurs sous-estiment les coûts d’un webshop. Certains d’entre eux sont uniques mais d’autres sont récurrents. Ils peuvent aussi être liés au volume de stockage et de vente.

Parmi les frais uniques, il y a principalement le développement du webshop.

Parmi les frais récurrents, il y aura l’entretien de votre plateforme en ligne et son hébergement, l’abonnement au fournisseur du système de paiement, la comptabilité, les assurances, les frais de personnel et votre propre salaire.

Une fois en ligne, interviennent les frais -récurrents- de marketing tels que la tenue d'un blog, l'usage des médias sociaux, les campagnes d'e-mailing et les autres formes de publicité en ligne. Enfin, tenez aussi compte des frais de production, d’emballage, de stockage, de transaction, d’envoi et de retour.

7. Cultiver la transparence

Avant que votre client ne passe commande dans votre webshop, vous devez veiller à l’informer sur divers points importants.

Soyez clair au sujet de votre entreprise et de vos coordonnées de contact, sur les propriétés des produits et services que vous livrez, du prix total à payer, de la disponibilité de la marchandise, du paiement, de la livraison, du retour et de la garantie.

Dernier conseil : renseignez-vous au sujet de la législation avant de vous lancer et, surtout, soyez transparent.

Confirmer