Comment créer mon entreprise? SPRL, SA ou autre type de société ? A combien devra s’élèver le capital de départ ? Faut-il engager du personnel ? Ce survol pratique vous donne une vue des 7 étapes incontournables.

La plupart d’entre vous savent déjà que, pour créer votre société, vous devez être en possession d’un diplôme en gestion d’entreprise. Et pour certaines professions réglementées, il faut des qualifications supplémentaires.

Sachez également que pour démarrer votre entreprise, vous devez avoir atteint la majorité,  posséder l’une des nationalités européennes. Si vous êtes originaire d'un pays autre que l'un des états membres de l'Union Européenne, vous devez également acquérir un permis de travail. Vous trouverez plus d’informations sur les démarches à suivre sur le site du SPF Economie, PME, Classes moyennes et Energie.

1. Choisissez votre type de société

La première décision à prendre en tant que starter concerne le type de société. S’agira-t-il juste du simple statut d’indépendant ou d’une société ? Les deux formes possèdent leurs avantages. Une société d’une personne est facile à créer. Il n’est pas nécessaire de posséder un capital minimal de départ. Il s’agit d’une structure moins lourde, générant peu de coûts, nécessitant à peine quelques formalités et une comptabilité simple. D’un point de vue fiscal, tous vos revenus tombent sous le régime des personnes physiques.

Dans le cadre d’une société, seul le capital investi est concerné en cas de faillite. Sa structure est quelque peu plus conséquente: frais de création, capital minimum obligatoire, l'intervention d'un notaire, l'établissement d'un plan financier, la rédaction de statuts et le rapport d'un réviseur d'entreprise. Et des revenus sont soumis aux impôts sur les sociétés.

 La plupart des entrepreneurs qui démarrent une activité choisissent d’être d’abord indépendant mais peut-être qu’une autre forme de société convient mieux à votre type d’entreprise. Le meilleur conseiller en la matière sera votre comptable ou le guichet d’entreprise. N’hésitez pas à les contacter.

2. Faites un business plan et un plan financier

Dans votre business plan, vous décrivez votre projet, vous faites votre étude du marché, vous analysez l’environnement, vous structurez l’approche marketing de votre idée et vous présentez même l’organisation de votre entreprise.

Dans le plan financier, vous argumentez la manière de financer le projet.

Pour cette étape, n'hésitez pas à faire appel à un comptable. Contactez-en plusieurs; la première entrevue étant bien souvent gratuite.

Prenez la peine de bien effectuer votre sélection car le comptable joue un rôle clé lors de la création de votre entreprise. Ce n'est pas un poste sur lequel vous devez faire des économies. Si votre comptable est efficace vous récupérez rapidement bien plus que le montant que vous investissez en lui.

3. Ouvrez un compte à vue professionnel

Toute entreprise belge, qu’elle soit constituée d’une seule personne ou ayant le statut de société, doit posséder un numéro de compte bancaire dans une institution financière belge.

Ce numéro de compte bancaire doit être repris sur tous les documents commerciaux, factures lettres, notes de frais … Ce compte bancaire doit de préférence être bien séparé du compte privé.

Si vous optez de faire revêtir la forme de société à votre entreprise, vous devez rédiger un acte constitutif.

Vous devez ensuite le soumettre au greffier du tribunal de commerce, l’introduire auprès du bureau de registre du SPF Finances et le faire enregistrer et publier dans le Moniteur Belge.

4. Rendez-vous au Guichet d'Entreprise et...

  • Demandez un numéro d'entreprise:

Afin de pouvoir exercer une activité commerciale, vous devez vous inscrire à la Banque Carrefour des Entreprises. A la question qui doit s’inscrire, le SPF Economie, PME, Classes moyennes et Energie répond aussi.

  • Activez votre numéro de TVA:

En tant qu'entreprise, il est obligatoire de posséder un numéro de TVA.

5. Inscrivez-vous auprès d’un secrétariat social et à une caisse d’assurance maladie

En tant qu’indépendant, vous êtes légalement tenu de vous affilier auprès d’une caisse de sécurité sociale ainsi qu’à une mutuelle pour indépendants.

Vous être libre de choisir le secrétariat social qui vous convient mais cette affiliation doit être effective le jour où vous débutez vos activités. La mutuelle vous couvre ainsi que votre famille pour les petits et gros risques.

Si vous érigez votre société afin d’exercer vos activités d’indépendant, vous devez aussi vous inscrire à une caisse de sécurité sociale ainsi qu’à une mutuelle. Renseignez-vous auprès d’un secrétariat social. Ce dernier vous aiguillera judicieusement. Le site Belgium.be vous informe également au sujet de tous les organismes officiels.

6. Souscrivez la bonne assurance

En tant qu’entrepreneur, vous devez faire face à différents risques: la maladie, l’incendie, les accidents du travail, etc. Les assurances couvrant votre personnel, votre entreprise et vous-même sont dès lors très importantes.

Certaines assurances, comme par exemple l’assurance couvrant les accidents du travail sont même légalement obligatoires. Si vous employez du personnel bien sûr. N’hésitez pas à contacter votre banque qui vous fournira tous les renseignements nécessaires.

7. Recrutez du personnel

Allez-vous engager du personnel ? Vous êtes en pleine phase de recrutement ? Vous pouvez vous faciliter la vie en faisant appel aux bureaux d’intérim, à des stagiaires, à des étudiants pour des jobs de vacances et à l'ONEM. Regardez aussi parmi vos contact sur les réseaux sociaux. Veillez cependant à bien détailler le profil du candidat idéal dans votre descriptif du poste à pouvoir.

Outre le recrutement, vous devrez également vous pencher sur le contrat de travail et toute l’administration allant de pair avec celui-ci (questions liées à la maladie, aux absences et au salaire). Le secrétariat social peut vous aider dans vos calculs en effectuant une simulation sur base de votre situation réelle.

Vous êtes fin prêt à créer votre nouvelle société ? Vous pouvez alors commencer à penser à votre clientèle. Une tâche à ne pas sous-estimer en tant que starter car qui dit manque de clients ou de commandes dit manque de revenu.

Lors des premières années d’exercice, l’entreprise doit forcément se concentrer davantage sur l’acquisition de clients ou de donneurs d’ordre.

Fort heureusement, la nouveauté attire naturellement les clients. C’est alors que son réseau se développe le plus rapidement. Mais ce n’est qu’au début. A vous dès lors de consolider votre clientèle sur le long terme.

Confirmer